La gestion des symptômes légers de la COVID-19 à domicile

Comment soigner ses symptômes à la maison lorsqu’on est atteint d’une forme légère de la COVID-19? Voici nos suggestions pour vous aider à retrouver la santé.

 

Quels symptômes dois-je surveiller?

La toux, de la fièvre, de la fatigue extrême ou une perte soudaine de l’odorat sont des symptômes fréquents de la COVID-19. Des symptômes plus graves incluent les difficultés respiratoires et la pneumonie.

Si vous présentez ces symptômes, il faut rester à la maison et éviter le contact avec les autres. Dès que possible, contactez votre ligne info COVID-19 provinciale qui vous donnera les indications à suivre. En cas de difficultés respiratoires, contactez le 911.

 

Dois-je m’inquiéter d’avoir obtenu un résultat positif? 

Il est normal d’être inquiet lorsque le résultat du test diagnostique de la COVID-19 revient positif. Toutefois, rappelez-vous que plus de 80 % des personnes infectées guérissent sans traitement particulier et que ce n’est qu’une minorité des gens atteints qui seront hospitalisés.

Plusieurs personnes à faible risque de complications et qui présentent des symptômes légers pourront guérir de leur épisode de COVID-19 dans le confort de leur foyer.

 

Lorsque je reçois un diagnostic positif de COVID-19, que dois-je faire?

Tout d’abord, il vous faut immédiatement respecter la directive d’isolement pour éviter de contaminer vos êtres chers. Voici certaines recommandations de base pour empêcher la transmission du virus :

  • garder une distance minimale de 2 mètres avec eux;
  • porter un masque si possible;
  • s’isoler dans une pièce à l’écart durant les activités journalières et la nuit;
  • bien désinfecter fréquemment l’environnement immédiat.

Si un médecin vous a remis une ordonnance pour traiter certains de vos symptômes, ne vous déplacez pas en pharmacie et appelez plutôt à la pharmacie. Un membre de l’équipe vous expliquera les modalités de leur fonctionnement durant la crise de la COVID-19. Ensuite, on vous enverra votre médication par livraison et le pharmacien vous prodiguera ses conseils par téléphone.

 

Existe-t-il des médicaments spécifiques pour traiter la COVID-19?

Malgré toute la recherche scientifique en cours actuellement, il n’y a malheureusement pas encore de traitement spécifique pour traiter ce virus ni aucun vaccin pour le prévenir.

Il est toutefois encourageant de savoir que de nombreux essais cliniques sont en cours dans différents hôpitaux à travers le monde afin d’évaluer l’efficacité de certains médicaments déjà sur le marché (ex. : l’hydroxychloroquine, la colchicine et certains antirétroviraux) contre la COVID-19.

 

Quelles sont donc les options qui s’offrent à moi pour réduire l’intensité de mes symptômes?

Tout d’abord, on n’insistera jamais assez sur le fait que l’élément le plus important pour favoriser la guérison est le repos. Vous vous sentirez probablement faible et fatigué, il faudra donc vous reposer pour vous permettre de combattre la maladie. Également, il est important de bien s’hydrater, il est recommandé de boire au minimum 1,5L d’eau par jour pour prévenir la déshydratation qui peut accompagner la fièvre. De plus, pensez à bien vous alimenter, entre autres avec des aliments protéinés (ex. : viande, poisson, légumineuses, noix, etc.), pour reprendre des forces.

Voici maintenant des informations pour le soulagement de symptômes plus spécifiques.

Fièvre et courbatures

L’un des principaux symptômes de la COVID-19 est la fièvre. Il est important de la traiter, et ce, en particulier chez les jeunes enfants chez qui elle peut provoquer des convulsions. La température doit diminuer sous :

  • 38 °C (100,4 °F) (température rectale) chez l’enfant;
  • 38 °C (100,4 °F) (température buccale) chez l’adulte;
  • 37,8 °C (100 °F) (température buccale) chez la personne aînée; 
  • ou à moins de 1,1 °C de la valeur habituelle d’une personne.

L’acétaminophène est à privilégier, autant chez l’adulte que chez l’enfant de plus de 3 mois. Le respect des recommandations posologiques est primordial pour en assurer la sécurité. Il pourra également aider à réduire les courbatures parfois ressenties lors de l’infection.

Il y a actuellement un débat quant à la sécurité des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène, lorsqu’utilisés dans le traitement de la fièvre chez les patients atteints de la COVID-19. Les données actuelles sont mitigées. Si vous prenez déjà des anti-inflammatoires et que vous êtes positif au test du coronavirus, parlez-en à votre pharmacien.

Déshydratation

La fièvre peut causer de la déshydratation, car la sudation est augmentée. Il est important de boire un minimum de 1.5 L de liquide par jour. Les liquides à privilégier sont l’eau, les jus, le lait, les tisanes et les bouillons. L’alcool et les breuvages caféinés sont quant à eux à éviter.

Si des signes de déshydratation sont présents (ex. : urines foncées, bouche pâteuse, peau sèche, yeux creux, etc.), l’usage d’une solution de réhydratation pourrait s’avérer judicieux.

Toux

Aucun traitement n’a pour l’instant démontré son efficacité pour réduire la toux associée à la COVID-19. Des traitements en vente libre qui sont généralement utilisés pour atténuer l’intensité de la toux sèche existent et pourraient être essayés. Puisque certains produits présentent des interactions avec des médicaments d’ordonnance, appelez votre pharmacien afin qu’il vous guide dans le choix du produit le mieux adapté à votre situation.

Mal de gorge

Le fait de tousser beaucoup cause souvent des maux de gorge. Un gargarisme à l’eau salée (1/2 c. à thé de sel dans 1 tasse d’eau tiède) après chaque repas et au coucher peut aider à diminuer l’inconfort. Les bonbons durs ou les pastilles, de préférence sans sucre, peuvent également soulager la douleur.

Perte d’odorat

La perte d’odorat, aussi appelé anosmie, peut survenir chez des personnes atteintes de la COVID-19. Celle-ci peut être accompagnée d’une perte de goût. La perte d’odorat n’est pas liée à une obstruction nasale, il n’est donc pas recommandé d’utiliser des décongestionnants nasaux ou de faire des lavages nasaux. Ce symptôme disparait suite à la guérison de la maladie.

 

À quel moment la consigne d’isolement est-elle levée?

Le médecin traitant ou le professionnel désigné pour assurer le suivi pourra établir quelle est la durée des mesures d’isolement. Voici les principaux critères permettant la fin de l’isolement :

  • avoir respecté une période minimale d’isolement de 14 jours suivant l’apparition des symptômes;
  • ne plus faire de fièvre depuis au moins 48 heures;
  • ne plus avoir de symptômes depuis au moins 24 heures.

D’autres critères pourraient toutefois s’appliquer chez les travailleurs de la santé. Discutez-en avec votre employeur.

Si vous avez ou avez eu la COVID-19 récemment, il est important que vous sachiez quoi faire pour demeurer en santé, et surtout pour éviter que vous ne transmettiez le virus à d’autres personnes. Informez-vous auprès de sources fiables, comme votre pharmacien. Il fait partie des héros qui sont là pour vous aider à combattre la COVID-19, pour le bien et la santé de tous!

Ce conseil a été rédigé selon les données disponibles au moment de la rédaction de ce document.

×

Envoyer à un ami

La gestion des symptômes légers de la COVID-19 à domicile

Comment soigner ses symptômes à la maison lorsqu’on est atteint d’une forme légère de la COVID-19? Voici nos suggestions pour vous aider à retrouver la santé.
De :
À :

Chargement en cours...