L’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un problème de santé aussi courant que l’hypertension artérielle ou le diabète : pourtant, il est sous-diagnostiqué. Bien que ce trouble de la respiration survienne la nuit, il peut engendrer des problèmes bien réels pendant la journée.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil?

Pour fonctionner, les cellules de nos organes ont besoin d’oxygène, qui provient bien entendu de l’air que nous respirons. À l’inspiration, l’oxygène traverse les membranes de nos poumons et pénètre dans le sang. À l’expiration, l’air sortant de nos poumons est rempli de gaz carbonique, un déchet de l’activité cellulaire.

L’apnée du sommeil se caractérise par des pauses de la respiration pendant le sommeil qui peuvent durer de 10 à 60 secondes et survenir plusieurs fois par heure. Ces pauses occasionnent une diminution de la quantité d’oxygène dans le sang. De plus, le gaz carbonique n’est plus éliminé aussi efficacement : sa concentration sanguine augmente, ce qui engendre de la somnolence. Au moins une personne sur 20 subit les conséquences de l’apnée du sommeil pendant la journée.

Il existe quatre types d’apnée du sommeil. L’apnée obstructive du sommeil est causée par un blocage qui empêche l’air de se rendre aux poumons. Cette obstruction peut être causée par :

  • un relâchement des tissus au fond de la gorge;
  • une augmentation de la grosseur des amygdales;
  • une grosse langue.

Le second type est l’apnée du sommeil centrale. Dans ce cas, le cerveau cesse d’envoyer des signaux aux muscles responsables de la respiration. Enfin, on retrouve l’apnée du sommeil complexe et l’hypoventilation du sommeil. Il est important pour votre médecin de connaître le type d’apnée du sommeil dont vous êtes atteint, puisque le traitement diffère d’un cas à l’autre.

L’apnée du sommeil peut toucher les hommes, les femmes et même les enfants. Cela dit, les personnes les plus à risque sont :

  • les hommes;
  • les personnes âgées;
  • les personnes obèses;
  • les personnes ayant un cou large, un menton reculé ou un visage étroit;
  • les fumeurs;
  • les personnes souffrant d’allergies respiratoires;
  • les consommateurs d’alcool;
  • les personnes qui prennent un médicament antidouleur, un somnifère ou un relaxant musculaire.

Si vous êtes atteint d’apnée du sommeil, votre pharmacien peut revoir votre médication et proposer des options de traitement sécuritaires. Il peut également vous suggérer des médicaments pour traiter efficacement vos allergies respiratoires et votre congestion nasale. N’hésitez pas à le consulter!

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil?

Les symptômes de l’apnée du sommeil sont nombreux et peuvent varier d’une personne à l’autre :

  • pauses de la respiration;
  • ronflements;
  • réveils fréquents durant la nuit;
  • sommeil non réparateur;
  • fatigue au réveil;
  • somnolence durant le jour;
  • diminution du niveau d’énergie;
  • irritabilité, nervosité, anxiété;
  • humeur dépressive;
  • maux de tête au réveil;
  • troubles de la mémoire;
  • troubles de la concentration;
  • baisse de la libido;
  • dysfonction érectile.

Les personnes atteintes d’apnée du sommeil présentent rarement tous ces symptômes. Non traitée, l’apnée du sommeil peut entraîner une hypertension artérielle ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Enfin, ces personnes ont deux fois plus de risque de souffrir de dépression.

Comment diagnostiquer l’apnée du sommeil?

La plupart des personnes qui sont atteintes d’apnée du sommeil ne le savent pas. L’apport du conjoint est primordial, car il est souvent la première personne à remarquer les pauses respiratoires pendant la nuit. L’apnée du sommeil est un problème sérieux, mais qui se traite. Il est donc important de consulter votre médecin si vous avez des doutes.

Le diagnostic repose sur un test spécialisé appelé polysomnographie ou étude du sommeil. Il s’agit du test de référence, c’est-à-dire de la meilleure méthode d’examen disponible. Cette méthode consiste à placer des électrodes ou capteurs sur certaines parties du corps afin de mesurer plusieurs paramètres pendant le sommeil, dont les suivants :

  • le mouvement des yeux;
  • le tonus des muscles;
  • les ondes du cerveau;
  • l’activité du cœur;
  • les efforts de respiration;
  • le taux d’oxygène dans le sang;
  • le mouvement des jambes.

Selon le nombre d’anomalies de la respiration détectées, la gravité de l’apnée du sommeil pourra être légère, modérée ou sévère.

Dois-je modifier certaines habitudes de vie?

L’adoption de saines habitudes de vie est bénéfique pour une multitude de troubles de la santé, dont pour l’apnée du sommeil.

L’arrêt tabagique est essentiel. La cigarette :

  • irrite votre gorge et vos voies respiratoires;
  • augmente la production de mucus;
  • engendre de la toux durant la nuit.

Tout ceci peut aggraver vos symptômes d’apnée du sommeil. Votre pharmacien est un allié précieux dans votre démarche pour cesser de fumer, autant par ses conseils que par la prescription d’une thérapie de remplacement de la nicotine.

Une saine alimentation et l’exercice physique vous permettront de perdre du poids, ce qui diminuera le blocage des voies respiratoires. Si vous faites de l’exercice en fin de journée, il est souhaitable que ce soit au moins trois heures avant d’aller au lit. Un exercice vigoureux avant le coucher peut troubler votre sommeil.

Un horaire de sommeil régulier améliore la qualité du sommeil. Il permet d’éviter la « surfatigue », qui peut aggraver les symptômes d’apnée du sommeil. Dormir sur le dos peut favoriser le blocage des voies respiratoires. Prenez l’habitude de dormir sur le côté. Si cette position n’est pas naturelle pour vous, placez un oreiller derrière votre dos pour vous y appuyer, ou entre vos jambes à la hauteur des genoux. Vous pouvez aussi coudre une balle de tennis au dos de votre pyjama : si vous essayez de vous retourner sur le dos pendant la nuit, la pression de la balle vous causera de l’inconfort et vous fera revenir sur le côté.

La consommation de caféine (café, thé, cola) augmente le temps nécessaire pour vous endormir et  peut également perturber votre sommeil durant la nuit. Sa consommation devrait donc être limitée. Pour vous aider à mieux dormir, évitez de consommer de la caféine dans les six heures précédant le coucher. Un lait chaud ou une tisane sont de bonnes alternatives.

Les mêmes précautions s’appliquent à l’alcool. L’alcool entraîne un relâchement des muscles de la gorge et du cou, entraînant ainsi un blocage des voies respiratoires. L’alcool peut également affecter votre cerveau, qui devient moins efficace pour détecter un manque d’oxygène. Ceci augmente directement la fréquence et la sévérité des pauses respiratoires.

Comment traiter l’apnée du sommeil?

Dans les cas graves d’apnée du sommeil, ces mesures ne seront pas suffisantes. D’autres options seront évaluées par votre médecin, notamment :

  • un appareil de ventilation à pression positive continue (PPC);
  • un appareil buccal;
  • une chirurgie.

L’utilisation d’un appareil à PPC est le meilleur traitement contre l’apnée du sommeil obstructive. Cet appareil pousse de l’air dans les voies respiratoires de façon continue et constante pour les maintenir ouvertes. La personne atteinte doit dormir avec un masque relié à l’appareil par une tubulure. Une période d’adaptation est nécessaire pour s’habituer à dormir avec le masque. En outre, des problèmes d’ajustement du masque peuvent survenir en début de traitement. Différents types de masque sont disponibles selon vos préférences et votre morphologie. Il est nécessaire d’utiliser l’appareil toute la nuit pendant 4 à 6 semaines avant de commencer à voir une amélioration des symptômes.

L’appareil buccal sert à déplacer et maintenir la mâchoire et la langue vers l’avant, afin de garder les voies respiratoires ouvertes. Cet appareil est utilisé pour les cas d’apnée du sommeil légers à modérés. Enfin, certaines chirurgies peuvent être réalisées pour contrôler les ronflements par le retrait de la luette et d’une partie du palais mou.

Peu importe le traitement choisi, il pourra vous occasionner des désagréments! L’important est de persévérer. Une plus grande vitalité, une meilleure humeur et un rendement professionnel accru n’en valent-ils pas la peine?

×

Envoyer à un ami

L’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un problème de santé aussi courant que l’hypertension artérielle ou le diabète : pourtant, il est sous-diagnostiqué. Bien que ce trouble de la respiration survienne la nuit, il peut engendrer des problèmes bien réels pendant la journée.
De :
À :

Chargement en cours...