Soyez prêt
à réagir en cas
de crise cardiaque

 

Saviez-vous, qu’en moyenne, les victimes de crise cardiaque arrivent à l’hôpital 5 heures après l’apparition des symptômes? Ne prenez pas un tel risque!

L’infarctus du
myocarde

Chaque année, des milliers de Canadiens meurent d’un infarctus du myocarde, aussi appelé crise cardiaque, faute de traitement médical promptement instauré. Il est donc essentiel de reconnaître les signes et les symptômes de cette affection pour y réagir rapidement et en limiter les conséquences.

L’infarctus du myocarde survient lorsqu’un caillot bloque une artère du cœur, diminuant ainsi l’apport d’oxygène aux cellules cardiaques. Le principal symptôme d’un infarctus du myocarde est l’apparition soudaine d’une douleur intense (brûlement, serrement, sensation d’oppression ou de lourdeur) au niveau de la poitrine, non soulagée par le repos. Cette douleur peut irradier vers le cou, la mâchoire inférieure, la gorge, les épaules, le dos ou les bras (surtout le gauche).

Parallèlement, divers signes et symptômes peuvent survenir :

  • forte transpiration
  • sueurs froides
  • nausées et
    vomissements
  • sentiment d’angoisse
    ou d’anxiété
  • difficulté à respirer
  • essoufflement
  • palpitations

Comment réagir lorsqu’on
soupçonne un infarctus
du myocarde?

Si vous éprouvez des douleurs au niveau de la poitrine durant plus de cinq à dix minutes, cessez toute activité. Asseyez-vous ou allongez-vous dans un endroit calme et bien aéré. Adoptez une position confortable. Détachez votre cravate ou votre col de chemise afin de faciliter votre respiration. Suivez ensuite ces quelques étapes :

  •  Composez le 9-1-1 ou votre numéro local d’urgence ou demandez à quelqu’un de le faire pour vous.
  •  Décrivez avec précision vos symptômes et le moment de leur apparition à la préposée du 9-1-1.
  •  Si vous avez une pompe de nitroglycérine sous la main, vaporisez un jet sur ou sous la langue. Vous pouvez répéter le même geste toutes les cinq minutes, jusqu’à concurrence de trois doses. Si la préposée du 9-1-1 vous le conseille, croquez et mâchez deux comprimés de 81 mg d’acide acétylsalicylique (AAS, aspirine, Aspirinmd), à moins d’une allergie ou d’une intolérance. Discutez de cette question à l’avance avec votre professionnel de la santé, comme votre pharmacien ou votre médecin.
  •  Idéalement, l’administration de l’aspirine devrait se faire immédiatement (en fait, le plus tôt possible dans les deux heures suivant l’apparition des symptômes). Si vous n’en avez pas sous la main, il vous sera administré par les premiers répondants ou lors de votre arrivée à la salle d’urgence. Il est judicieux d’entreposer ce médicament en réserve à la maison pour parer à l’éventualité d’un infarctus.
  •  Ne conduisez pas votre voiture et attendez les secours.
  •  Si vous avez pris des médicaments en attendant les secours, informez-en les premiers répondants dès leur arrivée.

En cas d’infarctus du myocarde, chaque minute compte! Une intervention rapide limite les dommages que peut causer le manque d’oxygène au niveau du cœur et facilite une récupération complète. La méconnaissance des signes et des symptômes de l’infarctus du myocarde peut avoir des conséquences dramatiques. Au moindre doute, appelez immédiatement les secours. Pourquoi hésiter ou attendre? Il en va peut-être de votre survie ou de votre capacité à continuer de vivre en bonne santé.

Pour plus d’information sur la santé cardiovasculaire, n’hésitez pas à
consulter votre pharmacien.

 

×

Envoyer à un ami

Soyez prêt à réagir en cas de crise cardiaque

Saviez-vous, qu’en moyenne, les victimes de crise cardiaque arrivent à l’hôpital 5 heures après l’apparition des symptômes? Ne prenez pas un tel risque!
De :
À :

Chargement en cours...