Produits conseillés et déconseillés pendant la grossesse

Vous avez une folle envie de crème glacée aux cornichons depuis que vous êtes enceinte? Vous développerez peut-être des goûts bizarres durant votre grossesse. L’important, c’est de ne pas oublier de suivre quelques recommandations de base afin de préserver votre santé et celle de votre bébé!

L’alimentation durant la grossesse : pas seulement une question de quantité!

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne faut pas manger deux fois plus lorsqu’on est enceinte. Plutôt, il faut manger deux fois mieux! Ainsi, même si les besoins quotidiens en calories sont légèrement augmentés durant la grossesse (surtout durant les deux derniers trimestres), il faut surtout s’occuper de la qualité de l’alimentation.

Le fait de bien vous alimenter pendant que vous êtes enceinte s’avère bénéfique pour votre enfant à naître, qui dépend entièrement de vous pour obtenir tous les éléments nutritifs dont il a besoin pour bien se développer. De plus, une saine alimentation est également salutaire pour vous durant votre grossesse puisqu’elle offre notamment l’avantage de :

  • réduire les baisses d’énergie;
  • diminuer le risque de diabète de grossesse;
  • favoriser une saine prise de poids.

Vous avez donc tout intérêt à surveiller ce que vous mangez jusqu’à ce que vous accouchiez! Par ailleurs, il est recommandé de prendre un supplément d’acide folique durant la grossesse afin de prévenir les malformations du tube neural. La dose suggérée dépend de différents facteurs, y compris votre âge, votre état de santé et vos antécédents personnels. Informez-vous auprès de votre pharmacien : il peut vous indiquer quelle dose d’acide folique vous devriez prendre.

Le Guide alimentaire canadien : un allié précieux

Pour déterminer ce que vous devriez manger, le Guide alimentaire canadien demeure une source valide, même si vous êtes enceinte. En fait, vous pouvez suivre les recommandations générales destinées aux femmes de 19 à 50 ans, selon lesquelles il faut consommer :

  • sept ou huit portions de fruits et légumes par jour;
  • six ou sept portions de produits céréaliers par jour;
  • deux portions de lait ou de substituts par jour;
  • deux portions de viande ou de substituts par jour.

Certaines modifications s’imposent toutefois pendant la grossesse, car la femme qui attend un enfant a besoin d’environ 300 calories supplémentaires par jour en moyenne par rapport à ses besoins caloriques habituels. Ainsi, durant les deuxième et troisième trimestres, la femme enceinte devrait consommer quotidiennement deux ou trois portions d’aliments en plus de celles qui sont recommandées. Ces portions supplémentaires peuvent provenir de n’importe lequel des quatre groupes alimentaires du Guide alimentaire canadien. Afin d’assurer un apport d’énergie constant tout au long de la journée, il est recommandé de prendre trois repas et deux ou trois collations quotidiennement.

La prise de poids constitue un bon indicateur pour établir si l’apport calorique est suffisant. Chez une femme présentant un indice de masse corporel (IMC) normal (entre 18,5 et 24,9), la prise de poids devrait varier de 25 à 35 livres; elle devrait être supérieure si l’IMC est inférieur à 18,5, et moindre si l’IMC est de 25 ou plus. Le médecin responsable du suivi de la grossesse peut aider la femme enceinte à déterminer si sa prise de poids est adéquate.

Des situations particulières

Votre alimentation peut ne pas inclure des aliments de tous les groupes alimentaires et ce, pour différentes raisons :

  • allergies ou intolérances alimentaires;
  • régime végétarien ou végétalien;
  • convictions religieuses.

Il importe alors de vous assurer qu’il n’y a pas de carence alimentaire. À cette fin, vous pouvez remplacer les aliments interdits par d’autres qui contiennent des nutriments similaires ou encore prendre des suppléments de vitamines et minéraux. Dans tous les cas, il est préférable de consulter votre nutritionniste afin de déterminer si votre alimentation permet de combler les besoins liés à la grossesse.

Des produits à éviter

Certains aliments sont à proscrire durant la grossesse afin de préserver votre santé et celle de votre bébé. Ainsi, vous devriez éviter :

  • les viandes et les fruits de mer peu cuits ou crus, ce qui inclut les sushis et les tartares;
  • les poissons contenant un haut taux de mercure – il vaudrait mieux limiter votre consommation de poissons prédateurs tels que le thon et l’espadon à 150 g par mois et privilégier plutôt le thon en conserve, le saumon, la sole, la truite, l’aiglefin et le hareng. Santé Canada recommande la consommation d’au moins 150 g de poisson cuit par semaine chez les femmes enceintes;
  • les fromages non pasteurisés, tels que le brie, le camembert, le roquefort et le stilton;
  • les œufs crus ou partiellement cuits;
  • les germes crus, tels que la luzerne.

Bien que ces produits puissent être tentants, il faut savoir qu’ils comportent un risque de contamination bactérienne. Vu ce risque, il est préférable de vous abstenir de les consommer durant la grossesse afin de préserver votre santé et celle de votre bébé.

Des choix judicieux et sains

Il est tout à fait normal durant la grossesse d’avoir parfois envie de se faire plaisir.  Si vous faites partie de ces femmes qui ont des « rages alimentaires », attention! Assurez-vous de choisir les bons aliments pour les satisfaire; certains n’apportent que peu de bénéfices sur le plan nutritionnel – c’est souvent le cas des aliments très gras ou sucrés, comme le chocolat, les pâtisseries, les croustilles et la poutine. Ces derniers peuvent s’avérer très satisfaisants sur le moment, mais ils pourraient contribuer à une prise de poids excessive.

De plus, n’oubliez pas que votre enfant à naître se nourrit de ce que vous ingérez. Pendant votre grossesse, prenez soin de garnir votre réfrigérateur et votre garde-manger d’aliments sains que vous affectionnez particulièrement : petits fruits, crudités, yogourt, compote, barres tendres, etc. Éliminez les tentations. Bien sûr, vous pouvez vous permettre un petit écart de conduite de temps en temps, surtout si votre alimentation est d’ordinaire équilibrée et saine!

Caféine

Vous ne pouvez vous passer de votre tasse de café matinal? Ne désespérez pas! Sachez qu’il n’est pas interdit de consommer de la caféine durant la grossesse. Il faut toutefois y aller avec modération! On recommande une consommation maximale de 300 mg de caféine par jour chez les femmes enceintes. Cela inclut non seulement le café (180 mg de caféine ou moins par tasse), mais également le thé (entre 15 et 50 mg de caféine par tasse), les boissons gazeuses (entre 40 et 50 mg de caféine par canette) et le chocolat (environ 20 mg de caféine par portion).

Même si la plupart des boissons énergisantes contiennent moins de 300 mg de caféine, Santé Canada ne recommande pas leur consommation durant la grossesse. En effet, ces boissons contiennent souvent d’autres ingrédients (tels que la taurine), dont les effets chez la femme enceinte sont mal connus.

Alcool

Il faut vous abstenir de consommer de l’alcool tant que vous êtes enceinte. En effet, l’alcool est directement transmis au fœtus par la circulation sanguine et peut notamment provoquer des malformations, des problèmes d’apprentissage ou de comportement et un retard intellectuel. Puisque les scientifiques ne savent pas avec certitude quelle quantité d’alcool peut occasionner ces effets, mieux vaut éviter de consommer des boissons alcoolisées durant la grossesse.

Et les médicaments dans tout ça?

Les médicaments doivent être pris avec prudence durant la grossesse. N’oubliez pas de mentionner à votre pharmacien que vous êtes enceinte. Il pourra évaluer les médicaments que vous prenez sous l’angle de leur sécurité compte tenu de votre état et, au besoin, suggérer des modifications ou un suivi particulier à votre médecin.

Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de prendre un nouveau médicament, même s’il s’agit d’un médicament en vente libre ou d’un produit de santé naturel. Il pourra vous expliquer ses effets potentiels sur votre santé et celle de votre bébé, ou encore préciser si son usage est considéré comme sécuritaire. Votre pharmacien est un expert en matière de médicaments : il saura vous recommander un substitut convenable pour vous et votre enfant, le cas échéant.

Des conseils qui portent fruit

L’alimentation durant la grossesse peut et doit rester intéressante et diversifiée. Elle ne devrait pas être un casse-tête. Pour maintenir de saines habitudes alimentaires, n’hésitez pas à demander conseil aux différents professionnels de la santé qui vous entourent, que ce soit votre médecin, votre nutritionniste ou votre pharmacien. De cette façon, vous pourrez préserver votre santé et celle du petit être plein de vie qui grandit en vous!

×

Envoyer à un ami

Produits conseillés et déconseillés pendant la grossesse

Vous avez une folle envie de crème glacée aux cornichons depuis que vous êtes enceinte? Vous développerez peut-être des goûts bizarres durant votre grossesse. L’important, c’est de ne pas oublier de suivre quelques recommandations de base afin de préserver votre santé et celle de votre bébé!
De :
À :

Chargement en cours...