Les effets de la ménopause

C’est bien connu : la ménopause provoque de nombreux bouleversements. Ses manifestations s’étendent bien au-delà des fameuses bouffées de chaleur…

La ménopause et la périménopause

La ménopause est par définition l’arrêt irréversible du fonctionnement des ovaires. Ces organes essentiels à la reproduction cessent alors de produire des ovules en raison d’une baisse d’hormones (œstrogènes et progestérone). La ménopause signale donc la fin de la période féconde d’une femme. On observera également un arrêt des menstruations. Ce phénomène complexe s’accompagne de nombreux troubles tant physiques que psychologiques.

La ménopause s’installe habituellement entre les âges de 45 et 55 ans, la moyenne étant de 51 ans. On dira qu’une femme est officiellement ménopausée 12 mois après ses dernières menstruations.

La périménopause est la période qui précède la ménopause. Durant cette phase, les menstruations peuvent être moins régulières, moins abondantes et moins longues. Il peut arriver qu’elles soient plus fréquentes ou abondantes, ou encore fluctuantes. Les symptômes de la périménopause durent plusieurs années (4 à 7 ans, en moyenne) avant l’arrivée de la ménopause.

Bien que ces étapes soient tout à fait naturelles, plusieurs femmes les vivent difficilement.

Les effets sur la santé mentale

La périménopause et la ménopause s’accompagnent fréquemment de troubles du sommeil. Les fluctuations hormonales peuvent entraîner des difficultés à s’endormir ou à rester endormie, et la qualité du sommeil peut être compromise. Parfois, les bouffées de chaleur et la transpiration nocturne contribuent à l’insomnie. Toutes ces difficultés peuvent être sources de fatigue et d’irritabilité.

De plus,  avoir une humeur dépressive ou des fluctuations de l’humeur sont des phénomènes très communs chez les femmes en périménopause ou en ménopause. De plus, la ménopause accroît le risque de dépression, que la femme ait des antécédents dépressifs ou non. Tristesse, fatigue ou épuisement, perte d’intérêt envers les activités habituelles, et baisse ou augmentation de l’appétit comptent parmi les manifestations communes. 

Les effets sur la santé neurologique

Certaines femmes constatent également que leurs facultés mentales semblent diminuer. Par exemple, elles pourront se plaindre d’oublis fréquents et de cette « impression d’avoir la tête dans les nuages ». Une plus grande difficulté à se concentrer n’est pas rare non plus. Ces répercussions sur la vie quotidienne sont, encore là, attribuables aux fluctuations hormonales.

Outre la question hormonale, d’autres facteurs peuvent entrer en jeu ici. Des bouffées de chaleur nocturnes et des difficultés de sommeil peuvent entraîner une fatigue diurne affectant la concentration. N’oublions pas que les problèmes de mémoire ou de concentration constituent aussi des symptômes typiques de la dépression. Donc, il peut être difficile d’en déterminer les causes exactes.

Les femmes qui ont des antécédents de migraines remarquent souvent que celles-ci s’intensifient durant la périménopause. Certaines d’entre elles voient leurs migraines s’atténuer grandement ou même disparaître après la ménopause. Parfois, les migraines continuent de survenir ou augmentent en fréquence et en intensité, selon un certain cycle en lien avec les fluctuations hormonales.

Les effets sur la sexualité

Plusieurs femmes voient leur vie intime affectée par l’arrivée de la ménopause. La baisse de la libido constitue un problème sexuel courant qui survient chez environ 12 % des femmes ménopausées. Bien que la libido, l’excitation, l’orgasme et la satisfaction connaissent un déclin avec l’âge et dans le cadre de la ménopause, rassurez-vous : la satisfaction sexuelle demeure toujours possible.

L’atrophie vaginale est un trouble génital très courant chez la femme ménopausée. Cette affection se caractérise par un amincissement des parois du vagin, une sécheresse vaginale et une sensation d’irritation ou de brûlure. Ces symptômes rendent les rapports sexuels inconfortables ou douloureux. Une augmentation du risque d’infections vaginales ou urinaires est chose commune.

Les femmes qui éprouvent des difficultés sexuelles devraient aborder la question avec un professionnel de la santé car, fort heureusement, des solutions existent.

Les effets sur l’apparence physique

Finalement, passé le cap de la quarantaine, bien des femmes observent divers changements corporels, dont les suivants qui peuvent partiellement être dus aux fluctuations hormonales :

  • prise de poids;
  • modification de la silhouette;
  • réduction de la masse musculaire;
  • amas graisseux à certains endroits (ventre, cuisse, fesses, etc.);
  • assèchement, amincissement et perte d’élasticité de la peau;
  • changements de pilosité;
  • rétention d’eau (enflure);
  • etc.

De saines habitudes de vie, des soins quotidiens, des mesures préventives et la prise de certains médicaments peuvent aider à limiter l’impact de la ménopause. Le présent texte n’aborde pas tous les effets possibles de la périménopause et de la ménopause sur le bien-être et la santé des femmes.

Pour plus de renseignements à ce sujet, et sur les mesures à prendre pour mieux vivre cette période de transition, consultez votre pharmacien. 

×

Envoyer à un ami

Les effets de la ménopause

C’est bien connu : la ménopause provoque de nombreux bouleversements. Ses manifestations s’étendent bien au-delà des fameuses bouffées de chaleur…
De :
À :

Chargement en cours...