Le stérilet : mythes et réalités

Le dispositif intra-utérin (stérilet) représente une option contraceptive intéressante. Toutefois, plusieurs fausses croyances sont véhiculées à son sujet.

Le dispositif intra-utérin (stérilet) : de quoi s’agit-il?

Il existe sur le marché deux types de stérilets : le stérilet avec hormone et le stérilet de cuivre.

Le stérilet avec hormone est un dispositif de contraception qui libère une hormone progestative appelée lévonorgestrel. Conçu en forme de « T », il est fait de plastique souple et mesure environ trois centimètres. Dans sa tige verticale se trouve un réservoir contenant l’hormone. À son extrémité inférieure se trouvent deux fils servant à en faciliter le retrait ou à vérifier s’il est correctement en place. Son efficacité repose en grande partie sur le fait qu’il libère une hormone; il s’agit donc d’une méthode dite hormonale.

Le stérilet de cuivre ressemble visuellement au stérilet avec hormone, sauf qu’il ne contient pas de médicament actif (pas d’hormone). Il est également fait de plastique, mais sa base est entourée d’un fil de cuivre, d’où son appellation. Au Canada, plusieurs modèles différents sont disponibles, dont des stérilets courts (pour les femmes ayant un plus petit utérus) ou de longueur standard.

Mythe ou réalité?

Voici quelques informations véhiculées à propos des stérilets. Relèvent-elles du mythe ou de la réalité?

1. Le stérilet n’est pas une bonne option contraceptive pour une femme n’ayant jamais accouché.

Réponse : faux. Certains croient, à tort, que l’insertion d’un stérilet ne devrait pas être envisagée chez les femmes n’ayant jamais accouché. Dans les faits, cette option présente de nombreux avantages pour ces femmes. Son efficacité contraceptive, son faible taux d’abandon après un an (comparativement aux contraceptifs oraux) et son profil de sécurité en font même une option intéressante chez les adolescentes.

2. Le stérilet peut causer des infections pelviennes.

Réponse : vrai, mais cela est rare. Bien que le risque d’infection pelvienne soit légèrement accru pendant les trois ou quatre semaines suivant l’insertion d’un dispositif intra-utérin, ce type d’infection est en réalité plutôt rare en l’absence d’infection cervicale au moment de la pose. De plus, après un mois, ce risque revient à la normale. Notons que le stérilet avec hormone prévient même certaines infections dans une petite mesure.

3. Le stérilet libérant du lévonorgestrel peut causer de l’acné.

Réponse : vrai. Le risque d’acné se trouve légèrement augmenté chez les utilisatrices d’un stérilet avec hormone. En effet, l’acné figure parmi les effets secondaires très fréquents, c’est-à-dire ceux observés dans plus de 10 % des cas. Attention, cet effet indésirable ne survient donc pas toujours! Une bonne hygiène de la peau du visage peut aider à réduire le risque d’acné.

4. Le stérilet protège contre les infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS).

Réponse : faux. Fort malheureusement, le port du stérilet donne à certaines personnes un sentiment de sécurité tel qu’elles oublient de se protéger contre les ITSS. Le stérilet ne protège pas du tout contre les ITSS, y compris le VIH. Voilà pourquoi il importe d’utiliser une méthode de contraception supplémentaire capable de protéger contre les ITSS (c’est-à-dire le condom) lors de tout contact sexuel jugé à risque.

5. Le stérilet convient davantage aux femmes ayant un partenaire sexuel stable.

Réponse : vrai et faux. Étant donné que le stérilet ne protège pas contre les ITSS et qu’il est associé à un plus grand risque de complications médicales si une ITSS est contractée alors qu’on porte un stérilet, cette méthode peut sembler plus appropriée chez les personnes ayant des pratiques sexuelles sécuritaires. Sachez toutefois que la monogamie n’est pas la seule forme de pratique sexuelle moins risquée; le port systématique du condom l’est également. Les personnes ayant plusieurs partenaires sexuels ont avantage à considérer le condom comme moyen de contraception et/ou comme mesure de protection contre les ITSS.

6. La pose d’un stérilet est très douloureuse.

Réponse : faux. La plupart des femmes trouvent que la sensation d’inconfort ou de douleur associée à la pose d’un stérilet n’est que légère. Parfois, les douleurs ressenties après coup peuvent être un peu plus intenses ou s’apparenter à des douleurs menstruelles, mais elles disparaissent habituellement en quelques jours. Si vous avez des préoccupations en ce sens, abordez la question avec votre médecin. Il saura vous rassurer, vous informer et vous conseiller des mesures pour minimiser la douleur, comme la prise d’un analgésique.  

7. Le port d’un stérilet rend les relations sexuelles plus difficiles ou désagréables.

Réponse : faux. Bien des gens ont l’impression que le stérilet compromet le bon déroulement des relations sexuelles, alors qu’il n’en est rien d’habitude. Les chances sont que vous ou votre partenaire ne remarquerez rien de particulier si vous portez un stérilet. Toutefois, il se pourrait que vous sentiez les fils; dans ce cas, il est possible de les faire recouper. Si vous ressentez une douleur ou une gêne durant les rapports sexuels, discutez-en avec votre médecin.

8.  Si je porte un stérilet, mes menstruations disparaîtront avec le temps.

Réponse : vrai, mais pas toujours. Avec le temps, il est vrai que le port d’un stérilet avec hormone peut mener à un arrêt des menstruations. Bien que cela comporte des avantages indéniables, certaines femmes y voient des inconvénients comme la suspicion erronée d’une grossesse ou de l’arrivée de la ménopause. L’interruption des règles ne survient pas chez tout le monde. Certaines femmes verront leurs règles être réduites en intensité et en durée.

En conclusion, le dispositif intra-utérin est une mesure intéressante étant donné sa simplicité. Il dispense de la contrainte d’avoir à prendre la pilule tous les jours, ou d’avoir à remplacer un timbre ou un anneau vaginal. Avec lui, finie l’angoisse liée à l’oubli de comprimés. Cependant, comme pour toute autre décision liée à la santé, il est important de bien vous informer en vue de faire le meilleur choix.

N’hésitez pas à consulter votre pharmacien pour toute question relative à la contraception.

×

Envoyer à un ami

Le stérilet : mythes et réalités

Le dispositif intra-utérin (stérilet) représente une option contraceptive intéressante. Toutefois, plusieurs fausses croyances sont véhiculées à son sujet.
De :
À :

Chargement en cours...