Douleur chronique : comment y faire face?

La douleur chronique peut affecter la santé physique et mentale, de même que la vie personnelle et professionnelle. Voyez comment y faire face.

Douleur aiguë ou douleur chronique

La douleur aiguë est de brève durée, souvent moins de sept jours. Elle survient par exemple après un accident, une infection ou une chirurgie. En limitant les activités de la personne touchée, la douleur peut prévenir ou minimiser l'aggravation d’une blessure.

La douleur chronique se caractérise par une douleur localisée ou diffuse qui peut :

  • persister au-delà d’une période normale de guérison (ex. : après le zona);
  • être associée à une maladie chronique, évolutive ou dégénérative (ex. : diabète, arthrite ou cancer);
  • survenir sans avertissement ou progressivement, sans cause identifiable, dans plusieurs parties du corps (ex. : fibromyalgie);
  • persister au moins trois mois ou se manifester au moins trois fois au cours d’une période de trois mois.

Il n’est pas normal, ni souhaitable, de vivre avec une douleur chronique. Heureusement, on peut s’employer à la réduire ou la maîtriser grâce à divers moyens.

Les causes de la douleur chronique

Les causes de la douleur chronique sont très variées, et les options thérapeutiques le sont tout autant. L’important est d’abord de comprendre son origine ou les facteurs qui y contribuent. Voici quelques exemples de causes courantes :

  • une maladie ou un désordre physique;
  • un traumatisme (ex. : blessure ou accident);
  • une mauvaise posture, entre autres au travail;
  • des mouvements répétés (ex. : athlète ou travailleur);
  • des conditions de vie ou de travail défavorables;
  • le stress.

Par exemple, les maux d’épaules, de cou et de dos peuvent être liés au travail. Dans un tel cas, on peut envisager plusieurs stratégies : physiothérapie, ergothérapie, massothérapie, chiropratique, etc. Certains employeurs offrent même les services de professionnels formés en ergonomie qui peuvent adapter l’environnement de travail.

Il arrive parfois qu’on n’arrive pas à trouver l’origine d’une douleur chronique. On dit alors qu’elle est « idiopathique ».

Les malaises ressentis varient selon l’origine de la douleur. Il est important de bien décrire votre douleur à votre médecin avec des mots courts et précis pour l’aider à poser un diagnostic éclairé, même si vous ne voyez pas de lien entre vos symptômes.

Les impacts de la douleur chronique

La douleur chronique peut empêcher la personne atteinte de réaliser une partie de ses activités quotidiennes. Les répercussions peuvent se manifester tant sur le plan physique que sur les plans psychologique, familial, social et économique.

Les impacts possibles de la douleur chronique sont nombreux :

  • sédentarité ou niveau d’activité physique insuffisant;
  • repli sur soi;
  • diminution de la mémoire et de la concentration;
  • troubles du sommeil;
  • humeur affectée;
  • stress, anxiété ou dépression;
  • etc.

Les personnes qui souffrent de douleur chronique peuvent se sentir seules et incomprises, car elles ne sont pas toujours prises au sérieux. Si vous subissez les répercussions de la douleur chronique, brisez le silence. Des ressources sont à votre disposition. Consulter un médecin, un psychologue ou tout professionnel spécialisé dans la gestion de la douleur pourrait vous être salutaire.

Vous pouvez également vous joindre à un groupe d’aide ou à une association dédiée à la gestion de la douleur chronique. Le fait de partager votre épreuve avec d’autres personnes souffrant de douleur chronique peut vous aider à mieux composer avec votre propre situation. Pour plus de renseignements, visitez le site de l’Association québécoise de la douleur chronique (AQDC) au www.douleurchronique.org.

Les solutions à la douleur chronique

Si vous souffrez de douleur chronique, vous devez agir immédiatement avant que la douleur n’influence tous les aspects de votre vie. Vous devez la prendre en main, car la douleur chronique est généralement plus difficile à traiter que la douleur aiguë. Consultez un médecin. Il s’agit du geste le plus important que vous puissiez poser. S’il le juge nécessaire, il pourra vous référer à un médecin spécialisé d’une clinique de la douleur ou à d’autres spécialistes.

C’est souvent la combinaison de plusieurs stratégies qui permet de venir à bout de la douleur (médicaments, psychothérapie, physiothérapie, massothérapie, etc.). Une équipe de professionnels est souvent nécessaire. Vous pouvez également apprendre des techniques d’autogestion de la douleur. Vous devez vous investir dans le traitement de votre douleur.

En terminant, voici quelques conseils pour mieux vivre avec la douleur chronique.

  • Dormez suffisamment.
  • Mangez bien et maintenez un poids santé.
  • Réduisez votre niveau de stress. Apprenez au moins une technique de relaxation (méditation, visualisation, yoga, respiration profonde, etc.).
  • Si vous devez prendre des médicaments, faites équipe avec votre pharmacien et posez-lui autant de questions que nécessaire.
  • Prenez soin de vous!

Pour plus d’information sur la douleur chronique, consultez votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Douleur chronique : comment y faire face?

La douleur chronique peut affecter la santé physique et mentale, de même que la vie personnelle et professionnelle. Voyez comment y faire face.
De :
À :

Chargement en cours...