Rhume ou allergie saisonnière… Comment les différencier?

Ces temps-ci, votre nez et vos yeux coulent et vous démangent? Vous avez tendance à éternuer? S’agit-il d’un rhume ou, encore, d’une allergie saisonnière?

Le rhume : une infection virale commune

Qui peut se vanter de ne jamais avoir eu un rhume dans sa vie? Que l’on soit petit ou grand, on ne peut échapper à ce problème de santé très répandu et habituellement sans graves conséquences. Le rhume est causé par un virus qui se transmet facilement; voilà pourquoi il est si commun. Nul besoin de s’en inquiéter, mais il peut compromettre momentanément notre bien-être et notre fonctionnement, du moins pour quelques jours. 

Voici les symptômes typiques du rhume :

  • congestion nasale;
  • écoulement nasal;
  • éternuements;
  • toux (sèche ou grasse);
  • mal de gorge;
  • fièvre passagère (plus rare).

Lorsqu’on a un rhume, il faut prendre son mal en patience. Puisqu’il s’agit d’une infection virale, il faut attendre que le système immunitaire la combatte. Cela peut prendre en général de 7 à 10 jours. En présence d’une infection bactérienne, on peut prendre un antibiotique pour la traiter. Dans le cas d’un rhume, il n’existe pas de traitement mais il est toutefois possible de recourir à des médicaments en vente libre pour soulager ses symptômes, par exemple :

  • un décongestionnant;
  • un antihistaminique;
  • une solution saline;
  • un antitussif;
  • un analgésique;
  • des pastilles;
  • etc.

 

L’allergie saisonnière : des symptômes semblables, des causes différentes

Une allergie est une réaction du corps à la présence d’un agent extérieur auquel il est particulièrement sensible (allergène). Pour se défendre face à cette « menace », l’organisme déclenche une série de réactions, dont la libération d’une substance appelée histamine. C’est elle qui est responsable des signes et symptômes d’allergie. Dans le cas d’une allergie saisonnière, ce sont des pollens d’arbres, d’arbustes, de plantes ou de gazon qui sont en cause.

Depuis plusieurs années, on observe une augmentation progressive des cas d’allergie saisonnière. Cela s’explique en partie par l’impact des changements climatiques sur la végétation. On estime que plus de 18 % de la population âgée de 15 ans et plus est aux prises avec des symptômes d’allergie au pollen à un moment ou l’autre de l’année. Les femmes sont davantage touchées que les hommes, et les jeunes personnes le sont plus que les gens plus âgés.

Lorsqu’on parle d’allergie saisonnière, on utilise parfois le terme « rhinite allergique ». Le terme rhinite fait référence à une inflammation des voies nasales. En effet, lorsqu’on est allergique à une substance, c’est souvent le nez qui en subit les conséquences. Le voilà alors incommodé par de la congestion, un écoulement souvent abondant, des éternuements et des démangeaisons. Ces symptômes caractéristiques de l’allergie sont donc communs à ceux du rhume et c’est ce qui explique en partie pourquoi il est facile de les confondre.

En plus de ces symptômes classiques, l’allergie saisonnière peut se reconnaître par les manifestations suivantes :

  • larmoiement ou écoulement oculaire;
  • yeux rouges ou paupières gonflées;
  • démangeaisons aux yeux, au palais, dans la gorge ou dans les oreilles;
  • etc.

 

De bonnes questions à se poser

Pour déterminer si vous êtes affligé d’un rhume ou d’une allergie saisonnière, posez-vous les questions suivantes.

Quelle est la saison en cours?

Le rhume sévit surtout à l’automne ou durant l’hiver, tandis que la période des allergies saisonnières s’étend de l’arrivée du printemps jusqu’aux premières gelées en automne. Cela dit, on peut bien entendu avoir un rhume à n’importe quelle période de l’année, mais c’est sans doute moins fréquent durant l’été.

Est-ce qu’une personne de mon entourage a eu les mêmes symptômes que moi?

Le rhume est contagieux, mais pas les allergies saisonnières. Si une personne de votre entourage présente les mêmes symptômes que vous en même temps, il pourrait alors s’agir d’un rhume que vous avez attrapé.

Comment ont commencé mes symptômes et comment évoluent-ils?

Les symptômes du rhume s’installent souvent plus progressivement et varient au fil des jours, en nature et en intensité. Ceux des allergies saisonnières arrivent d’habitude plus subitement et perdurent avec moins de variations.

Quels sont mes symptômes, exactement?

Si en plus des symptômes nasaux, vous faites de la fièvre, avez mal à la gorge, aux muscles ou à la tête ou avez une toux forte, alors il s’agit probablement d’un rhume ou d’une autre infection.

Si vous avez des sécrétions épaisses, collantes ou colorées, cela suggère aussi un rhume. Les allergies sont plus souvent associées à un écoulement de mucus liquide, transparent et plus abondant.

Mes symptômes durent depuis combien de temps?

S’ils durent depuis plus de 7 à 10 jours, alors il y a fort à parier qu’il s’agit plutôt d’une allergie. Les symptômes d’allergie peuvent durer plusieurs semaines, et dans certains cas, plusieurs mois.

Mes symptômes pourraient-ils avoir une autre origine?

Oui! Les symptômes susmentionnés peuvent être ressentis en présence de plusieurs affections. De plus, la rhinite allergique peut être due à l’exposition à d’autres allergènes que le pollen, comme par exemple :

  • des poils d’animaux;
  • les acariens (poussière);
  • les moisissures;
  • des produits chimiques;
  • etc.

Que vous ayez un rhume ou des allergies, votre pharmacien peut vous aider, en vous dirigeant vers un médecin s’il le juge opportun ou vous suggérer des mesures et traitements pour vous soulager. Dans certains cas, il pourrait même vous prescrire des médicaments adaptés pour vous. N’hésitez pas à le consulter!

×

Envoyer à un ami

Rhume ou allergie saisonnière… Comment les différencier?

Entête
De :
À :

Chargement en cours...