Grossesse et tabac : risques et conseils

Malgré tout ce que l’on sait sur les effets néfastes du tabagisme, il peut être difficile d’arrêter de fumer. La grossesse peut toutefois vous donner une motivation supplémentaire pour y arriver. Apprenez-en plus sur les méfaits du tabac pour votre bébé : vous déciderez peut-être d’écraser une fois pour toutes!

Tabagisme et grossesse

Durant la grossesse, la majorité des substances auxquelles vous êtes exposée traverse le placenta. Malheureusement, cela vaut également pour la cigarette. Ainsi, votre bébé entre en contact avec les différents produits toxiques de la cigarette si vous fumez ou respirez de la fumée secondaire.

Saviez-vous que la fumée de cigarette contient plus de 4 000 produits chimiques, dont près d’une centaine sont cancérigènes? Entre autres, le monoxyde de carbone empêche le fœtus de recevoir un apport adéquat en oxygène, bien sûr essentiel à son bon développement.

Effets du tabagisme durant la grossesse

Tout d’abord, le tabagisme peut empêcher la survenue d’une grossesse. En effet, il est démontré que le fait de fumer augmente le risque d’infertilité et le délai de conception. Le tabagisme peut également augmenter le risque de grossesse ectopique (hors de l’utérus) et d’avortement spontané (fausse couche).

En ce qui concerne le risque global de malformations, il ne semble pas y avoir de différence entre les enfants nés d’une mère fumeuse et ceux nés d’une mère non fumeuse. Par contre, certaines malformations spécifiques sont plus fréquentes chez les enfants nés d’une mère fumeuse; ceux-ci présentent notamment un risque plus élevé de craniosténose (déformation du crâne) et de fente orale, entre autres.

Le tabagisme augmente aussi le risque de naissance prématurée de façon importante, de même que le risque de mortinaissance (accouchement d’un fœtus mort). Finalement, il entraîne fréquemment un retard de croissance intra-utérine, menant ainsi à un bébé de plus faible poids à la naissance.

Effets post-accouchement

Les nourrissons nés de mères fumeuses ressentent parfois les effets du sevrage tabagique dans les premiers jours suivant l’accouchement. Les symptômes observés sont des tremblements, des coliques et de l’irritabilité. En outre, le risque de syndrome de mort subite du nourrisson est plus élevé si la mère fume durant la grossesse.

Il a aussi été démontré que les enfants nés d’une mère fumeuse sont plus à risque de problèmes respiratoires, dont l’asthme et la bronchite, et d’hospitalisation pour cause d’infection respiratoire.

Bien que les données soient moins concluantes à ce sujet, il est possible que l’exposition à la fumée de cigarette durant la grossesse augmente le risque de problèmes de développement comportemental ou neurologique. Ainsi, les enfants nés de mères fumeuses pourraient être plus à risque de troubles du comportement et de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Est-il trop tard pour arrêter de fumer?

Si vous êtes déjà enceinte et que vous fumez, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour renoncer à la cigarette. En effet, arrêter de fumer en cours de grossesse peut aider à diminuer les risques d’accouchement prématuré et de faible poids à la naissance. Le plus tôt vous cesserez de fumer, le mieux ce sera pour votre bébé.

Par ailleurs, il a été démontré que le nombre de cigarettes fumées par jour a également un lien avec le risque de problèmes de santé chez le bébé. Ainsi, le fait de diminuer votre consommation représente déjà un pas dans la bonne direction pour favoriser la santé de votre enfant et la vôtre.

Finalement, si vous n’êtes pas encore enceinte, sachez que l’effet du tabagisme sur l’infertilité et le risque d’avortement spontané est réversible. Arrêter de fumer pourrait donc vous aider à tomber enceinte plus facilement.

Quels sont vos outils pour arrêter de fumer lors de la grossesse?

N’hésitez pas à demander le soutien de vos proches et à utiliser les nombreuses ressources disponibles pour vous aider à arrêter de fumer (voir le texte Arrêter de fumer : Cinq ressources à votre disposition). Les thérapies cognitives et comportementales, c’est-à-dire celles qui visent à modifier vos idées et vos comportements vis-à-vis de la cigarette, représentent le premier recours pour arrêter de fumer en grossesse.

Si ces ressources ne s’avèrent pas suffisantes, vous pouvez vous tourner vers des thérapies de remplacement de la nicotine sous forme de timbres, de gommes, de pastilles, d’inhalateur ou de vaporisateur. Bien que ces produits contiennent de la nicotine, ils sont moins néfastes que la cigarette car ils évitent d’exposer votre bébé à tous les autres composants toxiques de la cigarette.

Avant de cesser de fumer durant votre grossesse, parlez-en à votre pharmacien. Il pourra vérifier avec vous quelles sont les meilleures options pour vous aider. Il pourra également répondre à vos questionnements et vous fournir des trucs pour vous faciliter la tâche. Il est l’un des professionnels de la santé les mieux placés pour vous accompagner dans votre démarche. Pour plus de renseignements à ce sujet, lisez le texte Le rôle de votre pharmacien dans la cessation tabagique.

Oui, l’arrêt tabagique représente un défi de taille. Si vous êtes enceinte, la cause est d’autant plus noble car il en va de la santé et du bien-être de votre bébé. Gardez en tête que vous arrêtez de fumer non seulement pour vous mais surtout pour lui! C’est le plus beau cadeau que vous pouvez lui faire : lui donner la chance de bien se développer et de commencer sa vie en beauté dans un monde sans fumée. 

×

Envoyer à un ami

Grossesse et tabac : risques et conseils

Malgré tout ce que l’on sait sur les effets néfastes du tabagisme, il peut être difficile d’arrêter de fumer. La grossesse peut toutefois vous donner une motivation supplémentaire pour y arriver. Apprenez-en plus sur les méfaits du tabac pour votre bébé : vous déciderez peut-être d’écraser une fois pour toutes!
De :
À :

Chargement en cours...