L’impact du deuil sur la santé

Au-delà de la tristesse, le deuil peut engendrer des conséquences sur la santé, tant sur le plan psychologique que physique. 

Le deuil : une réalité parfois dure

On peut définir le deuil comme la réaction psychologique à la perte d’un être cher. Le départ d’un proche est une lourde épreuve à traverser. Il est souhaitable de laisser libre cours au chagrin et de vivre chacune des étapes du deuil le plus sainement possible. Un deuil refoulé ou rempli d’obstacles peut entraîner des répercussions qui vont bien au-delà du simple malaise émotif.

Les conséquences sur la santé

Vivre un deuil peut se répercuter sur la santé mentale de diverses manières :

  • stress;
  • fatigue;
  • troubles du sommeil;
  • anxiété;
  • manque d’énergie;
  • dépression.

Certaines personnes ayant des antécédents de maladie mentale pourraient remarquer un retour des symptômes liés à leur affection qui, pourtant, semblait être rentrée dans l’ordre.

Parmi les complications physiques du deuil, notons d’abord l’aggravation ou la récurrence de problèmes de santé chroniques. Prenons pour exemple les maladies cardiovasculaires et le diabète. Il se peut que ces affections soient bien maîtrisées avant le deuil mais qu’elles s’aggravent soudainement à cause du stress vécu ou d’un laisser-aller de la personne endeuillée.   

Le deuil peut également causer certains problèmes de santé, tels que :

  • augmentation des douleurs musculaires ou articulaires;
  • troubles digestifs;
  • vertiges;
  • palpitations;
  • aggravation de problèmes de la peau (psoriasis, eczéma).

Quelques conseils pour un deuil plus sain

Même si cela peut vous paraître difficile ou même superflu, vous devez continuer à prendre soin de vous pendant la période de deuil. Portez une attention particulière à ces éléments de la vie quotidienne, qui vous aideront à préserver votre santé :

  • Prenez vos médicaments régulièrement.
  • Ayez une alimentation équilibrée.
  • Conservez des heures de sommeil régulières.
  • Limitez votre consommation de café et de thé, particulièrement après 17 heures.
  • Faites de l’exercice régulièrement.
  • Offrez-vous un massage.
  • Pratiquez une méthode de relaxation ou la méditation.
  • Limitez votre consommation de tabac et d’alcool.

Voici quelques conseils pour mieux faire face à cette période de transition :

  • N’hésitez pas à parler de ce que vous ressentez.
  • Choisissez des confidents qui sont à l’écoute et intéressés par ce que vous vivez.
  • Lisez sur le deuil et ses différentes étapes. De nombreux ouvrages existent sur cette question.
  • Autorisez-vous à vivre les émotions inhérentes au deuil (déni, colère, tristesse, etc.).
  • Inscrivez-vous à un groupe d’entraide pour échanger avec des personnes qui comprennent votre réalité.
  • Consultez un spécialiste capable de vous offrir écoute et soutien (psychologue, psychothérapeute, médecin, etc.).
  • Si parler de ce que vous vivez est difficile, écrivez. Vous pouvez même rédiger une lettre s’adressant au défunt.

Pour bien traverser un deuil, il est souhaitable de vivre ses émotions et d’être bien entouré. Ne restez pas dans l’ombre et utilisez les ressources autour de vous. Si vous croyez que le deuil affecte votre santé, ne tardez pas à consulter un professionnel de la santé. Si vous devez prendre des médicaments, votre pharmacien est toujours disponible pour vous soutenir et répondre à vos questions.

Bien que cela puisse paraître difficile à imaginer, le temps adoucit le deuil, surtout pour les personnes qui s’emploient à le vivre sainement. Progressivement, le chagrin finit par laisser la place aux souvenirs les plus heureux. 

×

Envoyer à un ami

L’impact du deuil sur la santé

Au-delà de la tristesse, le deuil peut engendrer des conséquences sur la santé, tant sur le plan psychologique que physique. 
De :
À :

Chargement en cours...