La crise d’épilepsie : un mal mystérieux mais bien réel

Sauriez-vous comment réagir si vous étiez témoin d’une crise d’épilepsie ? Voici de l’information qui vous permettra de réagir au mieux et d’aider la personne épileptique.

Qu’est-ce qu’une crise d’épilepsie?

Une crise d’épilepsie est la manifestation physique d’une décharge neuronale excessive et hypersynchrone. Autrement dit, toutes les cellules nerveuses réagissent en même temps, alors que d’ordinaire, elles fonctionnent en alternance. Les crises surviennent habituellement de façon soudaine.  

On distingue généralement deux types de crises : les crises partielles, qui se produisent dans une partie du cerveau seulement, et les crises généralisées, qui affectent les deux hémisphères cérébraux. La région du cerveau où ce phénomène se produit déterminera également la forme que prend la crise.

Comment une crise d’épilepsie se manifeste-t-elle?

Une crise d’épilepsie peut prendre bien des visages qui diffèrent grandement d’une personne à l’autre et d’un type à l’autre. Voici toutefois quelques exemples de signes et symptômes courants :

  • perte de conscience;
  • perte du tonus musculaire;
  • chute;
  • trous de mémoire;
  • secousses aux bras et aux jambes ou dans tout le corps;
  • hallucinations;
  • transpiration; 
  • regard vide, absence de réponse aux stimulations;
  • interruption subite d’un mouvement ou d’une action;
  • clignements d’yeux ou mouvements de mastication.

Pourquoi les crises d’épilepsie surviennent-elles?

La crise d’épilepsie est la manifestation d’un trouble neurologique sous-jacent. De nombreux facteurs peuvent y contribuer. La fréquence des crises dépend de leur cause. Ainsi, une personne pourra faire une seule crise d’épilepsie au cours de sa vie, tandis qu’une autre en fera plusieurs pendant une longue période.

Voici quelques exemples de facteurs pouvant déclencher une crise d’épilepsie :

  • forte fièvre;
  • tumeur au cerveau;
  • traumatisme ou blessure à la tête;
  • intoxication (alcool, médicament ou drogue);
  • infection (p. ex. une méningite);
  • manque d’oxygène dans le sang;
  • atteinte neurologique (p. ex. un accident vasculaire cérébral).

Qu’est-ce que l’épilepsie en tant que maladie chronique?

Toute personne peut faire une crise épileptique une fois dans sa vie. Mais on parle d’épilepsie lorsqu’il y a répétition des crises. L’épilepsie est un trouble neurologique. Il ne s’agit pas d’une maladie mentale ou psychique, contrairement à ce que laissaient entendre les croyances anciennes. Elle suscite souvent un sentiment d’angoisse du fait que les crises peuvent survenir inopinément aux pires moments : sur la route, lors d’un exposé oral ou d’une baignade, lorsqu’on s’occupe d’un bébé, etc.

Fort heureusement, de nos jours, il est possible de prévenir les crises épileptiques à l’aide de traitements médicaux faisant notamment appel aux antiépileptiques. Pour être efficaces, ceux-ci doivent être pris tous les jours. Il ne faut pas abandonner le traitement, sauf avis médical contraire.

Conseils pour faire face à une crise d’épilepsie

Si une personne fait une crise d’épilepsie en votre présence, voici ce que vous pouvez faire :

  • Restez le plus calme possible.
  • Si la personne est debout ou assise, ne faites rien. Ne tentez pas de changer sa position.
  • Éloignez les objets qui pourraient présenter un danger. 
  • Laissez la crise suivre son cours; vous ne pouvez rien faire pour l’arrêter.
  • Si la personne est inconsciente, tournez-la sur le côté. Dans la mesure du possible, mettez quelque chose sous sa tête de façon qu’elle soit bien supportée. Assurez-vous que celle-ci est légèrement inclinée vers l’arrière (afin de libérer les voies respiratoires) et immobilisée (pour éviter les blessures).
  • Vérifiez si la personne est capable de respirer.
  • Ne mettez rien entre les dents ou dans la bouche de la personne. Cela est inutile et peut s’avérer dangereux pour elle ou pour vous. 
  • Restez toujours auprès de la personne jusqu’à ce qu’elle soit complètement rétablie. 
  • Rappelez-vous qu’une crise d’épilepsie dure moins de trois minutes dans la plupart des cas.
  • Si plusieurs crises se succèdent, si la crise dure plus de cinq minutes ou si la personne a du mal à respirer ou s’est blessée, appelez les services d’urgence immédiatement.
  • Ne transportez pas la personne au cours d’une crise. 

Soyez à l’affût des signes annonciateurs d’une crise, qui peuvent différer d’une personne à l’autre – certains n’en ont pas. En voici quelques exemples : malaise au niveau de l’estomac, maux de tête, vertiges, perturbations visuelles, perception d’une odeur ou d’un goût désagréable, etc.

Si vous-même ou une personne de votre entourage devez composer avec des crises d’épilepsie, informez-vous le plus possible sur le sujet. Au besoin, consultez un professionnel de la santé. Si vous devez prendre un antiépileptique, rappelez-vous que votre pharmacien est la plus précieuse des sources d’information en ce qui a trait aux médicaments.

×

Envoyer à un ami

La crise d’épilepsie : un mal mystérieux mais bien réel

Sauriez-vous comment réagir si vous étiez témoin d’une crise d’épilepsie ? Voici de l’information qui vous permettra de réagir au mieux et d’aider la personne épileptique.
De :
À :

Chargement en cours...