La chute des cheveux après l’accouchement

Vous avez accouché et avez l’impression de perdre vos cheveux? Même si ce phénomène est tout à fait normal, vous pouvez limiter ses effets sur votre chevelure.

La grossesse et ses changements physiques

Bien des femmes aspirent à vivre une grossesse en santé et en beauté. Avez-vous déjà remarqué combien une femme peut sembler radieuse lorsqu’elle est enceinte? Il est vrai que le corps et l’apparence physique d’une femme se transforment durant la gestation. Cela peut être source de préoccupations ou, au contraire, de beaux compliments qui sont souvent les bienvenus!

Pour une femme, les poils, et en particulier les cheveux, constituent une composante importante de leur image corporelle. La peau et les phanères, comme les ongles, les poils et les cheveux subissent de nombreux changements durant la grossesse et la période postnatale. Tout comme elle doit offrir des soins attentifs tout en douceur à son nouveau bébé, la nouvelle maman a avantage à bien prendre soin d’elle-même pour se sentir bien et pleine d’énergie.

 

La production et la constitution des cheveux

Le cheveu, qui a l’aspect d’un fil, est produit par le follicule pileux, un organe autonome capable de s’autoregénérer. Le cheveu prend donc racine dans le follicule. Les cheveux poussent en moyenne à une vitesse d’environ 2,5 mm par semaine. Leur cycle de croissance comprend trois phases :

  • Phase anagène : croissance active des cheveux (durée de 4 à 6 ans chez la femme)
  • Phase catagène : transition avec régression du follicule pileux (environ 3 semaines)
  • Phase télogène : état de repos (environ 2 à 3 mois)

Ensuite, la matrice se réactive et forme un nouveau poil qui remplacera celui déjà tombé ou poussera l’ancien cheveu et le fera tomber. En moyenne, nous perdons entre 50 et 100 cheveux par jour.

De nombreux facteurs influent sur la croissance et la densité des poils et des cheveux, notamment la nutrition et les hormones.

 

Les effets de la grossesse sur les cheveux

Les changements hormonaux survenant durant la gestation peuvent faire augmenter ou diminuer la croissance des cheveux. Il n’est pas rare que les femmes aient l’impression d’avoir une chevelure plus abondante et en santé, comme « boostée » par les hormones de la grossesse. Cela s’explique notamment par un ralentissement de la progression normale des cheveux de la phase anagène (active) à la phase télogène (repos), donc la chute des cheveux s’en trouve réduite.

Toutefois, dans les semaines et les mois qui suivent l’accouchement, le pourcentage de cheveux en phase télogène augmente en raison d’une diminution drastique d’hormones appelées les œstrogènes. Ainsi, la chute des cheveux est commune durant cette période et on peut même observer une chevelure un peu plus clairsemée. Les cheveux peuvent sembler plus fins et ternes. Ce phénomène, qu’on appelle « effluvium télogène », est temporaire et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Heureusement, il se résout généralement en moins de 5 à 8 mois.

Cette perte de cheveux peut sembler impressionnante à en juger par le nombre de cheveux sur la brosse ou l’oreiller, mais en réalité, il ne s’agit que d’un rattrapage… Ces cheveux n’ont simplement pas été perdus durant la grossesse. La chevelure reprend progressivement son apparence normale. Certaines femmes auront par contre l’impression que leur chevelure n’est plus aussi dense qu’elle ne l’était avant la grossesse. 

 

Quelques conseils pour une chevelure en santé

  • Mangez bien et suivez les recommandations du Guide alimentaire canadien.
  • Ayez une alimentation riche en protéines, en fer, en zinc et en vitamines, surtout celles du complexe B.
  • Abstenez-vous de fumer. En plus de tous ses effets nuisibles sur votre santé et celle de votre bébé, le tabagisme abîme les cheveux.
  • Dormez bien et accordez-vous des moments de repos.
  • Procurez-vous des produits capillaires de qualité, comme un shampooing doux et un revitalisant hydratant. Demandez conseil à votre cosméticienne pour faire de meilleurs choix.
  • Évitez les traitements capillaires trop abrasifs ou agressifs (décoloration, sèche-cheveux très chaud, fer plat, etc.).
  • Évitez de surexposer vos cheveux à des agents dommageables, comme le soleil ou le chlore d’une piscine (lavez-les après la baignade).
  • Ne brossez pas vos cheveux trop vigoureusement ou trop longtemps et ne tirez pas dessus trop fort. Évitez, par exemple, de faire un chignon très serré.
  • Si vous décidez de prendre des suppléments ou des produits en vente libre destinés à la santé capillaire, demandez conseil à votre pharmacien pour discuter de l’efficacité. Si vous allaitez, certains produits pourraient ne pas convenir.

Il est normal que les femmes se questionnent sur la santé et la beauté de leurs cheveux. Pour plus d’information, consultez votre pharmacien ou votre cosméticienne. 

×

Envoyer à un ami

La chute des cheveux après l’accouchement

Entête
De :
À :

Chargement en cours...