Les interactions entre le cannabis et d’autres substances

Le cannabis ne fait pas bon ménage avec tout. Voici ce que vous devez savoir avant d’en consommer avec d’autres produits – médicaments, tabac, alcool, etc.

La consommation de cannabis

Le cannabis ou « marijuana » est une drogue douce qui provient d’une plante du même nom. Sa consommation est fort répandue et a été légalisée au Canada. Malgré ses allures inoffensives, la marijuana est une substance pharmacologiquement active et peut donc avoir des effets positifs ou négatifs. Il est difficile de prévoir comment une personne se sentira ou réagira après avoir consommé de la marijuana. Les effets peuvent être imprévisibles, surtout pour un nouvel utilisateur.

Les interactions avec le cannabis surviennent parfois lorsqu’on utilise intentionnellement celui-ci en même temps que d’autres substances en vue d’obtenir des effets jugés agréables. Dans d’autres circonstances, la combinaison de ces produits a lieu sans qu’un effet particulier soit recherché, simplement parce que le contexte s’y prête. Il n’est pas rare que les utilisateurs soient inconscients des effets désagréables potentiels ou des conséquences néfastes de ce type d’association.

Le cannabis et les médicaments

Il faut faire attention lorsqu’on consomme du cannabis en même temps que des médicaments, prescrits ou non. Le cannabis peut causer des effets secondaires semblables à ceux de certains médicaments. Par exemple, en cas de prise simultanée de marijuana et d’un médicament susceptible de provoquer de la somnolence, l’effet de somnolence pourrait se trouver décuplé.

La marijuana peut aussi modifier l’effet des médicaments, et vice versa. Si vous êtes sous médication, consultez votre pharmacien avant de consommer de la marijuana.

Le cannabis et les produits naturels

Il est souvent plus difficile d’être au fait du risque d’interactions quand il s’agit de produits de santé naturels. On connaît généralement moins bien les effets de ces produits, et il est plutôt rare que le risque d’interactions avec ceux-ci ait été étudié. Dans ce contexte, quand on associe de tels produits à d’autres substances, y compris des médicaments ou des drogues, on le fait souvent sans trop savoir ce qui pourrait en advenir.

On pourrait croire que, parce qu’il s’agit d’une substance naturelle, la marijuana peut être mélangée à d’autres produits de source naturelle sans que cela porte à conséquence, mais la réalité est tout autre. Ce n’est pas parce qu’une substance provient de la nature qu’elle est sans danger! Aussitôt que vous consommez du cannabis avec une autre substance, il est préférable d’en parler avec un professionnel de la santé, comme votre pharmacien.

Le cannabis et l’alcool

Le cannabis peut causer certains effets secondaires comme la somnolence, des étourdissements, des nausées, une baisse de vigilance ou des difficultés de concentration, une perte d’équilibre et des troubles moteurs. L’alcool peut également provoquer de tels effets. La combinaison des deux substances donne lieu à des effets cumulatifs, ce qui n’est pas souhaitable et risque d’avoir des conséquences fâcheuses.

 Fait à noter, la conduite d’un véhicule automobile est interdite lorsqu’on est sous l’influence du cannabis, tout comme elle l’est lorsqu’on a les facultés affaiblies par l’alcool.

Le cannabis et le tabac

L’association marijuana-tabac est très répandue. D’ailleurs, bien des gens mélangent la marijuana dans du tabac avant de la fumer. Il faut être conscient que les effets des deux substances s’additionnent et peuvent même se décupler.

Fait à noter : la nicotine contenue dans le tabac et le tétrahydrocannabinol (THC), composé actif présent dans le cannabis, provoquent tous deux la libération de dopamine au niveau du « circuit de récompense » du cerveau; voilà pourquoi ces substances sont si addictives.

Le cannabis et les drogues de rue

Les drogues de rue figurent parmi les substances les plus fréquemment utilisées en même temps que la marijuana. Cette association représente un indéniable danger pour la santé en raison de la possibilité d’effets cumulatifs et du fait que le THC augmente les risques de toxicité de certaines drogues.

De plus, il est bien connu que les drogues de rue ont un fort potentiel addictif. Un consommateur qui combine plusieurs drogues différentes risque davantage de rester « accroché ».

Le cannabis et les aliments

La consommation de cannabis par voie orale est une pratique assez commune. Il peut effectivement être incorporé comme ingrédient dans différentes recettes.   Cette façon d’utiliser le produit n’est pas contre-indiquée; cependant, il importe de tenir compte des faits suivants :

  • L’absorption du cannabis ingéré est lente et irrégulière. Les effets de la drogue s’en trouvent retardés et deviennent plus imprévisibles; ils peuvent également être accrus et durer bien plus longtemps que lorsque la substance est inhalée.
  • Le dosage du produit ingéré est moins bien établi, ce qui augmente le risque de surdose, voire même d’intoxication. Une grande prudence est donc de mise pour protéger la santé des consommateurs de cannabis, de leurs proches et de leurs animaux de compagnie.

Le cannabis durant la grossesse et l’allaitement

Il a été démontré que le THC passe dans le placenta et le lait maternel. Les conséquences de l’exposition au THC pour un fœtus ou un bébé allaité sont inconnues pour le moment. Une femme enceinte ou qui allaite devrait donc s’abstenir de fumer ou d’ingérer du cannabis.

L’usage du cannabis comporte des risques et implique certaines mises en garde. Les interactions de cette drogue avec d’autres substances représentent un enjeu réel dont il faut tenir compte. Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien!

 

×

Envoyer à un ami

Les interactions entre le cannabis et d’autres substances

Le cannabis ne fait pas bon ménage avec tout. Voici ce que vous devez savoir avant d’en consommer avec d’autres produits – médicaments, tabac, alcool, etc.
De :
À :

Chargement en cours...