Le mal de gorge : comment le soulager

Léger chatouillement, difficulté à avaler, sensation de lames de rasoir… Le mal de gorge peut varier en intensité. Voyez comment le soulager.

Un tour d’horizon de la gorge

Lorsqu’on parle de la gorge, on fait d’habitude référence à une partie spécifique à l’arrière de la cavité orale : l’oropharynx.  Cette structure se situe au carrefour des voies digestives et respiratoires. Elle relie en effet la bouche et l’œsophage, d’une part, et les fosses nasales et le larynx d’autre part. Quand on ouvre très grand la bouche, c’est la partie visible tout au fond. Étant donné sa localisation, les aliments avalés et l’air respiré le traversent.

Le larynx est une structure qui communique avec la trachée, conduit flexible chargé d’acheminer l’air jusqu’aux bronches puis aux poumons lors de la respiration. Il joue un rôle de répartiteur, envoyant l’air et les aliments vers le bon conduit. Il est également impliqué dans la phonation, c’est-à-dire la production de sons par l’intermédiaire des cordes vocales.

Les amygdales palatines sont des organes en forme d’amande situées de part et d’autre de l’extrémité postérieure de la cavité orale. Ce sont les renflements visibles lorsqu’on ouvre grand la bouche. Elles forment une première barrière de protection contre des agents nuisibles comme les virus et bactéries.

En cas d’inflammation dans la gorge, on utilise souvent les termes pharyngite, laryngite ou amygdalite, selon la structure touchée. Ces affections sont fréquemment à l’origine du mal de gorge.

Les causes du mal de gorge

Le mal de gorge résulte souvent d’une infection virale (causée par un virus) ou bactérienne (causée par une bactérie).

En cas de rhume, le mal de gorge est souvent présent pour quelques jours. Aucun traitement n’est requis, car cette infection virale partira d’elle-même. On peut soupçonner un rhume lorsque le mal de gorge s’accompagne des symptômes suivants :

Le mal de gorge peut occasionnellement se manifester en présence d’un autre type d’infection virale, comme la grippe ou la COVID-19.

Lorsqu’il s’agit d’une infection bactérienne, un traitement antibiotique peut être requis. La pharyngite à streptocoque constitue un exemple d’infection de la gorge nécessitant la prise d’antibiotiques. Souvent, la personne présentera les signes ou les symptômes suivants :

  • enflure des ganglions du cou;
  • difficulté à avaler;
  • gorge rouge avec des taches blanches.

D’autres affections peuvent se manifester par un mal de gorge. Si ce dernier persiste, il convient de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic.

Les mesures de soulagement

Analgésiques

Les analgésiques offerts en vente libre, comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène, constituent des options intéressantes. Ils offrent un soulagement rapide et efficace du mal de gorge.

Avant de prendre un tel produit, demandez toujours conseil à votre pharmacien. Il évaluera si son usage peut vous convenir et vous renseignera sur la posologie.

Pastilles

En cas de mal de gorge, les pharmaciens recommandent souvent l’usage de pastilles. Il en existe de plusieurs marques et saveurs. Pour un meilleur soulagement, optez pour une pastille qui contient un anesthésique, comme de la benzocaïne.

Si vous vivez avec le diabète, choisissez une pastille sans sucrose. Demandez conseil au pharmacien ou regardez si le code « E » figure sur l’étiquette de prix. Si le produit porte le code « E », vous ne devriez pas l’utiliser. 

Anesthésiques topiques

Des produits anesthésiques, sous forme de gargarisme ou de solution à vaporiser, peuvent être employés pour soulager le mal de gorge. Certains sont offerts en vente libre tandis que d’autres peuvent être prescrits.  

Les effets de ces médicaments sont pratiquement immédiats, mais temporaires. On leur préfère souvent les pastilles qui ont également un effet local, mais un peu plus durable.

 « Remèdes de grand-mère »

La crème glacée, le miel, le jus de citron, la soupe au poulet, sucer un cube de glace, se gargariser avec de l’eau et du sel… Bien des familles ont dans leur folklore une recette miracle contre le mal de gorge.

Bien que leur efficacité soit discutable, ou non démontrée, il serait étonnant que ces mesures s’avèrent néfastes pour la santé. Parlez-en tout de même à votre pharmacien pour obtenir des conseils judicieux… et fiables!

Quand consulter un médecin

Dans la plupart des cas, le mal de gorge ne requiert pas de consultation médicale. Ce symptôme disparaît généralement en même temps que l’infection qui le cause. Toutefois, il convient de consulter un médecin dans les circonstances suivantes.

  • Si le mal de gorge s’accompagne de fièvre qui dure depuis plus de 48 heures.
  • S’il s’intensifie au lieu de s’améliorer.
  • S’il dure plus longtemps que cinq à sept jours.
  • S’il s’accompagne d’autres symptômes inhabituels : difficulté à respirer ou à avaler, sécrétion excessive de salive, éruption cutanée, enflure du cou ou de la langue, incapacité à bouger le cou ou à ouvrir la bouche, etc.

Pour plus de renseignements sur le mal de gorge et ses traitements, consultez votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Le mal de gorge : comment le soulager

Léger chatouillement, difficulté à avaler, sensation de lames de rasoir… Le mal de gorge peut varier en intensité. Voyez comment le soulager.
De :
À :

Chargement en cours...