Comment réduire l’embonpoint abdominal

Le syndrome du choc toxique (SCT) est une maladie qui se manifeste après une infection bactérienne. Quoique très rare, il exige une hospitalisation d’urgence. Le SCT peut affecter gravement des organes tels que le foie, les poumons, le cœur et les reins, et il risque d’être fatal s’il n’est pas traité rapidement.

Des toxines qui causent tout un choc

Le SCT survient lorsque des toxines sont libérées par des bactéries ayant réussi à pénétrer dans la peau par une plaie ou les muqueuses et à se propager dans le sang. Les bactéries responsables du SCT peuvent être présentes dans le nez, la bouche, la gorge ou le vagin d’un grand nombre de personnes. Souvent, ces bactéries ne sont pas très menaçantes et ne causent pas d’infection, ou encore que des infections sans grande gravité. Toutefois, dans certaines circonstances, elles peuvent provoquer une infection sévère, comme dans le cas du SCT.

Parmi les principales causes du SCT, on trouve notamment :

  • l’infection de plaies à la suite d’une blessure, d’une intervention chirurgicale ou d’un accouchement;
  • l’infection de la peau ou de brûlures;
  • l’utilisation inadéquate de tampons hygiéniques;
  • le port prolongé d’un diaphragme, d’une éponge contraceptive ou d’une cape cervicale.

Les signes et les symptômes du SCT

Les signes et les symptômes du SCT s’apparentent à ceux de la grippe et comprennent notamment :

  • fièvre;
  • nausées;
  • vomissements;
  • diarrhée;
  • étourdissements;
  • confusion;
  • hypotension artérielle (baisse de pression);
  • maux de gorge;
  • douleurs musculaires;
  • desquamation et éruption cutanée.

Les symptômes du SCT se manifestent généralement dans les douze heures suivant une intervention chirurgicale ou un accouchement et après trois à cinq jours d’utilisation de tampons hygiéniques ou d’un dispositif intra-utérin. Il s’avère essentiel de se rendre à l’urgence dès l’apparition des symptômes.

La prévention du SCT associé à l’usage de tampons hygiéniques

Le mauvais usage de tampons hygiéniques est l’une des causes les plus fréquentes de SCT. Le port prolongé d’un même tampon ou d’un tampon présentant un pouvoir d’absorption supérieur aux besoins réels de l’utilisatrice peut accroître le risque de SCT; cela peut en effet provoquer l’assèchement du vagin, une irritation ou des lésions et ainsi créer une porte d’entrée pour les bactéries.

Attention! Il faut bien comprendre que le SCT n’est pas attribuable aux tampons comme tels, mais bien à une combinaison de circonstances entourant l’emploi inadéquat de ceux-ci. Rien ne permet d’affirmer que la matière utilisée dans les tampons est en cause.

Voici quelques conseils à prendre en considération pour éviter un choc toxique dû à l’utilisation des tampons hygiéniques :

  • Utilisez les tampons seulement quand vous avez vos règles.
  • Privilégiez les tampons dont le pouvoir d’absorption correspond à vos besoins réels (évitez les tampons « hyperabsorbants » si possible).
  • Abstenez-vous de porter un tampon la nuit; privilégiez les serviettes hygiéniques.
  • Changez de tampon toutes les 4 à 8 heures.
  • Lavez-vous les mains avant et après chaque manipulation de vos tampons.

Les facteurs de risque, les causes et les symptômes du SCT peuvent sembler bien nébuleux à plusieurs personnes. Heureusement, votre pharmacien est là pour vous guider et vous offrir davantage d’information afin de prévenir la maladie.

×

Envoyer à un ami

Comment réduire l’embonpoint abdominal

Le syndrome du choc toxique (SCT) est une maladie qui se manifeste après une infection bactérienne. Quoique très rare, il exige une hospitalisation d’urgence. Le SCT peut affecter gravement des organes tels que le foie, les poumons, le cœur et les reins, et il risque d’être fatal s’il n’est pas traité rapidement.
De :
À :

Chargement en cours...