L’anxiété et l’angoisse : les définir, pour les distinguer!

On entend souvent dire « Je suis anxieux » ou « angoissé ». Quelles sont, plus exactement, les différences entre l’anxiété et l’angoisse?

Le stress

Avant d’aborder les notions d’anxiété et d’angoisse, il importe de décrire leur source : le stress. Les humains en vivent quotidiennement, à différents degrés d’intensité. Le stress est une réponse du corps à la détection d’un danger. Votre cerveau est votre meilleur ami : lorsqu’il détecte une menace, il enclenche une série de réactions biologiques complexes pour aviser votre organisme qu’il est temps de réagir. Selon lui, deux choix s’offrent à vous : fuir ou combattre.

Lors d’une réaction de stress, votre corps sécrète du cortisol et de l’adrénaline, qu’on appelle les « hormones du stress ». Celles-ci sont responsables des manifestations physiques ressenties ou observées : palpitations, tremblements, pâleur, hérissement des poils, transpiration, etc. En soi, la réaction de stress est normale et saine; c’est le stress excessif qui cause des ennuis. L’exposition au stress chronique peut entraîner des problèmes de santé physique et mentale.

Une mauvaise nouvelle, un patron pénible, un paiement en retard, un accrochage en voiture, un enfant turbulent… Chaque jour, divers éléments déclencheurs parfois mineurs, parfois majeurs, activent vos mécanismes naturels de gestion du stress. Voyons maintenant ce qui arrive lorsqu’ils sont trop souvent ou fortement sollicités.

L’anxiété

L’anxiété est une réaction anormale ou excessive liée à la peur, à l’anticipation ou à l’appréhension de certaines situations ou éventualités. Elle se caractérise souvent par une inquiétude injustifiée ou déraisonnable. On la décrit parfois comme  « une peur d’avoir peur ».

Par exemple, une personne anxieuse peut réagir de façon exagérée à :

  • une situation banale qui ne serait pas perçue comme une menace par d’autres personnes;
  • une situation qui n’est pourtant pas réelle (elle imagine des scénarios qui ne se sont pas encore produits);
  • une situation qui est arrivée dans le passé.

Tout le monde est anxieux par moments, dans des circonstances variées. Lorsqu’on vit de l’anxiété, on peut généralement continuer de vaquer à nos occupations, mais cela peut souvent compromettre notre bien-être et notre capacité à bien fonctionner. Bien des gens ne sont pas conscients du fait qu’ils sont anxieux, ou de l’impact que l’anxiété a sur eux et sur leur entourage.

Il existe de nombreux moyens d’apprendre à mieux maîtriser son anxiété. L’aide de professionnels s’avère souvent très salutaire.

Les troubles anxieux

Il y a un monde de différences entre l’anxiété normale, ressentie occasionnellement, et le fait de souffrir d’un trouble anxieux. Certaines personnes ont une tendance à l’anxiété, mais cela ne veut pas dire qu’elles ont une maladie. Les troubles anxieux sont des troubles de santé mentale réels; un diagnostic médical est d’ailleurs nécessaire pour les confirmer.

Les gens aux prises avec un trouble anxieux vivent d’importants épisodes d’anxiété (voire d’angoisse) lorsqu’ils sont exposés à certaines choses ou situations bien spécifiques. Cela compromet de façon marquée leur état et leur fonctionnement. Ils ont d’habitude tendance à éviter à tout prix les facteurs qui déclenchent leur anxiété.

Il existe plusieurs types de troubles anxieux :

  • l’agoraphobie;
  • l’anxiété sociale (ou phobie sociale);
  • la phobie spécifique;
  • le trouble panique;
  • le trouble d’anxiété généralisée (TAG);
  • le trouble obsessionnel-compulsif (TOC);
  • le trouble de stress post-traumatique.

Bon nombre d’individus ignorent qu’ils souffrent d’un trouble anxieux, même s’ils en subissent les inconvénients. Par conséquent, ils ne vont pas chercher l’aide dont ils ont besoin, et qui est d’ailleurs disponible. Si vous croyez en souffrir, consultez un médecin ou un psychologue. Ces professionnels sont habilités à poser un diagnostic et à vous aider.

L’angoisse

L’angoisse désigne une expérience ponctuelle très déstabilisante provoquant une réaction psychologique et physique intense. Elle est caractérisée par un sentiment de grande perte de contrôle, voire de panique, devant la perception, la présence ou l’imminence d’un danger. La personne perd ses moyens et se trouve comme paralysée, incapable de fonctionner momentanément.

L’angoisse est en quelque sorte une manifestation sévère et aiguë de l’anxiété. Lors d’une crise d’angoisse, on peut ressentir les symptômes physiques suivants :

  • impression d’étouffement;
  • sensation de serrement ou de boule dans la gorge ou dans la poitrine;
  • palpitations;
  • bouffées de chaleur;
  • tremblements;
  • sueurs;
  • sensation de fourmillement (ex. : dans les mains);
  • etc.

De plus, les gens rapportent souvent :

  • un sentiment de détresse extrême;
  • une peur de devenir fou ou de mourir;
  • une impression d’être « sorti de soi-même ou de son corps » ou de perdre contact avec la réalité.

Une crise de panique, comme celles que vivent ceux qui souffrent du trouble panique, constituent un bon exemple de ce qu’est l’angoisse. Les gens qui souffrent d’agoraphobie témoignent souvent, eux aussi, d’une telle expérience.

Pour plus de renseignements sur l’anxiété ou les troubles anxieux, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

L’anxiété et l’angoisse : les définir, pour les distinguer!

On entend souvent dire « Je suis anxieux » ou « angoissé ». Quelles sont, plus exactement, les différences entre l’anxiété et l’angoisse?
De :
À :

Chargement en cours...