L’importance de l’acide folique chez la femme enceinte

Avant la conception et durant les premiers mois de la grossesse, l’acide folique joue un rôle de premier plan pour prévenir, entre autres, les anomalies du tube neural.

Qu’est-ce que l’acide folique?

L’acide folique (également connu sous le nom de vitamine B9 ou folate) est un nutriment qui aide à la croissance et au maintien des cellules. Cette vitamine favorise entre autres la croissance des tissus maternels et fœtaux pendant la grossesse. Elle contribue au développement normal de la colonne vertébrale, du cerveau et du crâne du bébé à naître.  

Un apport suffisant en acide folique est essentiel chez toutes les femmes durant leur grossesse, et ce pour prévenir certaines anomalies congénitales telles que les suivantes :

  • anomalies du tube neural (spina-bifida);
  • cardiopathies congénitales (problèmes de cœur);
  • anomalies des voies urinaires;
  • anomalies des membres;
  • fentes orofaciales (ex. : bec-de-lièvre et/ou fente palatine).

Pendant quelle période dois-je prendre des suppléments d’acide folique?

Selon les dernières recommandations, la prise d’acide folique devrait débuter au moins 3 mois avant la conception. Elle devrait se poursuivre tout au long de la grossesse, ainsi que pendant 4 à 6 semaines post-partum ou pendant toute la durée de l’allaitement. Les futures mères sont également vivement encouragées à maintenir une alimentation riche en acide folique.

Toutes les femmes en âge de concevoir devraient s’assurer d’un apport quotidien suffisant en acide folique, et ce pour deux raisons. D’abord, cette vitamine, comme toutes les autres, joue divers rôles biologiques fondamentaux pour le maintien d’un bon état de santé. Ensuite, il est bien d’avoir de bonnes réserves d’acide folique dans l’éventualité d’une grossesse imprévue.

Quels sont les aliments riches en acide folique?

Voici quelques exemples d’aliments qui constituent d’excellentes sources non seulement d’acide folique, mais aussi d’autres nutriments essentiels et bénéfiques pour la santé :

  • produits céréaliers enrichis (farine blanche, pâtes alimentaires, céréales);
  • pois chiches;
  • lentilles;
  • fèves rouges;
  • brocoli;
  • choux de Bruxelles;
  • asperges;
  • épinards;
  • petits pois;
  • maïs;
  • oranges.

*** Le régime alimentaire nord-américain typique est peu susceptible de fournir un apport suffisant en acide folique avant la conception et pendant la grossesse. C’est pourquoi les spécialistes canadiens recommandent la prise d’une multivitamine renfermant de l’acide folique afin de garantir un apport adéquat au bébé et à la future maman.

Comment choisir une multivitamine? 

Pour déterminer la bonne dose d’acide folique à prendre, il faut consulter un professionnel de la santé, comme votre médecin ou votre pharmacien. Les doses quotidiennes d’acide folique recommandées varient entre 0,4 mg et 5 mg, selon le risque d’anomalie du trouble neural (ATN) chez votre enfant. Le tube neural est le système nerveux central de l’embryon comprenant le cerveau et la moelle épinière.

Les facteurs suivants ont été associés à un risque plus élevé d’ATN :

  • ATN chez l’embryon lors d’une grossesse précédente;
  • antécédents familiaux d’ATN (du côté de la mère ou du père);
  • appartenance à un certain groupe ethnique (ex. : Sikh, Celte, Chinois du Nord);
  • diabète;
  • épilepsie;
  • obésité;
  • alcoolisme et toxicomanie;
  • prise de certains médicaments;
  • etc.

Votre pharmacien peut, dans le cadre d’une consultation, évaluer avec vous vos besoins en matière d’acide folique. Il peut vous aider à choisir le supplément de vitamines et de minéraux qui vous convient, avec la bonne dose d’acide folique. En outre, il peut vous en prescrire un.

Est-il possible de consommer trop d’acide folique?

Si vous prenez quotidiennement une multivitamine contenant de l’acide folique et que vous avez une alimentation équilibrée suivant les recommandations du Guide alimentaire canadien, vous ne consommerez pas une quantité excessive d’acide folique. La quantité excédentaire est en fait éliminée par les voies urinaires. Vous n’avez donc pas à vous préoccuper de cette question!

Encore de nos jours, au Canada, environ un nouveau-né sur vingt-cinq naît avec une malformation congénitale. La supplémentation en acide folique chez la femme enceinte constitue une mesure efficace et généralement reconnue par la communauté médicale pour en prévenir certaines. Toutes les femmes devraient être sensibilisées à l’importance de l’acide folique durant la grossesse. Nous espérons que ce texte aura su vous en convaincre!

Pour toute question en lien avec l’acide folique, les suppléments de vitamines et de minéraux et la santé prénatale, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

L’importance de l’acide folique chez la femme enceinte

Avant la conception et durant les premiers mois de la grossesse, l’acide folique joue un rôle de premier plan pour prévenir, entre autres, les anomalies du tube neural.
De :
À :

Chargement en cours...