Quelques mythes sur la santé des enfants en hiver

En hiver, bien des facteurs peuvent fragiliser la santé, y compris celle des enfants. Il faut toutefois distinguer les mythes de la réalité en cette matière. 

Il est plus facile pour votre enfant de profiter des joies de l’hiver si la santé est au rendez-vous. La saison froide peut susciter diverses préoccupations chez les parents, certaines fondées et d’autres non. Voici quelques informations relatives à des mythes courants sur la santé des enfants en hiver.

1

Mythe n° 1 : Un enfant doit toujours prendre un supplément de vitamines durant l’hiver.

En hiver, certaines personnes ont tendance à modifier leur alimentation. Les enfants ne font pas exception. Pour certains, manger des fruits et des légumes peut paraître moins naturel lorsque le froid s’installe. Bien manger devrait pourtant être une préoccupation de premier plan à longueur d’année.

Plusieurs parents se demandent s’ils devraient faire prendre un supplément de vitamines à leur enfant durant l’hiver. Une alimentation équilibrée, incluant les quatre groupes alimentaires, devrait combler tous les besoins en vitamines de la plupart des enfants. Toutefois, un supplément peut quelquefois être indiqué. Abordez cette question avec un professionnel de la santé qui saura vous informer en tenant compte de la réalité de votre enfant.

Une alimentation équilibrée

2

Mythe n° 2 : Un enfant ne devrait pas recevoir le vaccin antigrippal.

Le vaccin antigrippal est sans danger tant pour les enfants que pour les adultes. Plusieurs idées fausses existent à propos de la sécurité des vaccins et font que les parents hésitent à faire vacciner leur enfant. Or, l’infection par le virus de la grippe peut avoir des répercussions très graves sur la santé. La vaccination antigrippale permet au corps de fabriquer des anticorps pour combattre le virus de la grippe.

Il est donc important de faire vacciner les enfants pour les protéger contre cette infection et ses complications. Votre pharmacien peut vous renseigner sur les avantages et les risques du vaccin afin que vous preniez une décision éclairée.

3

Mythe n° 3 : Le fait d’avoir froid aux pieds ou à la tête peut augmenter le risque d’infection respiratoire, comme le rhume ou la grippe.

Qui n’a jamais entendu dire : « Mets ta tuque, tu vas attraper froid! »? Selon une croyance ancienne, le fait de sortir mal chaussé, la tête nue ou avec les cheveux mouillés par temps froid pourrait avoir quelque chose à voir avec le fait d’attraper le rhume ou la grippe.

Or, à ce jour, aucune étude scientifique rigoureuse n’a permis de soutenir une telle théorie. Les expressions « attraper froid » ou « coup de froid » relèveraient donc, pour l’instant, davantage de la fiction que de la réalité. D’ici à ce que la question soit élucidée, continuez à encourager vos enfants à bien s’habiller, car d’autres problèmes de santé liés à l’exposition au froid, comme les engelures, peuvent survenir.

4

Mythe n° 4 : Si mon enfant de moins de 6 ans a le rhume ou la grippe, je peux lui donner n’importe quel sirop disponible en vente libre à la pharmacie.

En hiver, il est normal que les enfants contractent quelques infections respiratoires. Les symptômes du rhume et de la grippe chez l’enfant comprennent la fatigue, le mal de tête, le mal de gorge, la congestion nasale, l’écoulement nasal, les éternuements et la toux.

Les sirops médicamenteux conçus pour soulager la toux et les symptômes nasaux ne sont généralement pas recommandés chez les jeunes enfants. Si votre enfant a moins de 6 ans, demandez à votre pharmacien de vous conseiller des mesures pour le soulager. Si votre enfant a au moins 6 ans, consultez également votre pharmacien pour qu’il vous indique le produit le plus approprié ainsi que la dose à lui donner.

mon enfant de moins de 6 ans a le rhume ou la grippe

5

Mythe n° 5 : En hiver, il n’est pas nécessaire d’appliquer un écran solaire sur la peau de votre enfant.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’exposition au soleil n’est pas moins dangereuse en hiver. Lorsque votre enfant est dehors, sa peau est exposée non seulement aux rayons provenant directement du ciel, mais aussi à ceux réfléchis par son environnement immédiat. La neige réfléchit jusqu’à 80 % des rayons solaires.

Le froid hivernal tend à amortir la sensation de chaleur que le soleil provoque sur la peau. Ainsi, votre enfant peut ne pas ressentir la brûlure produite par le soleil. Il est donc important d’appliquer un écran solaire efficace sur les régions de la peau exposées, notamment au niveau du visage. 

Quelques conseils pour les parents

En terminant, voici quelques conseils pour favoriser la santé de votre enfant durant l’hiver :

  • Assurez-vous qu’il dort suffisamment.
  • Enseignez à votre enfant à bien se laver les mains et rappelez-lui de le faire régulièrement.
  • Envisagez de mettre un humidificateur dans la chambre de votre enfant si l’air y est trop sec.
  • Évitez les contacts avec les personnes infectées par un virus.
  • Ne tardez pas à consulter un médecin au besoin.
  • Suivez les recommandations de votre pharmacien pour un hiver agréable et sans soucis!
×

Envoyer à un ami

Quelques mythes sur la santé des enfants en hiver

En hiver, bien des facteurs peuvent fragiliser la santé, y compris celle des enfants. Il faut toutefois distinguer les mythes de la réalité en cette matière.
De :
À :

Chargement en cours...