Comment bien choisir sa lampe de luminothérapie

En hiver, de plus en plus de Canadiens ajoutent à leur routine quotidienne l’exposition à une lampe de luminothérapie pour contrer les effets de la réduction des heures d’ensoleillement. Si vous désirez faire un tel achat, voici des informations intéressantes.

La luminothérapie : y avez-vous pensé?

Si vous êtes aux prises avec une légère déprime hivernale ou une dépression saisonnière, une lampe de luminothérapie pourrait vous être bénéfique. La luminothérapie, ou encore photothérapie, est un traitement non médicamenteux reconnu pour son efficacité à contrer les effets du manque de lumière hivernal, incluant la dépression saisonnière.

Pour bénéficier de la luminothérapie, on doit s'exposer quotidiennement à une lumière artificielle qui mime les effets des rayons du soleil. On recommande généralement une exposition à la lumière d’une lampe spécialement conçue à cette fin pendant au moins 30 minutes, selon l’intensité lumineuse spécifique de celle-ci. Des résultats se font généralement sentir dès la première semaine, mais 4 semaines de traitement sont habituellement nécessaires avant d’obtenir une réponse optimale.

Il est recommandé de débuter le traitement lorsque l’ensoleillement diminue à l’automne et de poursuivre jusqu’au printemps. Nous vous invitons à discuter des avantages de l’acquisition d’une lampe de luminothérapie avec votre professionnel de la santé.

Pour plus de renseignements, lisez le texte Les bienfaits de la luminothérapie.

Faire le bon choix

Si vous prévoyez faire l’achat d’une lampe de luminothérapie, voici quelques conseils :

  • Puisque le coût est assez élevé (souvent 200 $ et plus), prenez la peine de magasiner et de vous informer sur les caractéristiques des différents modèles.
  • L’intensité des appareils sur le marché varie de 2 500 à 10 000 lux. Plus la quantité de lux est élevée, moins le traitement est long (par exemple, 30 minutes avec une lampe qui émet 10 000 lux et 60 minutes si elle en émet 5 000). Faites votre choix en conséquence. 
  • Choisissez un modèle qui convient à votre mode de vie : sur pied, sur table, de bureau, portatif, etc. 
  • Assurez-vous que le champ lumineux est suffisamment grand pour que vous ne soyez pas confiné à un espace restreint pendant l’exposition. Vous pourrez ainsi vaquer à vos occupations (lecture, travail, télévision, repas, etc.) pendant que votre visage baigne dans la lumière.
  • Informez-vous à savoir si votre assurance médicale couvre les frais reliés à l’achat d’une lampe de luminothérapie. Dans bien des cas, une ordonnance du médecin est nécessaire.

Vous pouvez vous procurer une lampe de luminothérapie à la pharmacie. Informez-vous auprès de votre pharmacien afin de faire le meilleur choix, et profitez de l’occasion pour lui demander conseil sur le maintien de la santé en hiver.

Pour plus de renseignements sur les effets du manque de luminosité en hiver, lisez le texte La dépression saisonnière et la déprime hivernale.

×

Envoyer à un ami

Comment bien choisir sa lampe de luminothérapie

En hiver, de plus en plus de Canadiens ajoutent à leur routine quotidienne l’exposition à une lampe de luminothérapie pour contrer les effets de la réduction des heures d’ensoleillement. Si vous désirez faire un tel achat, voici des informations intéressantes.
De :
À :

Chargement en cours...