Ne sous-estimez pas les méfaits de la fumée secondaire

Le tabagisme passif, ou exposition à la fumée secondaire, nuit à la santé de tous. Pour votre mieux-être et celui de vos proches, cette année, cessez de fumer!

La fumée secondaire : notions de base

La fumée du tabac constitue l’une des principales sources de pollution de l’air que nous respirons. Elle contient un mélange complexe de milliers de produits chimiques. Inhalée non seulement par les fumeurs mais aussi par leur entourage, elle tue davantage que toutes les autres sources de pollution de l’air.

On distingue deux « courants » de fumée : primaire et secondaire. Le courant primaire est constitué de la fumée directement inhalée par le fumeur et ensuite exhalée. Le courant secondaire se dégage directement de la cigarette entre les bouffées, et la fumée est inhalée par l’entourage et le fumeur lui-même. Cette fumée résultant d’une combustion incomplète à faible température  s’avère encore plus toxique que celle inhalée et exhalée par le fumeur.

Heureusement, l’évolution de la société et des connaissances médicales, de même que la mise en œuvre d‘initiatives gouvernementales efficaces, ont contribué à réduire significativement le tabagisme et, donc, l’exposition à la fumée secondaire.

Les effets du tabagisme passif sur la population générale

Les effets du tabagisme passif sur la santé sont maintenant mieux connus. En plus d’être très incommodante pour les non-fumeurs (odeur déplaisante, toux irritative, difficulté à respirer, larmoiement, etc.), la fumée du tabac peut affecter la santé des personnes de tous âges. En effet, le tabagisme passif est lié à une augmentation significative du risque de cancer du poumon et d’autres types de cancer (du sein ou des sinus par exemple).

Il accroît également le risque de maladies cardiovasculaires (telles que la maladie coronarienne, l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral) et de maladies respiratoires (asthme, emphysème et bronchite chronique notamment).

Certaines personnes sont plus vulnérables aux effets de la fumée secondaire. C’est le cas, par exemple, des gens âgés et de ceux qui souffrent de malades chroniques.

La fumée secondaire

Les effets du tabagisme passif chez les bébés et les enfants

Des études ont démontré que les jeunes enfants sont particulièrement sensibles aux effets du tabagisme passif. Leur système respiratoire étant plus petit et leur système immunitaire moins développé, ils seraient plus à risque de souffrir de troubles respiratoires, y compris l’asthme et des infections (bronchite et pneumonie p. exemple). Le risque d’otite se trouve également augmenté. De plus, les jeunes enfants respirent plus rapidement que les adultes et inhalent par conséquent plus de produits chimiques nocifs en proportion de leur poids.

Les parents et les membres de l’entourage doivent s’abstenir de fumer en présence de bébés ou d’enfants.

Les effets du tabagisme passif chez les femmes enceintes ou qui allaitent

Durant la grossesse, les risques du tabagisme actif pour le développement et la santé du fœtus sont bien connus. Il existe également une relation entre l’exposition d’une mère non-fumeuse à la fumée du tabac et le risque de retard de croissance intra-utérin et de petit poids à la naissance. Les femmes enceintes doivent donc éviter toute exposition à la fumée du tabac.

Il en va de même pour les femmes qui allaitent, car la nicotine contenue dans le tabac passe dans le lait maternel et peut donc nuire à la santé du bébé.

L’affaire de tous

Nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre le tabagisme et les émissions polluantes qui en résultent. Il faut encourager les fumeurs à abandonner la cigarette, ou du moins exiger qu’ils ne fument que là où cela est permis. Il faut aussi dissuader les jeunes de s’initier au tabagisme.

Voici quelques conseils pour réduire les méfaits de la fumée secondaire, si vous êtes fumeur :

  • Ne fumez jamais en présence de femmes enceintes, de bébés, d’enfants ou de malades.
  • Prenez l’habitude de fumer dehors.
  • Respectez le désir des non-fumeurs de ne pas être importunés par la fumée du tabac.

Si vous êtes non-fumeur :

  • Ne permettez à personne de fumer dans votre maison ni dans la voiture familiale.
  • Tenez-vous loin des lieux où l’on fume, car les produits chimiques contenus dans la fumée secondaire restent longtemps sur les surfaces qui y sont exposées.
  • Ne soyez pas trop sévère à l’endroit des fumeurs, mais priorisez votre santé.

Pour obtenir plus d’information sur les risques liés au tabagisme passif ou pour bâtir un plan d’action efficace visant le renoncement définitif au tabac, consultez votre pharmacien. Il se fera un plaisir de vous aider, de vous accompagner et de vous encourager.

×

Envoyer à un ami

Ne sous-estimez pas les méfaits de la fumée secondaire

Le tabagisme passif, ou exposition à la fumée secondaire, nuit à la santé de tous. Pour votre mieux-être et celui de vos proches, cette année, cessez de fumer!
De :
À :

Chargement en cours...