L’endométriose

L’endométriose est une maladie qui touche une femme sur dix en âge de procréer. La croissance de l’endomètre (la muqueuse recouvrant l’intérieur de l’utérus) dans l’abdomen provoque des douleurs chez la majorité des femmes touchées. Apprenez à reconnaître cette affection et ne souffrez plus en silence.

Le cycle menstruel et l’endomètre

L’intérieur de l’utérus est recouvert d’une muqueuse appelée endomètre. L’endomètre se renouvelle constamment. Il réagit aux changements hormonaux et s’épaissit tout au long du cycle menstruel. À la fin du cycle menstruel, s’il n’y pas eu fécondation de l’ovule, une partie de l’endomètre est évacuée lors des menstruations.

L’endométriose

L’endométriose survient lorsque l’endomètre s’étend à l’extérieur de l’utérus et se développe aux endroits suivants :

  • les ovaires;
  • la surface extérieure de l’utérus;
  • les trompes de Fallope;
  • les ligaments soutenant l’utérus;
  • la vessie;
  • le rectum;
  • les intestins;
  • les reins.

Peu importe l’endroit où il est situé, l’endomètre réagit de la même façon aux variations hormonales. L’endométriose entraîne donc un épanchement de sang qui ne peut être évacué. Il en résulte de l’inflammation aux organes avoisinants et de la douleur.

Les signes et les symptômes de l’endométriose

Les signes et les symptômes de l’endométriose varient d’une femme à l’autre et selon le site de croissance de l’endomètre hors de l’utérus. L’endométriose peut provoquer :

  • des douleurs menstruelles anormales, qui débutent quelques jours avant les règles et durent pendant toute la période des menstruations;
  • des douleurs pelviennes (dans le bas du ventre) chroniques;
  • des douleurs lors des relations sexuelles;
  • de la difficulté à concevoir un enfant;
  • des troubles gastro-intestinaux;
  • des douleurs lors de l’émission d’urine durant la période menstruelle;
  • la formation de kystes;
  • la formation d’adhérences, c’est-à-dire la production de tissu qui relie de façon anormale deux organes voisins.

Aux douleurs physiques peuvent s’ajouter certains symptômes psychologiques, tels que la fatigue, la dépression ou un sentiment d’isolement.

La gravité des symptômes ou l’intensité des douleurs ne permettent pas de juger de l’étendue ni de la sévérité de l’endométriose.

Les causes de l’endométriose

Les causes de l’endométriose ne sont pas élucidées. Toutefois, il semble que certaines caractéristiques constituent des facteurs de risque, par exemple :

  • l’absence de grossesse antérieure;
  • les antécédents d’endométriose chez la mère ou une sœur;
  • le fait d’être une femme blanche ou d’origine asiatique;
  • les règles précoces.

Le diagnostic d’endométriose

L’endométriose est généralement diagnostiquée chez des femmes de 25 à 40 ans qui consultent leur médecin en raison de douleurs au bas du ventre intenses ou d’un problème de fertilité (de 30 à 40 % des femmes qui souffrent d’endométriose présentent des difficultés à concevoir un enfant). Dans certains cas, l’endométriose peut toutefois s’avérer asymptomatique et être découverte « par hasard » lors d’une intervention chirurgicale.

Si vous croyez souffrir d’endométriose, il est important de consulter un professionnel de la santé. En effet, plusieurs des symptômes de l’endométriose sont communs à d’autres états pathologiques. Toutes les causes possibles de vos symptômes doivent donc être évaluées.

De façon générale, une attention médicale est requise si vous présentez :

  • de fortes douleurs menstruelles qui minent votre qualité de vie;
  • des douleurs fréquentes dans le bas-ventre, qui durent depuis plus de trois mois;
  • des douleurs qui augmentent en intensité lors de la période menstruelle, des relations sexuelles ou de l’émission d’urine.

Notez où siège la douleur, le moment où elle survient et les éléments qui l’augmentent ou la diminuent. Cette information précieuse aidera votre professionnel de la santé à poser un diagnostic et à instaurer le traitement approprié. N’hésitez pas à consulter rapidement, puisque l’endométriose non traitée tend à s’aggraver avec le temps.

Le traitement de l’endométriose

À ce jour, on ne peut guérir l’endométriose. Il existe néanmoins des traitements pour soulager la douleur, diminuer la croissance de l’endomètre à l’extérieur de l’utérus, retarder le retour de la maladie ou restaurer la fertilité. Votre médecin évaluera les options thérapeutiques qui s’offrent à vous compte tenu de votre état de santé.

Divers médicaments peuvent être prescrits afin de réduire les symptômes d’endométriose, par exemple des anti-inflammatoires, pour soulager la douleur, ou des contraceptifs oraux combinés pris de façon continue (tous les jours, sans semaine d’arrêt), pour empêcher les menstruations (d’autres traitements hormonaux pourraient également être prescrits à cette fin ou pour d’autres indications).

Certaines thérapies parallèles sont également envisageables, comme la physiothérapie, la massothérapie et l’acupuncture. L’activité physique peut aussi apporter des bénéfices. Puisque l’endométriose peut entraîner des conséquences de nature psychologique, certaines femmes apprécieront d’obtenir un soutien professionnel sur ce plan.

Dans certains cas, le recours à la chirurgie peut s’avérer salutaire.

Votre pharmacien connaît bien les différentes modalités de traitement de l’endométriose. Il peut vous informer sur le mode d’action, les bénéfices et la posologie des médicaments qui vous sont prescrits, de même que sur les précautions à prendre, les interactions médicamenteuses et les effets secondaires possibles. Il peut en outre vous conseiller des mesures non pharmacologiques susceptibles de soulager votre douleur (prendre un bain chaud, utiliser un coussin chauffant, pratiquer des techniques de relaxation, etc.). Assurez-vous de lui poser toutes les questions nécessaires au sujet de votre traitement et de la prise en charge de votre état de santé global.

Si vous éprouvez des douleurs s’apparentant à celles décrites dans ce texte ou si vous notez tout autre symptôme typique de l’endométriose, ne tardez pas à consulter un professionnel de la santé. Une consultation rapide peut se traduire par une amélioration significative de votre qualité de vie. Le soulagement de votre douleur est à votre portée!

×

Envoyer à un ami

L’endométriose

L’endométriose est une maladie qui touche une femme sur dix en âge de procréer. La croissance de l’endomètre (la muqueuse recouvrant l’intérieur de l’utérus) dans l’abdomen provoque des douleurs chez la majorité des femmes touchées. Apprenez à reconnaître cette affection et ne souffrez plus en silence.
De :
À :

Chargement en cours...