Les menstruations : 8 mythes et réalités à savoir

Au cours de son existence, une femme vivra en moyenne 450 cycles menstruels. Bouleversements hormonaux, physiques et psychologiques, les menstruations passent rarement inaperçues dans notre vie et génèrent leur lot de questions chez beaucoup de femmes. On lève le voile sur certains mythes tenaces.

1

Un cycle irrégulier est un indicateur d’infertilité.

Faux. 

Beaucoup de femmes ont des cycles menstruels irréguliers. Cela peut rendre compliqué le calcul du moment de l’ovulation mais ne dénote pas nécessairement un problème d’infertilité. Divers facteurs, comme un changement de poids, l’arrêt de la pilule contraceptive et le stress peuvent influencer le cycle menstruel. Cycle menstruel régulier ou non, l’ovulation a lieu 14 jours avant le début des prochaines menstruations.

2

Les crampes menstruelles sont des signes précurseurs d’infertilité.

Faux. 

La dysménorrhée, ou douleur menstruelle, touche environ la moitié des femmes et même plus chez certains groupes d’âge. Les douleurs menstruelles sont dues à des contractions de l’utérus et sont la majorité du temps un problème tout à fait normal. La sévérité des douleurs varie d’une femme à l’autre. Dans certains cas, la dysménorrhée peut être le symptôme d’un autre problème de santé pouvant causer l’infertilité.

d’infertilité

3

Le syndrome prémenstruel (SPM), c’est dans la tête.

Faux. 

Un grand nombre de femmes souffrent du SPM à divers degrés. Les symptômes (fatigue, sensibilité et gonflement des seins, gonflement du bas-ventre, maux de tête, irritabilité, etc.) disparaissent normalement après quelques jours. Les causes du SPM ne sont pas connues, mais les fluctuations hormonales pourraient jouer un rôle. L’exercice régulier, une alimentation saine et un sommeil suffisant peuvent contribuer à soulager les symptômes.

4

Si une fille n’a pas ses règles à 14 ans, ce n’est pas normal.

Faux. 

Les premières règles commencent en général entre 10 et 14 ans. Cependant, elles peuvent se produire plus tôt ou plus tard chez certaines filles. Si une fille n’a pas ses règles à l’âge de 16 ans, on parle d’aménorrhée primaire. Il est important de consulter un médecin afin d’en déterminer la cause. Le plus souvent, l’aménorrhée primaire est due à un retard de la puberté sans gravité mais plusieurs autres causes sont possibles.

5

L’utilisation des tampons cause souvent le syndrome du choc toxique (SCT).

Faux. 

Le SCT est une infection rare, et parfois mortelle, causée par la présence de toxines bactériennes dans le sang. Le SCT peut toucher tout le monde. Aucune étude n’a pu déterminer clairement le lien entre l’utilisation de tampons et le SCT, mais les pratiques d’hygiène, la période pendant laquelle le tampon est laissé en place et le pouvoir absorbant des tampons pourraient jouer un rôle. Pour limiter les risques liés au port du tampon, lisez et suivez les instructions du fabricant.

6

Les menstruations abondantes sont anormales.

Vrai et faux. 

En moyenne, une femme perd 4 c. à table de sang lors de ses menstruations. La durée des menstruations et l’abondance du flux menstruel varient d’une femme à une autre et peuvent également varier d’un cycle menstruel à l’autre. Souvent sans gravité, la ménorragie se caractérise par des règles plus abondantes et plus longues. Elle est le plus souvent causée par une fluctuation hormonale, mais peut parfois être le signe d’un problème plus important.

7

Il est possible de supprimer les menstruations.

Vrai.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les femmes préfèrent ne pas avoir de menstruations et des moyens existent pour les supprimer. Par exemple, la prise de pilules contraceptives en continu est un moyen fréquemment utilisé. L’efficacité n’est pas parfaite et des petits saignements peuvent tout de même survenir. En présence de certains problèmes gynécologiques, la prise en continue de contraceptifs pour diminuer la fréquence des menstruations peut être un traitement recommandé. Veuillez consulter votre médecin ou pharmacien avant de modifier la façon dont vous prenez votre contraceptif.

8

Lors des menstruations, il ne faut pas faire de sport.

Faux. 

C’est plutôt le contraire. L’exercice physique peut être bénéfique lors des menstruations. En effet, la pratique d’un exercice physique régulier aiderait à diminuer les douleurs menstruelles ainsi qu’à atténuer le SPM.

L’exercice physique peut être bénéfique lors des menstruations.

Votre pharmacien peut vous aider

Vous avez des inquiétudes concernant vos règles, désirez renouveler votre ordonnance de contraceptifs ou obtenir des conseils sur les menstruations? Renseignez-vous auprès de votre pharmacien : il pourra répondre à vos questions.

×

Envoyer à un ami

Les menstruations : 8 mythes et réalités à savoir

Au cours de son existence, une femme vivra en moyenne 450 cycles menstruels. Bouleversements hormonaux, physiques et psychologiques, les menstruations passent rarement inaperçues dans notre vie et génèrent leur lot de questions chez beaucoup de femmes. On lève le voile sur certains mythes tenaces.
De :
À :

Chargement en cours...