La vitamine D chez les enfants

À tout âge, un apport suffisant en vitamine D est crucial pour maintenir la santé et pour que le « capital osseux » puisse se construire de façon optimale. Voyez comment vous pouvez contribuer à la santé de votre enfant ou de votre adolescent en misant sur la vitamine D.

La vitamine D : d’où vient-elle?

Normalement, le corps humain puise ses ressources en vitamines dans les aliments. Or, la vitamine D comporte une particularité : elle est fabriquée par l’organisme (au niveau de la peau) grâce à l’influence des rayons du soleil. L’exposition au soleil varie considérablement et dépend de facteurs comme la latitude, la pigmentation de la peau, l’habillement et l’utilisation d’un écran solaire. Puisqu’on doit limiter l’exposition au soleil pour les bébés et les jeunes enfants, la production de vitamine D peut s’en trouver réduite.

La vitamine D se trouve dans certains aliments, dont les poissons gras (saumon, truite, thon, maquereau, anchois, etc.), les huiles de poisson (foie de morue et flétan), le jaune d’œuf et la margarine. Le lait enrichi de vitamine D contient environ 100 UI par verre de 250 ml. Il est généralement difficile pour les Canadiens de combler leurs besoins en vitamine D par l’alimentation seule. Voilà pourquoi plusieurs se tournent vers la supplémentation en vitamine D.

La vitamine D : à quoi sert-elle?

La vitamine D est essentielle pour la santé, la croissance et le développement de votre enfant. Elle assure la minéralisation des os et des dents en période de croissance. Elle aide également à la constitution des défenses du système immunitaire. Elle contribue au bon fonctionnement des muscles et prévient certains types de cancers et maladies, entre autres bénéfices.

Un apport suffisant en vitamine D apporte des bienfaits à l’être humain tout au long de sa vie. Cela lui permet entre autres de construire et de préserver sa santé osseuse, et d’éviter à long terme la survenue d’une maladie appelée ostéoporose. Cette dernière entraîne une fragilisation des os et une augmentation du risque de fractures. La vitamine D favorise l’absorption du calcium provenant de l’alimentation, de sorte que l’organisme puisse l’utiliser dans la fabrication et la préservation des os. Ces derniers sont des structures qui se renouvellent constamment et, pour ce faire, ils ont besoin, entre autres, de calcium.

Voilà pourquoi nous affirmons qu’une personne qui s’assure d’un apport adéquat en calcium et en vitamine D investit dans son « capital osseux ». Plus on investit tôt dans la vie, plus les bénéfices seront grands plus tard. Les recommandations en ce qui concerne les besoins quotidiens en vitamine D varient en fonction de l’âge et d’autres caractéristiques individuelles.

La vitamine D durant la grossesse

Le fœtus dépend entièrement de sa mère pour s’approvisionner en vitamine D; cette dernière doit traverser le placenta pour se rendre au bébé à naître. Il est primordial que le taux de vitamine D de la mère soit suffisant pour combler ses propres besoins et ceux du fœtus.

Le statut en vitamine D de la mère pendant la grossesse et l’allaitement peut influer sur l’état de santé de l’enfant non seulement à sa naissance, mais aussi plus tard dans la vie. Il a été démontré entre autres que la susceptibilité aux caries et à d’autres problèmes dentaires est directement liée à l’apport de vitamine D pendant la gestation. La carence en vitamine D chez la mère et son bébé constitue un enjeu de santé important au Canada.

Il est recommandé que les femmes enceintes prennent quotidiennement des multivitamines prénatales. Ces suppléments contiennent habituellement de 400 à 600 UI de vitamine D, ce qui correspond aux recommandations actuellement en vigueur au Canada. Demandez à votre médecin de vous préciser quelle dose quotidienne de vitamine D vous devriez prendre si vous êtes enceinte ou souhaitez le devenir, en fonction de votre situation personnelle.

La vitamine D chez les bébés

Il est primordial que la peau des bébés soit protégée le plus possible des rayons du soleil; la position de la communauté médicale est ferme à cet égard. Par conséquent, les suppléments de vitamine D représentent la méthode de choix pour parvenir à un statut en vitamine D optimal chez les nourrissons.

Santé Canada recommande que tous les nouveau-nés à terme et en santé nourris exclusivement au sein reçoivent 400 UI/jour de suppléments de vitamine D jusqu’à ce que leurs besoins soient comblés par leur régime alimentaire. Les préparations lactées commerciales, le lait de vache et les boissons de riz et de soja enrichies contiennent environ 400 UI de vitamine D par litre. Leur consommation devrait donc répondre aux besoins du nourrisson s’il en boit une quantité suffisante.

La vitamine D chez les enfants et les adolescents

Santé Canada recommande un apport quotidien de 600 UI de vitamine D à partir de l’âge d’un an jusqu’à 18 ans. Les enfants plus âgés sont souvent davantage exposés au soleil, ce qui contribue à un apport adéquat. On estime qu’une exposition quotidienne au soleil d’une durée de 15 minutes, en été, limitée aux zones du visage, des avant-bras et des mains serait suffisante pour obtenir une quantité adéquate de vitamine D.

La prise d’un supplément n’est pas recommandée d’emblée chez tous les enfants. Toutefois, si votre enfant ne consomme pas une quantité suffisante d’aliments riches en vitamine D (par exemple, s’il ne boit pas beaucoup de lait), il pourrait peut-être bénéficier d’un supplément. Abordez cette question avec son médecin avant d’entreprendre la supplémentation.

Votre pharmacien : un bon conseiller

En matière de maintien de la santé, votre pharmacien s’y connaît. Bien entendu, il s’intéresse aux traitements, mais il croit aussi aux vertus de la prévention. Il peut parfois être difficile pour une personne de déterminer par elle-même si elle doit prendre un supplément quotidien de vitamine D ou non. Il en est de même pour les multivitamines. Pour prendre une décision éclairée à ce sujet, consultez votre pharmacien. Il pourra vous informer et vous aider à peser le pour et le contre.

Votre pharmacien peut également vous renseigner sur la dose de vitamine D à prendre et sur la façon optimale d’utiliser le supplément. De plus, il peut vous indiquer si le supplément de vitamine D que vous prenez peut interagir avec vos médicaments et, le cas échéant, vous expliquer la conduite à tenir. Finalement, il peut vous aider à faire le meilleur choix parmi la vaste gamme de produits disponibles en pharmacie.

Une carence en vitamine D peut s’avérer nuisible pour la santé de votre enfant. En étant bien informé(e) et en suivant les recommandations d’un professionnel de la santé, vous investissez dans la santé de votre enfant. Il s’agit là d’une démarche rentable à coup sûr!

×

Envoyer à un ami

La vitamine D chez les enfants

À tout âge, un apport suffisant en vitamine D est crucial pour maintenir la santé et pour que le « capital osseux » puisse se construire de façon optimale. Voyez comment vous pouvez contribuer à la santé de votre enfant ou de votre adolescent en misant sur la vitamine D.
De :
À :

Chargement en cours...