La méningite bactérienne : une infection à prendre au sérieux

La méningite bactérienne est une infection grave qui peut, dans certains cas, mener au décès. Comment s’en protéger?

QU’EST-CE QUE LA MÉNINGITE?

Vous connaissez l’expression « se remuer les méninges »? Cela peut signifier réfléchir ardemment afin de créer ou trouver des solutions à des problèmes. Mais que sont les méninges exactement?

Les méninges constituent un ensemble de membranes enveloppant le cerveau et la moelle épinière. Le cerveau est protégé par des os (le crâne), les méninges et un coussin aqueux (le liquide cérébrospinal). Par définition, une méningite est une inflammation des méninges, le plus souvent causée par une infection d’origine bactérienne ou virale. En général, la méningite virale est moins grave que la méningite bactérienne.

LES CAUSES DE LA MÉNINGITE

La méningite bactérienne est le plus souvent causée par la bactérie Neisseria meningitidis du sérogroupe B. Ces dernières années, celle-ci a été responsable de 50 à 62 % des cas de méningococcie invasive au Canada. Quatre autres souches de cette bactérie (A, C, W135 et Y) peuvent être pointées du doigt dans la majorité des autres cas.

La maladie se transmet le plus souvent par contact étroit (comme un baiser) ou prolongé, en particulier entre des personnes vivant sous le même toit. La transmission peut se faire aussi lors du partage d’objets (ex. : paille, ustensiles) ou par l’entremise de gouttelettes émises dans l’air lors d’une toux ou d’éternuements.

Bien que des personnes de tout âge puissent souffrir d’une méningite, ce sont surtout les enfants de moins de 4 ans, les adolescents et les jeunes adultes (entre 15 et 25 ans) qui sont davantage à risque. Cela s’explique en partie par le fait que ces populations ont plus tendance à maintenir des contacts très étroits entre eux. On remarque aussi un risque accru chez les personnes âgées.

Il existe par ailleurs d’autres facteurs de risques :

  • infection sous-jacente (ex. : otite ou sinusite);
  • voyage dans une région à risque (ex. : Afrique subsaharienne);
  • déficience du système immunitaire (ex. : sujets sans rate, ayant le VIH ou le diabète);
  • traumatisme crânien;
  • implants cochléaires.

LES SYMPTÔMES DE LA MÉNINGITE

Il importe de savoir reconnaître les symptômes de la méningite, car un diagnostic rapide permet d’augmenter les chances de guérison. Les premiers symptômes peuvent s’apparenter à ceux de la grippe ou d’un autre type d’infection, par exemple :

  • fièvre (souvent d’apparition soudaine);
  • maux de tête;
  • irritabilité;
  • somnolence;
  • confusion;
  • raideur au cou;
  • nausées et vomissements.

Typiquement, les symptômes peuvent d’abord être légers et subtils. Ils peuvent toutefois s’aggraver très rapidement. Plus rarement, la personne peut avoir les mains et les pieds froids, une respiration rapide, des convulsions et une coloration de la peau (violet foncé).

En présence de tels symptômes ou de toute autre manifestation inhabituelle, ne tardez pas à consulter un médecin pour obtenir un diagnostic rapide. Il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite un traitement précoce. Chaque année, au Canada, la méningite bactérienne provoque des décès.

LES COMPLICATIONS DE LA MÉNINGITE

Bien que la plupart des personnes atteintes de méningite bactérienne en guérissent, jusqu’à 1 cas sur 10 peut être mortel, souvent dans les 24 à 48 heures suivant l’apparition des symptômes. Certains individus qui guérissent développent toutefois des complications et restent avec des séquelles.

Parmi les complications possibles, on retrouve notamment des cicatrices sur la peau, la surdité, des dommages cérébraux, des retards de développement et des difficultés d’apprentissage, de la paralysie musculaire, l’amputation d’un membre, des problèmes aux reins et de l’épilepsie.

Les cas de décès sont souvent attribuables à un empoisonnement du sang (sepsie) secondaire à l’infection.

COMMENT TRAITER LA MÉNINGITE?

Le traitement de la méningite bactérienne repose avant tout sur l’antibiothérapie par voie intraveineuse. Celle-ci est absolument nécessaire pour enrayer l’infection. Une hospitalisation s’impose pour bien prendre en charge le patient.

À l’hôpital, la personne malade recevra sans doute d’autres médicaments ou des solutés pour améliorer son état et maîtriser les symptômes comme la fièvre, la douleur, la déshydratation, les saignements, les variations de la pression artérielle, etc. Plusieurs autres mesures peuvent être employées, comme la surélévation de la tête du lit.

Lorsqu’une méningite est causée par un virus, les antibiotiques ne sont d’aucune utilité. On offrira alors à la personne des traitements de support, mais aucun médicament ne permet de traiter une infection virale. Il faut attendre que le système immunitaire la combatte.

PEUT-ON PRÉVENIR LA MÉNINGITE?

La méningite bactérienne étant une infection contagieuse, il est important que l’entourage de la personne atteinte se protège grâce à des mesures sanitaires efficaces : se laver les mains très souvent, restreindre les contacts (par exemple, les baisers) et éviter le partage d’objets comme des ustensiles, un verre, une tasse, une paille, etc. Il faut maintenir ces mesures préventives jusqu’à ce qu’on soit informé que la personne n’est plus considérée contagieuse.

Heureusement, il existe des vaccins permettant de développer une immunité (protection) contre la méningococcie invasive. Il s’agit du meilleur moyen de se protéger ou de protéger son enfant de cette infection grave. Des vaccins sont prévus dans le calendrier régulier de vaccination des enfants et des adolescents au Québec et dans les autres provinces. Toutefois, le vaccin contre le sérotype du groupe B, qui est plus récent, n’y est pas inclus pour le moment. Il est possible de se faire prescrire ce vaccin et même de le recevoir en pharmacie.

Si vous croyez que vous ou un de vos proches pourriez bénéficier du vaccin, informez-vous auprès de votre pharmacien. Il s’agit d’un service offert dans certaines succursales affiliées au réseau Jean Coutu. Pour trouver une succursale offrant ce service, cliquez ici.

Pour de l’information à propos de la méningite, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.

 

En collaboration avec :
Pfizer.png

×

Envoyer à un ami

La méningite bactérienne : une infection à prendre au sérieux

La méningite bactérienne est une infection grave qui peut, dans certains cas, mener au décès. Comment s’en protéger?
De :
À :

Chargement en cours...