La santé des hommes au cœur des préoccupations

De nos jours, les hommes et les femmes se soucient davantage de leur santé que ne le faisaient leurs ancêtres, ce qui a mené à une amélioration de la qualité et de l’espérance de vie des gens. Tous les jours, les hommes doivent relever de nombreux défis. Pourquoi ne pas vous employer à relever celui de demeurer en santé?

Rester en santé : une question de volonté

Si vous êtes un homme et avez tendance à ne pas prendre les questions liées à la santé trop au sérieux, il est temps pour vous de lire ceci. La santé est un trésor précieux qu’il ne faut pas tenir pour acquis. Est-ce que bien manger, faire de l’exercice, réduire votre niveau de stress, vous accorder des moments de plaisir et de détente, vous abstenir de boire et de fumer et prendre les médicaments prescrits par votre médecin sont des comportements qui ne font pas partie de vos priorités? Eh bien, il n’est jamais trop tard pour renverser la vapeur et mettre le cap vers une autre direction…

Pour demeurer en santé, il faut d’abord le vouloir, puis mettre en place certaines mesures afin d’atteindre cet objectif fort louable. Parfois, la maladie résulte de la fatalité; d’autres fois, elle peut découler de mauvaises décisions de vie, de l’ignorance ou d’un laisser-aller. À vous de voir quels outils et quelles stratégies vous pouvez employer pour vivre une longue vie épanouie, de laquelle vous pourrez profiter pleinement!

Pour plus de conseils sur divers moyens de prendre de bonnes décisions santé au quotidien, nous vous invitons à lire les textes suivants :

La santé cardiovasculaire : un enjeu majeur pour les hommes

Les maladies cardiovasculaires (affectant le cœur et les vaisseaux sanguins) font partie des problèmes de santé les plus communs et les plus mortels au Canada. De fait, on estime que, toutes les sept minutes, un Canadien succombe à une maladie cardiovasculaire, comme un infarctus du myocarde (crise cardiaque) ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Bien que ces troubles puissent toucher autant les femmes que les hommes, on sait que ces derniers peuvent en souffrir plus jeunes que les femmes. Statistique intéressante : 28 % des hommes canadiens décéderont des suites d’un problème de santé de cette nature. Il y a là matière à réflexion, ne croyez-vous pas? Certains facteurs peuvent prédisposer une personne de tout sexe à avoir un problème cardiovasculaire; en voici quelques exemples : une mauvaise alimentation ou une diète riche en gras, la sédentarité (manque d’exercice), le tabagisme, le stress, un surpoids ou l’obésité, des antécédents familiaux de maladies cardiaques et certaines maladies (par ex. : diabète, hypertension, syndrome métabolique, etc.). Pour réduire leur risque cardiovasculaire, les hommes ont donc avantage à effectuer certains changements afin d’adopter un mode de vie plus sain. Pour plus de renseignements sur cet enjeu de santé crucial, vous pouvez lire les textes suivants :

Les problèmes de l’appareil reproducteur

La dysfonction érectile

La dysfonction érectile est une affection fort préoccupante pour bien des hommes. On estime qu’après 40 ans, environ un homme sur trois éprouve des difficultés érectiles. Parfois, un tel problème s’explique par des causes dites organiques, par exemple une maladie ou la prise de certains médicaments. Il peut également s’expliquer par des causes de nature psychologique, comme la fatigue, le stress, l’anxiété de performance ou un traumatisme psychologique. Il n’est pas rare que la dysfonction érectile résulte de l’addition de plusieurs facteurs. Peu importe la ou les causes de la dysfonction érectile, celle-ci est souvent la source de désarroi pour les hommes qui y font face. Heureusement, des solutions existent! Il est dommage que certains hommes hésitent à parler de leurs difficultés sexuelles à un professionnel de la santé, car ce dernier pourrait s’avérer d’une aide précieuse. Si vous êtes un homme et éprouvez des difficultés sur le plan sexuel, ne restez pas dans l’ombre; partez plutôt à la recherche de solutions.

Votre pharmacien peut vous renseigner sur les traitements disponibles contre la dysfonction érectile. Il est également en mesure de vous indiquer si les médicaments que vous prenez peuvent causer un tel problème ou du moins y contribuer. Pour plus de renseignements à propos de la dysfonction érectile, lisez le texte intitulé Des solutions à la dysfonction érectile.

L’hyperplasie bénigne de la prostate

La prostate, une petite glande située sous la vessie, fait partie du système urinaire de l’homme. Elle entoure l’urètre, le canal qui draine l’urine contenue dans la vessie. Avec l’âge, la prostate peut augmenter de volume et exercer une pression sur l’urètre, rendant la miction (action d’uriner) de plus en plus difficile. Ce phénomène peut entraîner une maladie appelée l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), dont le risque d’en souffrir augmente avec l’âge. Cette affection est causée par le processus normal de vieillissement. Les symptômes d’HBP apparaissent rarement avant l’âge de 40 ans, atteignent près de 50 % des hommes âgés de 60 ans et 80 % de ceux âgés de 80 ans et plus. Le symptôme d’HBP le plus courant est la difficulté à uriner. D’autres symptômes peuvent être présents tels qu’une sensation de vidange incomplète de la vessie après avoir uriné, la nécessité de forcer pour uriner et un jet d’urine faible. L’HBP n’est pas une maladie dangereuse, mais elle peut être incommodante. Si vous éprouvez des symptômes en lien avec votre capacité à uriner, discutez-en avec votre médecin. Votre pharmacien peut aussi vous éclairer sur les médicaments disponibles pour contrer l’HBP et sur des moyens de protection. Pour plus d’information à ce sujet, lisez le texte portant sur l’Hyperplasie bénigne de la prostate.

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est un type de cancer plus fréquent que ce qu’on peut imaginer; il est d’ailleurs le cancer le plus répandu chez les hommes au Canada. Il s’agit en outre de la troisième principale cause de décès par cancer chez les Canadiens. En général, il évolue lentement et peut souvent être guéri ou traité avec succès. Plus il est dépisté rapidement, meilleures sont la réponse au traitement et les chances de guérison. Le dépistage du cancer de la prostate peut se faire à l’aide de deux tests complémentaires. D’abord, le médecin peut effectuer un toucher rectal. Ensuite, une prise de sang permet de détecter l’élévation de l’APS, c’est-à-dire l’antigène prostatique spécifique. Il est possible d’apporter certains changements à ses habitudes de vie afin de réduire les risques de développer un cancer de la prostate, comme cesser de fumer et réduire sa consommation d’aliments gras. Parfois, les hommes atteints d’un cancer de la prostate éprouvent des symptômes, parfois non. Les symptômes typiques peuvent ressembler à ceux d’autres affections, comme l’HBP. Outre les symptômes urinaires, d’autres symptômes inquiétants peuvent se manifester, comme une douleur lors de l’éjaculation, du sang dans l’urine ou dans le sperme, ou une douleur au dos. Visitez votre médecin régulièrement afin de discuter avec lui de votre risque de cancer de la prostate et des mesures de dépistage et de prévention. Pour plus de renseignements sur cette maladie, lisez les textes suivants :  Cinq bonnes habitudes à prendre pour prévenir le cancer de la prostate et Dépister le cancer de la prostate et reconnaître ses symptômes.

Pour toute question relative à la santé et aux médicaments, votre pharmacien est toujours là pour vous aider. N’hésitez pas à le consulter!

×

Envoyer à un ami

La santé des hommes au cœur des préoccupations

De nos jours, les hommes et les femmes se soucient davantage de leur santé que ne le faisaient leurs ancêtres, ce qui a mené à une amélioration de la qualité et de l’espérance de vie des gens. Tous les jours, les hommes doivent relever de nombreux défis. Pourquoi ne pas vous employer à relever celui de demeurer en santé?
De :
À :

Chargement en cours...