Arthrite psoriasique : vers plus de bien-être

Saviez-vous qu’il est possible de diminuer l’impact des symptômes de l’arthrite psoriasique sur votre quotidien?

Renseignements généraux

L’arthrite psoriasique est une maladie affectant les articulations, en plus de la peau et des ongles. Ce type d’arthrite est présent chez 10 à 30 % des gens atteints de psoriasis, une maladie chronique de la peau.

Jusqu’à présent, il n’existe aucun moyen de guérir l’arthrite psoriasique. Cependant, plusieurs traitements peuvent diminuer les symptômes et contrôler la douleur, pour que la personne atteinte garde une vie active. La progression de ce type d’arthrite est habituellement lente et peu agressive.

Quelles sont les causes de l’arthrite psoriasique?

Nous savons qu’il existe un gène lié à l’augmentation du risque d’avoir cette maladie. Si un membre de votre famille souffre d’arthrite psoriasique, cela augmente donc vos risques d’en être atteint. Mais ce ne sont pas toutes les personnes possédant ce gène qui développeront la maladie. D’autres facteurs entrent en ligne de compte, comme les infections, les blessures ou les facteurs environnementaux.

Quels sont les symptômes de la maladie?

L’atteinte de la peau demeure le point central de cette maladie. Elle se manifeste généralement par des plaques rougeâtres bien délimitées, recouvertes de pellicules argentées que l’on appelle des squames. On observe parfois aussi un soulèvement des ongles des doigts ou des orteils.

Les petites articulations des doigts et des mains sont les plus fréquemment atteintes. En cas d’inflammation, elles deviennent douloureuses et enflées. Des articulations plus grosses comme les poignets, les coudes, les épaules ou les genoux peuvent aussi être affectées. Et le système articulaire n’est pas le seul pouvant être atteint. Car l’inflammation se produit lorsque le système immunitaire (les défenses de notre organisme) s’attaque aux articulations, mais parfois aussi à d’autres organes comme les yeux ou le cœur.

Comme les symptômes cutanés sont les plus importants, l’inflammation articulaire apparaît généralement quelques mois après l’atteinte de la peau, bien que l’inverse soit parfois observé.

Quels sont les traitements non médicamenteux possibles

Pour diminuer les symptômes associés à l’arthrite, il est recommandé de faire de l’exercice, car cela favorise la mobilité des articulations tout en atténuant la douleur. Pour obtenir un programme adapté à votre santé, vous pouvez demander conseil à un physiothérapeute ou à un kinésiologue. 

Adopter une alimentation saine et maintenir un poids santé est également conseillé.

Chaleur ou froid?

La chaleur aide à réduire la douleur et la raideur. Il est donc utile de prendre une douche chaude ou d’appliquer des compresses chaudes (en prenant soin de protéger sa peau avec une serviette par exemple). Toutefois, s’il y a de l’inflammation aux articulations, il faut éviter d’appliquer de la chaleur. Dans ce cas, pour soulager la douleur et diminuer l’enflure, l’application de glace s’avérera plus efficace. Encore une fois, il faut s’assurer de ne pas appliquer la glace directement sur la peau (mettre une couche protectrice).

Et qu’en est-il des traitements médicamenteux?

Le médecin pourra vous prescrire un ou plusieurs médicaments pour contrôler la maladie ou soulager les symptômes. Tout dépend de la sévérité de la maladie, et des allergies ou de vos réactions antérieures aux médicaments. Voici quelques exemples de traitements possibles.

Les anti-inflammatoires

Ils ne changent pas l’évolution de la maladie, mais permettent souvent de contrôler efficacement la douleur et l’enflure.

Les antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM)

Ils aident à diminuer la réponse anormale de votre système immunitaire. On retrouve dans cette classe de médicaments le méthotrexate, la sulfasalazine, l’azathioprine et l’hydroxychloroquine.

Les corticostéroïdes (cortisone)

Ils peuvent être parfois injectés directement dans l’articulation pour diminuer l’inflammation.

Les modificateurs de la réponse biologique (MRB)

Ils aident à diminuer l’inflammation, et par le fait même la douleur. Ils bloquent l’activité de certaines substances responsables de l’inflammation. Ils sont souvent utilisés lorsque les autres traitements n’ont pas été suffisamment efficaces. L’adalimumab, l’infliximab, l’etanercept et le golimumab en sont des exemples.

Les autres traitements

Il existe aussi d’autres traitements contre l’arthrite psoriasique. Il serait trop long de tous les décrire ici.

Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il est primordial d’informer votre pharmacien avant d’acheter des médicaments sans ordonnance ou des produits naturels. De plus, il est fortement conseillé de discuter avec votre pharmacien de chaque changement à votre santé ou de tout effet secondaire potentiel. 

Pour toute question concernant l’arthrite psoriasique, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Arthrite psoriasique : vers plus de bien-être

Saviez-vous qu’il est possible de diminuer l’impact des symptômes de l’arthrite psoriasique sur votre quotidien?
De :
À :

Chargement en cours...