Le foie : un organe clé… Comment le maintenir en santé?

Vous ne le voyez pas, vous ne le sentez pas, mais… Votre foie est toujours fidèle à son poste, bien logé au creux de votre abdomen, occupé à remplir ses nombreuses fonctions. Même s’il est facile d’oublier sa présence, il est intéressant de savoir que les maladies du foie affectent un Canadien sur dix.

Le foie est le plus gros organe du corps humain, son poids moyen se situant autour de 1,5 kg. Il joue son rôle conjointement avec d’autres organes, comme le pancréas, l‘intestin et la vésicule biliaire. Ses principales fonctions sont le métabolisme (transformation et fabrication de diverses substances), le stockage et l’épuration.

Le foie contribue au bon fonctionnement de votre organisme de bien des façons, par exemple :

  • Il fabrique de nombreuses hormones.
  • Il fabrique du glucose, un carburant de l’organisme.
  • Il stocke le glucose pour utilisation future.
  • Il participe à la fabrication de protéines importantes, comme celles qui interviennent dans la coagulation du sang.
  • Il participe à l’élimination du mauvais cholestérol.
  • Il emmagasine des vitamines.
  • Il participe à la transformation de l’alcool et des médicaments pour qu’ils puissent être éliminés de l’organisme.
  • Il aide votre système immunitaire à combattre les infections.

Attention quand vous parlez du foie!

Si vous croyez que les maladies du foie sont toutes liées à des excès d’alcool ou de drogues, détrompez-vous! Tout le monde peut en souffrir à un moment ou à un autre de sa vie. Cependant, il est vrai qu’il existe certains facteurs de risque d’hépatopathie (terme générique désignant toute maladie du foie – le mot grec pour foie, hêpar, est à l’origine des termes médicaux associés au foie commençant par « hépat[o] »).

Souvent, les gens ont tendance à penser que leur foie est en cause lorsqu’ils éprouvent certains symptômes ou ennuis de santé. Des affirmations comme « J’ai mal au foie », « Mon foie est engorgé » ou « Mon foie ne fonctionne pas bien » reflètent parfois des erreurs de perception. Il est facile de se méprendre et d’attribuer au foie des maux qui, dans les faits, sont causés par un autre organe, comme l’estomac ou l’intestin. Avant de conclure à des problèmes hépatiques, consultez votre médecin.

Cela étant dit, il est vrai qu’il existe de nombreuses maladies du foie différentes (on en dénombre plus d’une centaine de formes). Elles peuvent survenir à tout âge, pour différentes raisons. Parmi les plus courantes, notons :

  • l’hépatite;
  • la cirrhose;
  • la stéatose hépatique;
  • le cancer du foie.

Les maladies du foie ont des conséquences médicales de gravité variable; parfois mineures, elles peuvent aussi être sérieuses, et même, dans certains cas, elles peuvent s’avérer mortelles. Il est donc important de les prendre très au sérieux. Si vous avez des doutes sur la santé de votre foie, parlez-en à votre médecin sans tarder.

Comment aider son foie au quotidien

De saines habitudes de vie et diverses mesures préventives peuvent influer sur le bon fonctionnement de votre foie. Voici quelques suggestions :

  • Ayez une bonne alimentation. Évitez les aliments très gras ou sucrés. Suivez, autant que possible, les recommandations du Guide alimentaire canadien.
  • Maintenez un poids santé. L’obésité contribue au développement de maladies du foie telles que la stéatose hépatique.
  • Consommez l’alcool avec modération. Une surconsommation peut entraîner, avec le temps, des maladies comme la stéatose hépatique, l’hépatite alcoolique ou la cirrhose. L’alcool augmente en outre le risque de cancer du foie.
  • Respectez la posologie des médicaments. Certains d’entre eux, lorsqu’ils sont pris en trop grandes quantités, peuvent avoir des effets toxiques sur le foie.
  • Abstenez-vous de prendre des drogues illicites, qui peuvent également contribuer au développement de maladies hépatiques.
  • Informez-vous pour savoir si, dans le cadre de vos activités quotidiennes, vous pourriez être exposé à des substances chimiques possiblement toxiques pour le foie. 
  • Envisagez de vous faire vacciner contre l’hépatite A et l’hépatite B. Sachez qu’il n’existe actuellement aucun vaccin contre l’hépatite C (troisième forme d’hépatite la plus courante).
  • Si vous partez en voyage, informez-vous des moyens de réduire le risque de contracter l’hépatite A par l’intermédiaire d’une eau, de boissons ou d’aliments contaminés.
  • Ayez des pratiques sexuelles sécuritaires. Cela vous évitera de contracter un virus pouvant causer une maladie du foie, comme celui de l’hépatite B ou C. Ayez recours à un condom lors des rapports sexuels.
  • Ne partagez jamais de seringues pour injections avec d’autres personnes. Le virus de l’hépatite C peut se transmettre si on utilise des instruments contaminés.

Autre point important : le foie est un organe qui, de nos jours, peut être transplanté à une personne victime d’une maladie du foie grave menaçant sa survie. Le don d’organe est une mesure qui permet de sauver des vies. Si vous souhaitez faire don de vos organes à votre décès, il vous suffit de signer l’autocollant apposé au dos de votre carte d’assurance maladie. N’hésitez pas à aborder cette question avec vos proches ou des professionnels de la santé si vous en ressentez le besoin.

Le foie est un organe essentiel à la vie. Prenez-en soin. Pour plus de renseignements sur les maladies du foie, visitez le site de la Fondation canadienne du foie au www.liver.ca ou consultez votre pharmacien. Ce dernier est toujours là pour répondre à vos questions touchant la santé, les médicaments et les vaccins!

×

Envoyer à un ami

Le foie : un organe clé… Comment le maintenir en santé?

Vous ne le voyez pas, vous ne le sentez pas, mais… Votre foie est toujours fidèle à son poste, bien logé au creux de votre abdomen, occupé à remplir ses nombreuses fonctions. Même s’il est facile d’oublier sa présence, il est intéressant de savoir que les maladies du foie affectent un Canadien sur dix.
De :
À :

Chargement en cours...