Réanimation cardiorespiratoire (RCR) : apprenez à sauver une vie

Sauriez-vous quoi faire si une personne faisait un arrêt cardiorespiratoire devant vous? La réanimation cardiorespiratoire (RCR) est à la portée de tous.

L’arrêt cardiaque

Pour fonctionner, les cellules qui constituent nos organes ont besoin d’énergie et d’oxygène. L’oxygène provient de l’air que nous respirons. Il traverse les membranes de nos poumons et diffuse dans le sang. Le cœur pompe le sang riche en oxygène et le fait circuler dans les vaisseaux sanguins, qui l’acheminent vers les organes.

L’arrêt cardiaque entraîne l’arrêt de la circulation sanguine; cette situation peut mener rapidement à des dommages au cerveau et aux autres organes et, ultimement, causer la mort.

Les signes d’un arrêt cardiaque sont :

  • l’absence de respiration;
  • l’absence de réactions aux premières respirations artificielles;
  • l’absence de pouls.

L’arrêt cardiaque peut notamment être causé par :

  • une maladie du cœur;
  • une noyade;
  • un accident vasculaire cérébral;
  • une électrocution;
  • une suffocation;
  • une surdose de médicaments;
  • un accident de la route;
  • une blessure.

L’arrêt cardiaque diffère de la crise cardiaque. En cas de crise cardiaque, le cœur continue à battre. Toutefois, l’apport de sang au cœur se trouve diminué par un caillot sanguin.

La réanimation cardiorespiratoire

Le but de la réanimation cardiorespiratoire (RCR) est de maintenir momentanément la circulation du sang dans les vaisseaux et l’apport d’oxygène aux cellules.

Avant d’amorcer la réanimation cardiorespiratoire, il est primordial d’appeler le 9-1-1. Si vous êtes accompagné, demandez expressément à quelqu’un de le faire pour vous. Demandez à cette personne de vous confirmer que l’appel a été fait.

Vous devez ensuite demander un défibrillateur externe automatisé (voir plus bas), si tant est qu’il y en ait un de disponible. Vous pouvez aller le chercher vous-même si vous êtes seul et que vous croyez être en mesure de revenir auprès de la personne évanouie en moins de trois minutes.

Finalement, vous pouvez entreprendre la RCR. Une personne seule peut l’effectuer en adoptant la technique simplifiée, faisant seulement appel au massage cardiaque, sans bouche-à-bouche. Les nouvelles recommandations en RCR mettent l’accent sur les compressions du thorax. Vous pouvez familiariser avec cette technique en consultant le site de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC au https://www.coeuretavc.ca/impliquez-vous/apprenez-la-rcr.

Pour l’essentiel, on suggère d’appuyer fermement et rapidement sur la partie centrale du thorax, à la hauteur du sternum. Il faut poursuivre les compressions jusqu’à l’arrivée d’une personne ayant des compétences avancées en réanimation ou jusqu’à ce que la personne secourue recommence à respirer normalement.

Le massage cardiaque doit être effectué à un rythme rapide, soit au moins 100 compressions par minute, afin de maintenir la circulation du sang. Pour vous aider à garder le tempo, fredonnez la chanson Stayin’ Alive. Elle possède le rythme parfait pour assurer une RCR efficace. Qui eût cru qu’une chanson de l’ère disco pourrait vous aider à sauver une vie? L’amplitude des compressions du thorax est également importante pour assurer une RCR optimale. Elle doit être d’au moins 5 cm (2 pouces). N’hésitez pas à appuyer fort!

Le défibrillateur externe automatisé

L’arrêt cardiaque peut être provoqué par des contractions anormales du cœur appelées arythmies. Le défibrillateur externe automatisé (DEA) est un appareil qui permet d’analyser et de corriger ces arythmies. Il est conçu pour faire passer dans le cœur une décharge électrique permettant de rétablir les contractions cardiaques normales et la circulation du sang. Le DEA avise l’utilisateur d’administrer une décharge électrique uniquement dans les cas où cette dernière peut être efficace.

Les DEA sont disponibles dans plusieurs lieux publics. Cherchez autour de vous le symbole d’un cœur traversé en son centre d’un éclair. Il vous guidera vers le DEA le plus proche. Sur le boîtier de l’appareil, des instructions écrites et des pictogrammes indiquent comment installer les électrodes sur le thorax de la personne évanouie.

Sans assistance rapide, y compris l’utilisation d’un DEA, moins de 5 % des personnes qui subissent un arrêt cardiaque en dehors du milieu hospitalier survivent. La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC vous incite à vous procurer un DEA pour les installations sportives de votre collectivité. Informez-vous, et rendez votre milieu de vie plus sécuritaire!

Les cours de secourisme

Vous souhaitez acquérir des compétences supplémentaires en réanimation? La formation en premiers secours, en RCR et en défibrillation au moyen d’un DEA vous permet de poser les bons gestes lorsqu’une personne est en détresse. Cette formation est prodiguée au Québec par plus de 4000 instructeurs agréés par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. On y aborde entre autres la RCR classique, faisant appel à des compressions du thorax combinées à la respiration artificielle. Le ratio optimal est de trente compressions pour deux insufflations.

Près de 80 % des arrêts cardiaques surviennent à la maison ou dans des lieux publics. En sachant prendre les mesures nécessaires au moment opportun, vous augmentez de 30 % les chances de survie et de récupération de la personne secourue. Dans ce contexte, aucune hésitation possible : la RCR est vitale!

×

Envoyer à un ami

Réanimation cardiorespiratoire (RCR) : apprenez à sauver une vie

Sauriez-vous quoi faire si une personne faisait un arrêt cardiorespiratoire devant vous? La réanimation cardiorespiratoire (RCR) est à la portée de tous.
De :
À :

Chargement en cours...