Prévenir
les fuites
urinaires

L’incontinence urinaire d’effort est celle qui survient lorsqu’on tousse, qu’on éternue ou qu’on rit. Il s’agit d’un phénomène répandu, mais ça ne signifie pas qu’on doive s’y résigner. Il existe maintenant plusieurs façons de prévenir les fuites urinaires, que ce soit par des exercices ou grâce à des supports de vessie jetables.

 

Les causes de
l'incontinence
urinaire d'effort

L’incontinence urinaire d’effort est provoquée par le relâchement des muscles du plancher pelvien. Ces muscles, situés au fond du pelvis, servent à supporter les organes du bas de l’abdomen (vessie, utérus, rectum) et leur relâchement peut être dû à divers types de causes :

  • Évènements de la vie (grossesse, accouchement vaginal, hystérectomie, ménopause…)
  • Habitudes de vie (tabagisme, consommation d’alcool ou de caféine…)
  • Conditions médicales (diabète, sclérose en plaques, affection aux voies urinaires…)
 

Les exercices de kegel

Développés par le gynécologue Arnold Kegel, ces exercices servent à renforcer les muscles pelviens en les contractant. Pour bien les effectuer, on doit d’abord identifier les muscles à travailler. Pas toujours facile, puisqu’ils ne sont pas visibles.

Pour vous aider, vous pouvez essayer de retenir le flux d’urine la prochaine fois que vous irez aux toilettes. Ne prenez cependant pas l’habitude de faire vos exercices pendant que vous urinez, puisque, à long terme, cela pourrait provoquer une infection urinaire. Pour la même raison, vous devez toujours faire vos exercices quand votre vessie est vide. Faites des séries de dix contractions de dix secondes (séparées de pauses de cinq à dix secondes) de trois à quatre fois par jour. Les muscles de vos fesses, de vos cuisses et de votre ventre ne devraient pas se contracter lorsque vous faites vos Kegel. Vous pouvez donc les faire incognito à tout moment de la journée.

Important : Les exercices de Kegel demandent de la patience. Il faut parfois de quatre à six semaines avant d’obtenir des résultats. Il faut aussi continuer de les faire même quand nos fuites urinaires ont cessé. Pour un grand nombre de femmes, les exercices de Kegel ne sont pas suffisants pour régler les fuites urinaires.

 

Une nouveauté

Si vous faites partie de celles pour qui les exercices de Kegel ne fonctionnent pas, ou bien si vous oubliez tout simplement de les faire, il y a d’autres solutions pour prévenir les fuites urinaires. Pour celles qui veulent éviter les solutions médicales (médicaments, chirurgie, prothèse), il existe maintenant des dispositifs intravaginaux jetables en vente libre. Ces supports de vessie ne sont pas utilisés pour absorber les fuites, mais bien pour les prévenir en effectuant une légère pression sur l’urètre.

Munis d’un applicateur semblable à celui d’un tampon, ils sont très simples à installer. Ils peuvent être portés jusqu’à huit heures sans problème puisqu’ils n’empêchent pas l’évacuation d’urine normale, seulement les fuites.

Puisque la pression nécessaire pour prévenir les fuites varie d’une femme à l’autre, il est important de trouver la taille qui vous convient. Celle-ci n’a aucun lien avec votre poids ou l’importance de vos fuites. Il faut donc commencer avec la trousse de mesure, qui permet d’essayer les trois tailles et de trouver la plus confortable.

 

Quelques chiffres

  • 1 femme sur 3 souffre d’incontinence urinaire d’effort (IUE).

  • L’IUE touche 50 % des femmes qui ont accouché avant 40 ans.

  • 96 % des femmes qui souffrent d’IUE peuvent être guéries.

 

Produit Relié

Poise - Supports de vessie

Supports de vessie
Impressa de Poise

×

Envoyer à un ami

Prévenir les fuites urinaires

L’incontinence urinaire d’effort est celle qui survient lorsqu’on tousse, qu’on éternue ou qu’on rit. Il s’agit d’un phénomène répandu, mais ça ne signifie pas qu’on doive s’y résigner. Il existe maintenant plusieurs façons de prévenir les fuites urinaires, que ce soit par des exercices ou grâce à des supports de vessie jetables.
De :
À :

Chargement en cours...