Alimentation : quoi faire en cas de difficulté à avaler?

La difficulté à avaler, ou déglutition difficile, peut être une expérience désagréable, voire effrayante. Il existe toutefois des solutions à ce problème.

Qu’est-ce qu’une déglutition difficile?

Pour la plupart des gens, l’action d’avaler (appelée déglutition) se fait naturellement, sans qu’on y réfléchisse vraiment. Le processus de déglutition fait passer les liquides et aliments de la bouche vers le tube digestif.

Après avoir été mastiqués et mélangés à la salive, les aliments deviennent une masse que l’on appelle le « bol alimentaire ». Ce dernier est propulsé par la langue vers l’arrière de la gorge. Ensuite, par une action mécanique des muscles du pharynx, le tout passe dans le premier canal du tube digestif : l’œsophage. La destination ultime est l’estomac, où débute la digestion.

Chez certains individus, ce processus est entravé. On parle alors de déglutition difficile, également désignée par le terme médical dysphagie. La personne ressent une sensation de gêne ou de blocage lors de la déglutition, ce qui signale souvent la présence d’un obstacle ou d’un trouble fonctionnel quelconque.

Quelles sont les causes?

Une déglutition difficile est généralement le symptôme d’un problème sous-jacent. Voici certaines causes possibles :

  • problèmes neurologiques dus à un AVC (accident vasculaire cérébral), à la maladie de Parkinson, à la maladie d’Alzheimer, etc.);
  • infection du pharynx (pharyngite);
  • reflux gastro-œsophagien;
  • production de salive insuffisante;
  • cancer au niveau de l’œsophage, de la tête ou du cou;
  • radiothérapie;
  • chirurgie.

Quels sont les risques et les conséquences?

La difficulté à avaler peut avoir d’importantes conséquences sur le bien-être et la santé. D’abord, elle peut provoquer des symptômes très incommodants :

  • douleur à la déglutition;
  • toux pendant ou après les repas;
  • salivation excessive;
  • impression que les aliments restent collés dans la gorge;
  • sensation ou crainte d’étouffement.

Les gens atteints de dysphagie ont parfois un apport alimentaire inférieur à leurs besoins nutritionnels, et ils ont souvent une alimentation moins variée. Ainsi, la difficulté à avaler peut entraîner une malnutrition, une perte de poids, de même qu’une déshydratation. La prise de médicaments peut également s’avérer problématique.

La difficulté à avaler peut aussi provoquer des régurgitations ou des vomissements. Il arrive que de la nourriture ou du liquide s’infiltre dans les bronches, puis dans les poumons, ce qui peut causer une infection des voies respiratoires (ex. : pneumonie). De plus, ce passage dans la « mauvaise voie » augmente significativement le risque d’étouffement.

Il est donc important de consulter un médecin en cas de problèmes de déglutition persistants. Celui-ci pourra diagnostiquer le problème sous-jacent et suggérer une prise en charge adaptée et efficace.  

Comment prendre en charge un tel problème?

La déglutition difficile étant un problème complexe, il est souvent approprié de recourir à l’expertise d’une équipe de professionnels : médecin, infirmière, nutritionniste, orthophoniste, ergothérapeute, etc. Un plan de traitement individualisé doit être mis en route; ce dernier doit prendre en compte plusieurs facteurs, dont les causes de la dysphagie, l’âge de la personne, ses problèmes de santé, son mode de vie et ses préférences.

Le CLSC de votre région peut vous renseigner sur les ressources offertes pour aider une personne aux prises avec un problème de déglutition difficile. Vous pouvez également consulter un professionnel de la santé, comme un médecin ou un pharmacien.

Quelles sont les mesures pouvant faciliter la déglutition?

Certaines mesures peuvent faciliter l’alimentation des personnes ayant des difficultés à avaler. En voici quelques-unes.

  • Manger des repas plus petits et plus fréquents.
  • Couper la nourriture en plus petits morceaux.
  • Manger plus lentement; prendre le temps de bien mastiquer chaque bouchée.
  • Essayer des aliments de différentes textures en vue d’identifier et d’éviter ceux qui sont les plus susceptibles de rendre la déglutition difficile ou de causer des étouffements. Faire attention aux aliments les plus problématiques : petits pois, maïs (soufflé ou en grains), noisettes, arachides, raisins (frais ou secs), petits bonbons, etc.
  • Privilégier les aliments crémeux, de la consistance du miel, aux aliments liquides. Les substances crémeuses augmentent la sensibilité orale et facilitent la déglutition. Par exemple, les purées de fruits remplaceront les jus de fruits, et les yogourts, le lait. Les liquides froids, comme les laits frappés, peuvent être épaissis avec des bananes.
  • Ajouter de la sauce aux aliments afin de faciliter la déglutition.
  • Assurer une bonne hydratation toute la journée afin d’éviter la sécheresse buccale.
  • Éviter de manger en cas de grande fatigue.

Votre pharmacien peut vous renseigner sur des moyens de faciliter la prise de médication, en vue de réduire le risque d’étouffement. En pharmacie, vous pouvez également trouver des produits et des suppléments alimentaires pouvant améliorer l’alimentation des personnes ayant un problème de déglutition. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien!

×

Envoyer à un ami

Alimentation : quoi faire en cas de difficulté à avaler?

La difficulté à avaler, ou déglutition difficile, peut être une expérience désagréable, voire effrayante. Il existe toutefois des solutions à ce problème.
De :
À :

Chargement en cours...