L’automédication : ne pas consulter, ça peut être risqué!

Se soigner soi-même en utilisant des médicaments sans avis médical ou pharmaceutique s’appelle l’automédication. Découvrez les risques que cela peut comporter.   

Qu’est-ce que l’automédication, exactement?

Quand on parle d’automédication, on ne parle pas de se soigner tout seul avec les bons vieux remèdes de grand-mère comme se faire une tisane à la gousse d’ail ou au miel. Par définition, l’automédication est le fait d’utiliser des médicaments en dehors de toute recommandation ou prescription médicale, c’est-à-dire sans l’avis d’un professionnel de la santé comme le médecin ou le pharmacien.

L’utilisation de médicaments, prescrits ou non, ne doit jamais être prise à la légère. Pour être bénéfiques, ils doivent être employés judicieusement. Un mauvais usage peut comporter des risques, dans certains cas importants. Voilà pourquoi mieux vaut toujours demander conseil à un professionnel qui s’y connaît, comme le pharmacien, avant de se tourner vers la médication.

Qu’est-ce que les gens traitent souvent en automédication?

Maux de tête, de dos, d’estomac ou de dents, nausées, vomissements, diarrhée, constipation, allergies, rhume, grippe, yeux secs, infections, déshydratation, etc. La liste des petits ou grands maux que l’on peut vouloir soulager ou traiter par soi-même est très longue.

Pour des problèmes de santé légers et passagers, il est facile de se dire « Pourquoi consulter? Je peux bien régler ça tout seul… » Une telle décision comporte malheureusement des risques, sans compter qu’on peut passer à côté d’un traitement optimal.

Pourquoi les gens se tournent-ils vers l’automédication?

Dans la vie, il est souvent normal de vouloir prendre le chemin le plus rapide ou le plus facile. Ainsi, certaines personnes peuvent croire qu’il est plus simple de compter sur elles-mêmes pour se soulager ou se traiter. Un tel chemin peut toutefois être rempli d’obstacles et de dangers.

Bien des raisons peuvent pousser une personne à se tourner vers l’automédication :

  • peur de déranger;
  • croyance que « ce n’est pas si grave que ça »;
  • certitude que l’on sait ce qu’il faut faire;
  • impression que le pharmacien est occupé;
  • timidité face à un problème de santé plus gênant;
  • fait d’être pressé;
  • orgueil mal placé;
  • etc.

Quels sont les risques de l’automédication?

Prendre la responsabilité de gérer sa santé est une démarche très vertueuse. Par contre, il est important de s’allier des experts en cette matière pour s’assurer d’être bien accompagné. Votre pharmacien est un spécialiste de la santé, mais surtout un expert de la médication. Quand il en vient aux médicaments, y compris ceux qui sont offerts en vente libre, il est la meilleure référence qui soit. Si vous prenez des médicaments prescrits, le pharmacien peut avoir accès à votre dossier pharmacologique et vous conseiller de façon encore plus éclairée sur les bons produits à choisir et sur leur usage optimal et sécuritaire.

Comme c’est le cas de tout médicament, les produits en vente libre peuvent comporter des risques, comme les suivants :

  • effets secondaires;
  • interactions médicamenteuses;
  • contre-indications, mises en garde ou précautions;
  • surdosage ou intoxication;
  • allergies ou intolérances;
  • dépendance;
  • etc.

En choisissant vous-même un traitement ou en l’utilisant sans conseil médical ou pharmaceutique, vous ne pouvez pas être certain qu’il s’agit de la meilleure option pour vous. Le soulagement de vos symptômes ou le traitement de votre problème de santé peuvent alors être partiels ou même nuls.

L’automédication durant la crise de la COVID-19

La COVID-19 est une infection qui peut causer une variété de signes et de symptômes, les plus communs étant la fièvre, la toux, des difficultés respiratoires et une perte soudaine d’odorat ou de goût. Si vous présentez un ou plusieurs d’entre eux, ou d’autres symptômes évoquant une infection, il pourrait s’agir de la COVID-19, mais pas nécessairement. Ne vous présentez pas à la pharmacie, mais composez plutôt sans frais le 1 877 644-4545. Vous serez alors dirigé au bon endroit pour évaluer votre état de santé et être pris en charge adéquatement.  

Si l’emploi de médicaments est requis pour soulager vos symptômes et que vous pensez avoir déjà ce qu’il faut à la maison (ex. : acétaminophène), appelez à la pharmacie pour vous assurer qu’il s’agit de la meilleure option pour vous et pour obtenir des renseignements visant un usage sûr et efficace. La pharmacie peut vous livrer les médicaments dont vous avez besoin.

Quelques conseils additionnels

  • N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Les gens qui travaillent au laboratoire peuvent avoir l’air très occupés, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas disponibles pour vous aider. Ils ont la responsabilité et le devoir de répondre à vos questions, donc ne vous gênez pas pour demander une consultation avec le pharmacien.
  • Appelez à la pharmacie car plusieurs consultations en lien avec les médicaments, prescrits ou non, peuvent se faire par téléphone.
  • Faites attention aux « bons conseils » des gens de votre entourage qui, malgré toute leur bonne volonté, n’ont pas peut-être pas les connaissances ou les compétences voulues pour se suppléer à votre pharmacien.
  • Ne prenez pas un médicament qui a été prescrit à quelqu’un d’autre, ou qui ne vous a pas été conseillé.
  • Pour plus de conseils sur l’usage sécuritaire des médicaments en vente libre, lisez ceci.
×

Envoyer à un ami

L’automédication : ne pas consulter, ça peut être risqué!

Se soigner soi-même en utilisant des médicaments sans avis médical ou pharmaceutique s’appelle l’automédication. Découvrez les risques que cela peut comporter.
De :
À :

Chargement en cours...