Soulager la sécheresse du nez

La sécheresse du nez est un problème aussi fréquent qu’incommodant. Découvrez-en les causes et contrez-les pour mieux respirer!

L’importance d’un nez en santé

Le nez est la seule partie du système respiratoire qui est visible de l’extérieur. Parfois mythique (comme celui du Sphinx ou de Cléopâtre en Égypte), parfois source de complexes, cet organe trône au milieu du visage et il est difficile d’ignorer sa présence. Le nez remplit plusieurs fonctions très importantes.

  • Il filtre, réchauffe et humidifie l’air que nous respirons, avant que celui-ci ne se rende jusqu’aux poumons.
  • Ses poils et la production de mucus empêchent l’intrusion de microbes, de poussières, de saletés et d’autres substances étrangères.
  • Il agit comme une caisse de résonance pour la voix.
  • Etc.

La muqueuse nasale fait figure de barrière contre les agressions extérieures. Si elle n’est pas suffisamment hydratée, elle ne peut pas fonctionner efficacement. La sécheresse nasale représente donc une menace pour le bon fonctionnement du nez et la santé.

Les signes et symptômes de la sécheresse nasale

Il n’est pas rare que la sécheresse nasale s’accompagne de certains des signes ou symptômes suivants :

  • sensation de picotement ou de démangeaison;
  • sensation d’inconfort, d’irritation, de brûlure ou de douleur;
  • congestion nasale (surtout le matin);
  • éternuements;
  • saignements de nez;
  • sécrétions excessives;
  • formation de croûtes;
  • fissures.

Avoir le nez sec et irrité peut arriver à tout moment de l’année, mais l’hiver est une période qui y est particulièrement propice. L’assèchement des muqueuses du nez augmente le risque que des microbes se faufilent et provoquent des infections respiratoires comme le rhume, la grippe ou la sinusite.

Les causes de la sécheresse nasale

La sécheresse nasale peut être due à différents facteurs :

  • un taux d’humidité trop bas;
  • le chauffage excessif;
  • la climatisation;
  • la fumée de cigarette;
  • d’autres irritants comme des produits chimiques (ex. : vernis, peinture, produits désinfectants), la poussière ou des parfums d’ambiance;
  • le mouchage excessif;
  • l’exposition au froid et au vent;
  • la prise de certains médicaments (ex. : sous forme de vaporisateurs nasaux) ou drogues (ex. : cocaïne);
  • des allergies (ex. : rhume des foins ou allergies aux animaux);
  • des maladies (ex. : syndrome de Sjögren);
  • une intervention au niveau du nez (ex. : chirurgie ou radiothérapie);
  • etc.

Les solutions à la sécheresse nasale

Vous pouvez prévenir ou réduire la sécheresse nasale par des moyens simples et à votre portée. Voici quelques conseils à cet égard.

  • Nettoyez vos voies nasales quotidiennement. Rincez votre nez chaque jour avec une solution saline. Évitez l’emploi de préparations « maison »; optez plutôt pour des produits offerts en pharmacie.
  • Utilisez un lubrifiant nasal au besoin. Un tel produit, que vous trouverez en pharmacie sous différentes formes (ex. : gel, atomisateur, gouttes), hydrate et lubrifie les voies nasales pour un soulagement efficace et durable de la sécheresse.
  • Maintenir un taux d’humidité optimal. Vous pouvez mesurer le taux d’humidité de votre maison à l’aide d’un petit appareil appelé un hygromètre. Santé Canada recommande de viser un taux d’humidité d’environ 30 % en hiver et 50 % en été afin non seulement d’éviter la sécheresse de l’air (manque d’humidité), mais aussi de prévenir les moisissures (humidité excessive).
  • Procurez-vous un humidificateur. En hiver, il s’agit d’une des premières mesures à envisager en cas de sécheresse nasale.
  • Évitez de surchauffer les pièces de la maison. Maintenez autant que possible la température ambiante à un maximum de 19 ou 20 °C.
  • Évitez le recours excessif à la climatisation. L’air frais est moins irritant pour les muqueuses nasales. S’il ne fait pas trop chaud dehors, gardez les fenêtres ouvertes pour rafraîchir la maison.
  • Évitez l’accumulation de poussière sur les meubles. Il est important de maintenir un environnement propre et exempt d’irritants respiratoires.
  • Portez un masque protecteur lorsque vous risquez d’inhaler des produits irritants. Vous devez protéger vos voies respiratoires de la fumée, de la poussière, des produits toxiques et de toute substance irritante, peu importe vos activités.
  • Évitez tout contact avec la fumée de cigarette. L’exposition à la fumée du tabac, par le tabagisme actif ou secondaire, assèche et irrite les voies nasales. De plus, cela affaiblit le système immunitaire, ce qui augmente d’autant plus le risque d’infections.

Si malgré toutes les mesures prises pour contrer votre problème de nez sec, vous n’avez pas obtenu les résultats escomptés, envisagez de consulter un médecin. Il pourra évaluer la situation et déterminer les causes et les options de traitement possibles.

Pour toute question sur la sécheresse nasale et les soins du nez, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Soulager la sécheresse du nez

La sécheresse du nez est un problème aussi fréquent qu’incommodant. Découvrez-en les causes et contrez-les pour mieux respirer!
De :
À :

Chargement en cours...