Les nouvelles modalités de remboursement des bandelettes

Saviez-vous que…

Dès le 3 mai 2017, le nombre maximal de bandelettes remboursables par période de 365 jours sera modulé en fonction du risque d’hypoglycémie, c’est-à-dire en fonction du traitement antidiabétique en usage. Trois plafonds annuels sont prévus.

Les nouvelles modalités de remboursement s’appliqueront aux personnes assurées par le régime public d’assurance médicaments. Veuillez noter que les assureurs privés et les administrateurs de régimes d’avantages sociaux pourront aussi appliquer ces mêmes mesures, s’ils le souhaitent.

Modalités d'application

Situation clinique

 

  • Personnes atteintes de diabète traitées par un changement des habitudes de vie sans ordonnance d’antidiabétiques.
  • Personnes atteintes d’une anomalie du pancréas entraînant une production anormale d’insuline (ex. : insulinome ou nésidioblastose).
  • Personnes atteintes de diabète ayant au moins une ordonnance d’antidiabétiques ne comprenant pas de sulfonylurée, de répaglinide ou d’insuline.

Personnes atteintes de diabète ayant au moins une ordonnance de sulfonylurée ou de répaglinide, mais ne recevant pas d’insuline.

Personnes atteintes de diabète traitées à l’insuline.

SITUATIONS CLINIQUES PARTICULIÈRES

Selon la situation clinique de la personne assurée, la Régie pourra rembourser des bandelettes supplémentaires par période de 365 jours.


Voici les situations cliniques particulières :

  • le patient diabétique n’atteint pas les cibles glycémiques, telles que définies par le médecin, pendant 3 mois ou plus;
  • le patient diabétique est atteint d’une maladie aiguë (ex. : infection), d’une comorbidité ou a subi une intervention médicale ou chirurgicale pouvant influencer le contrôle glycémique;
  • le patient diabétique commence une nouvelle thérapie médicamenteuse connue pour ses effets hypo ou hyperglycémiants;
  • le patient diabétique présente des risques d’interactions médicamenteuses pouvant influencer le contrôle glycémique;
  • la situation professionnelle du patient diabétique nécessite un contrôle glycémique étroit, car une hypoglycémie présente un risque important de sécurité (pilote, contrôleur aérien, etc.);
  • la patiente est atteinte de diabète de type 2 non insulino-traitée et planifie une grossesse;
  • le patient est atteint d’une anomalie du pancréas amenant une production anormale d’insuline (ex. : insulinome et nésidioblastose).

Bandelettes

Il est de la responsabilité du professionnel de la santé qui participe au suivi de déterminer si la situation de son patient donne droit au remboursement de bandelettes supplémentaires.

QUESTIONS ET RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES

Consultez la publication Avis sur les mesures relatives au remboursement des bandelettes produite par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

×

Envoyer à un ami

Les nouvelles modalités de remboursement des bandelettes

De :
À :

Chargement en cours...