Allergies graves et anaphylaxie : détecter et réagir

Que faire si une personne de votre entourage manifeste soudainement de graves symptômes d’allergies? Coup d’œil sur les causes et les bons gestes à poser.

Qu’entend-on par « allergie grave »?

Les allergies graves sont des réactions exagérées du corps à un déclencheur, appelé allergène, dont la présence est jugée dangereuse par le système immunitaire. Ironiquement, pour protéger la personne contre cette « menace », le système immunitaire enclenche une réaction parfois démesurée, pouvant mener à l’anaphylaxie.

L’anaphylaxie est une réaction allergique grave et généralisée, qui affecte plusieurs systèmes dans le corps, évolue rapidement et peut conduire au décès. Elle nécessite une intervention médicale immédiate.

Quels sont les signes et symptômes de l’anaphylaxie?

Après une exposition à l’allergène en cause, une personne gravement allergique pourra présenter ces signes et symptômes :

  • une rougeur généralisée et des démangeaisons de la peau;
  • une enflure (en particulier de la gorge, des lèvres et de la langue);
  • une difficulté à parler ou à respirer;
  • un goût métallique ou des démangeaisons dans la bouche;
  • une chute soudaine de la pression artérielle;
  • une pâleur ou sensation de faiblesse soudaine;
  • des étourdissements ou une altération de l’état de conscience, pouvant aller jusqu’à l’évanouissement.

S’il y a décès, celui-ci est habituellement causé par une obstruction des voies respiratoires (étouffement) ou par une défaillance du système sanguin.

Quels sont les allergènes les plus courants?

On peut être allergique à une variété de substances et d’éléments, mais les allergies graves ont le plus souvent pour cause :

  • des aliments (arachides, noix, lait, soya, œufs, sésame, poisson, etc.);
  • des substances ou ingrédients (sulfites, gluten, lactose, colorants alimentaires, etc.);
  • des médicaments (pénicilline, aspirine, morphine, codéine, etc.);
  • des piqûres ou des morsures d’insectes;
  • le latex;
  • etc.

Comment éviter une réaction allergique?

Pour le moment, aucun médicament ou traitement médical ne peut guérir une allergie. Dans presque tous les cas, une personne allergique le restera pour toute sa vie. La seule façon d’éviter une réaction allergique est d’éliminer toute exposition à l’allergène en cause. On doit tout mettre en œuvre pour que cet objectif soit atteint.

Éliminer complètement la présence d’un allergène dans l’environnement peut être difficile; c’est le cas des personnes allergiques aux piqûres d’abeilles, par exemple. Cependant, dans plusieurs autres cas, comme les allergies alimentaires ou médicamenteuses, il est possible d’avoir un meilleur contrôle.

Quelles sont les modalités de traitement de l’anaphylaxie?

En cas de réaction allergique grave, incluant l’anaphylaxie, il faut agir très vite.

L’injection d’épinéphrine (adrénaline) est le traitement de première ligne.

L’épinéphrine est vendue commercialement en format d’auto-injecteur pour une administration simplifiée, par la personne elle-même ou un membre de son entourage. L’auto-injecteur est une seringue contenant une dose d’épinéphrine, une substance qui neutralise une réaction anaphylactique. On l’utilise dans tous les cas, car on ne peut prévoir l’évolution des réactions allergiques. Elles peuvent être imprévisibles d’un épisode à l’autre.

Dès les premiers signes d’une réaction allergique ou lorsqu’on soupçonne un contact avec l’allergène, il faut injecter l’épinéphrine immédiatement. Ensuite, la personne doit se rendre sans délai vers un centre prodiguant des services médicaux d’urgence.

Il se peut qu’à destination, l’équipe médicale ait recours à d’autres traitements pour contrer les effets de la réaction allergique, comme des doses additionnelles d’épinéphrine, des antihistaminiques, des corticostéroïdes, des bronchodilatateurs, etc. Tous ces traitements sont complémentaires et ne peuvent remplacer les bénéfices de l’injection précoce d’épinéphrine.

Conseils généraux en cas d’allergie grave

Si vous souffrez d’une allergie grave ou êtes à risque de réaction anaphylactique, voici d’autres conseils :

  • Informez votre entourage (famille, personnel enseignant, collègues, etc.) et les professionnels de la santé de votre allergie.
  • Portez un bracelet ou pendentif de type MedicAlert, ou employez tout autre système d’identification médicale signalant clairement votre allergie.
  • Gardez en tout temps, à portée de la main, des auto-injecteurs d’épinéphrine et soyez prêt à vous en servir lors d’une réaction.
  • Lisez attentivement les instructions du fabricant, demandez à un professionnel de la santé de vous en enseigner l’usage, ou visitez le site Internet du fabricant pour une démonstration complète.
  • Assurez-vous que les personnes de votre entourage savent utiliser l’auto-injecteur.
  • Ayez en votre possession plus d’un auto-injecteur et conservez-en un dans les endroits stratégiques (maison, chalet, sac d’école, sac à main, etc.).
  • Vérifiez régulièrement la date de péremption de votre auto-injecteur. Votre pharmacien peut vous aviser quand il sera temps de le remplacer. Informez-vous de ce service auprès de votre pharmacien affilié à Jean Coutu.

Si vous avez des questions sur les allergies graves ou l’anaphylaxie, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Allergies graves et anaphylaxie : détecter et réagir

Que faire si une personne de votre entourage manifeste soudainement de graves symptômes d’allergies? Coup d’œil sur les causes et les bons gestes à poser.
De :
À :

Chargement en cours...