L’accouchement : comment bien se préparer au jour « A »

Donner naissance est un événement grandiose. Il est possible de rendre cette expérience d’autant plus positive en arrivant bien préparée.

L’importance d’avoir de saines habitudes de vie

Durant votre grossesse, il est primordial de bien prendre soin de vous et de votre santé. Le maintien d’une bonne forme physique vous aidera beaucoup une fois venu le temps d’accoucher. En adoptant de saines habitudes de vie, vous offrez également à votre fœtus un environnement optimal pour se développer.

Ainsi, assurez-vous de :

  • manger sainement;
  • ne pas fumer ni boire d’alcool;
  • vous reposer et vous offrir un sommeil de qualité;
  • réduire votre niveau de stress;
  • faire de l’exercice, en suivant les recommandations du professionnel qui assure votre suivi de grossesse.

Les cours prénataux

Vaut-il la peine de s’inscrire à des cours prénataux? Bien des futurs parents se posent cette question. La réponse : oui! À notre avis, vous inscrire avec votre conjoint constitue une des meilleures façons de bien vous préparer à l’accouchement.

On y aborde une multitude de sujets fort pertinents qui vous aideront à mieux vivre votre grossesse, votre accouchement et la période postnatale. De plus, vous apprendrez des notions utiles pour bien prendre soin de votre bébé. Se renseigner sur Internet, c’est super, mais échanger avec des experts et d’autres futurs parents peut s’avérer une expérience des plus enrichissantes.

Informez-vous pour connaître les services offerts dans votre région.

La gestion de la douleur

L’accouchement est un événement heureux, mais douloureux. Si vous accouchez par la voie vaginale, vous devrez pousser très fort et vous ressentirez sans doute de puissantes douleurs. Cela est tout à fait normal. Chaque femme est unique et ressent la douleur différemment, à divers degrés d’intensité.

Il existe de nombreux moyens d’atténuer ou de gérer la douleur liée au travail et à l’accouchement. Il n’y a pas une seule méthode qui fonctionne pour toutes les futures mamans. L’important, c’est que les méthodes que vous emploierez soient confortables et efficaces pour vous.

Certaines femmes choisissent de vivre un « accouchement naturel », c’est-à-dire sans avoir recours, par choix, à une forme quelconque d’analgésie. D’autres préfèrent envisager la prise d’un analgésique pour mieux maîtriser la douleur.

La technique antidouleur la plus répandue est la péridurale. Cette anesthésie, pratiquée dans le bas du dos, est une méthode de soulagement efficace. Cependant, dans certains cas, elle n’est pas envisageable ou désirée. Réfléchir à cette question à l’avance et se documenter est souhaitable afin de faire le bon choix le temps venu.

Les massages, les changements de position, la méthode Bonapace et l’immersion dans l’eau constituent des exemples de méthodes naturelles pour soulager la douleur lors de l’accouchement.

Vos préférences en matière de gestion de la douleur est une question importante à aborder avec votre médecin ou votre sage-femme avant l’accouchement.

La gestion du stress… et de l’anxiété

Lors de l’accouchement, plus la maman est détendue, plus les contractions sont efficaces. La durée du travail s’en trouve réduite. À l’opposé, le stress et l’anxiété compromettent le bon déroulement des choses et rendent l’expérience plus pénible.

Différentes méthodes aident à gérer le stress et l’anxiété. Pendant votre grossesse, vous pourriez apprendre certaines techniques de relaxation telles que :

  • les exercices de respiration profonde;
  • la visualisation;
  • la méditation;
  • le yoga;
  • l’autohypnose.

En employant une ou plusieurs de ces techniques, vous serez également capable de mieux maîtriser la douleur durant l’accouchement.

Si l’idée d’accoucher vous stresse ou vous fait peur, parlez-en à votre médecin ou sage-femme.

Des décisions éclairées

Au cours de votre grossesse, certaines décisions importantes auront un impact sur votre accouchement. Par exemple :

  • Choisir si vous préférez que le suivi de votre grossesse soit assuré par un médecin de famille, un gynécologue ou une sage-femme.
  • Envisager une version si votre bébé se présente par le siège. Il s’agit d’une manœuvre effectuée par le médecin qui permet de retourner le bébé dans l’utérus afin qu’il soit en meilleure position pour l’accouchement (la tête en bas).
  • Envisager un accouchement par césarienne si la situation le justifie, comme par exemple :
    • position non optimale du bébé dans l’utérus;
    • bébé de poids très élevé;
    • présence d’une infection maternelle comportant des risques de transmission au bébé lors de l’accouchement par voie vaginale;
    • placenta prævia (placenta placé d’une façon qui bloque le passage du bébé);
    • etc.

Pour prendre des décisions éclairées, il importe de choisir judicieusement vos sources d’information. Vous pouvez bien sûr lire sur le sujet en vérifiant la validité des renseignements, mais rappelez-vous que rien ne vaut mieux qu’une discussion avec des professionnels de la santé compétents en qui vous avez confiance.

Pour toute question liée à la santé, rappelez-vous que votre pharmacien est toujours là pour vous aider!

×

Envoyer à un ami

L’accouchement : comment bien se préparer au jour « A »

Donner naissance est un événement grandiose. Il est possible de rendre cette expérience d’autant plus positive en arrivant bien préparée.
De :
À :

Chargement en cours...