Comment prévenir et traiter les maux de dos

Ces quelques recommandations pourraient vous aider à diminuer l’intensité et la fréquence de vos maux de dos. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir!

Les causes des maux de dos

Avec la vie d’aujourd’hui, le rythme effréné des activités quotidiennes et le stress, il n’est pas étonnant que plusieurs personnes souffrent de maux de dos. La colonne vertébrale est une véritable merveille de la nature, à condition, bien sûr, qu’elle fonctionne correctement. Véritable soutien du corps humain, c’est elle, bien souvent, qui absorbe les chocs; pas étonnant qu’elle soit à l’origine de bien des maux.

Bien souvent, lorsqu’il y a de la douleur, il y a aussi de l’inflammation. Cette dernière est la réponse de l'organisme à une irritation ou à une lésion. Elle se manifeste par : des rougeurs, de la chaleur, de l’enflure et une perte de mobilité.

Pour que la douleur disparaisse, il faut d’abord en trouver l’origine, si cela est possible. On peut alors mettre en place un traitement visant à l’éliminer. Cependant, dans bien des cas, la cause exacte demeure inconnue, ou encore il est difficile d’y remédier. Un examen approfondi s’avère souvent nécessaire pour comprendre l’origine de la douleur.

Le meilleur remède : la prévention

Pour éviter que votre dos ne vous cause des problèmes, vous devez le ménager. Voici quelques petits conseils en vue de prévenir ou de réduire les maux de dos :

Du chaud ou du froid ?

En général, l’application de froid est indiquée dans les situations d’inflammation, c'est-à-dire à la suite d’une blessure, par exemple. Lorsque les symptômes d’inflammation auront disparu, on pourra envisager d’appliquer de la chaleur. Cela contribuera à soulager les douleurs et à guérir.

Dans les cas de douleur chronique comme celle de l’arthrite, on privilégiera davantage la chaleur. Dans certains cas, on vous conseillera d’appliquer du froid et du chaud en alternance. Difficile de s’y retrouver, n’est-ce pas ? L’idéal est de demander conseil à un spécialiste dans chaque situation.

Les traitements

Il existe une vaste gamme de médicaments et de modalités de traitement pour soulager la douleur au dos. En voici quelques exemples :

Les analgésiques

Les analgésiques sont des médicaments que l’on prend pour soulager la douleur; c’est pourquoi on les appelle parfois « antidouleur ». Ils n’ont pas d’action anti-inflammatoire. L’acétaminophène est l’analgésique le plus connu et le plus populaire.

Les anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires, tels que l’aspirine ou l’ibuprofène, peuvent être utiles. Ils soulagent non seulement la douleur, mais réduisent aussi l’inflammation. Certains sont en vente libre, d’autres nécessitent une ordonnance médicale. Ces médicaments peuvent ne pas vous convenir ou interagir avec d’autres médicaments que vous prenez.

Les relaxants musculaires

Ce sont des médicaments qui réduisent les spasmes et les tensions musculaires. La rapidité de leur effet est souvent appréciée et permet un retour à la mobilité musculaire. Davantage utilisés en cas de douleur aiguë (par exemple, suite à une blessure ou un torticolis), ces médicaments sont généralement pris pendant une courte période. Les effets secondaires les plus courants sont la somnolence et les étourdissements.

Traitements non médicamenteux

Plusieurs moyens peuvent être mis de l’avant pour soulager un mal de dos, y compris : la physiothérapie, l’ergothérapie, la chiropratique, la massothérapie, le port d’une aide orthopédique (support, ceinture, orthèse, etc.), l’acupuncture, la chirurgie, etc. Le traitement dépend de plusieurs facteurs et doit être adapté à chaque personne.

Cette liste de traitements possibles n’est pas exhaustive. Discutez avec un professionnel de la santé pour connaître toutes les options qui s’offrent à vous.

Pour plus de renseignements sur les maux de dos ou pour des conseils sur des façons de les prévenir ou de les traiter, consultez votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Comment prévenir et traiter les maux de dos

Ces quelques recommandations pourraient vous aider à diminuer l’intensité et la fréquence de vos maux de dos. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir!
De :
À :

Chargement en cours...