La prévention de la noyade : bien agir et intervenir

Chaque année, au Canada, des centaines de personnes perdent la vie par noyade. Comment faire pour éviter de telles tragédies?

 

La noyade : une menace sous-estimée

Autant l’eau est absolument essentielle à la vie humaine, autant elle peut parfois représenter une menace pour celle-ci. La noyade constitue la cause d’un trop grand nombre de décès chaque année, au Canada comme ailleurs dans le monde. Elle représente également un enjeu de santé publique considéré parmi les plus évitables, mais peut-être trop souvent sous-estimé.

Les noyades sont de très déplorables tragédies touchant les familles, l’entourage et la communauté des victimes, dont plus de la moitié ont moins de 25 ans. Les petits de moins de 5 ans sont particulièrement à risque. Toutefois, personne n’est à l’abri d’une telle catastrophe, peu importe l’âge ou le contexte. Bien que tout le monde soit conscient de cette question, y sommes-nous suffisamment sensibilisés? Il semble qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire en ce sens.

 

Mesures pour prévenir la noyade

Voici quelques exemples de mesures permettant de réduire les risques de noyade.

  • Installer des barrières pour limiter l’accès aux installations aquatiques (fontaines, piscines, etc.). Une haie ou des arbustes ne constituent pas une protection suffisante. Il convient de s’informer sur la réglementation provinciale portant sur la sécurité des piscines résidentielles.
  • Faire attention à tout objet pouvant faciliter l’accès à une piscine (échelle, système de filtration ou de chauffage, conduit rigide, etc.). Il faut retirer l’échelle après la baignade et lorsque la piscine n’est pas utilisée. Les systèmes de filtration ou de chauffage doivent être placés à au moins un mètre du bord de la piscine.
  • Munir les accès à la piscine de dispositifs de sécurité efficaces assurant la fermeture et le verrouillage automatiques après chaque entrée ou sortie. Vérifier périodiquement s’ils fonctionnent adéquatement.
  • Aménager des installations sécuritaires pour les petits d’âge préscolaire.
  • Enseigner aux enfants d’âge scolaire les bases de la natation ainsi que les règles de sécurité dans l’eau.
  • Respecter en tout temps les lois et règlements concernant la sécurité autour des installations aquatiques et sur les embarcations de plaisance.
  • Une surveillance constante doit être assurée par des adultes désignés lorsque des enfants sont à proximité d’une installation aquatique ou d’un plan d’eau.
  • Éviter la consommation d’alcool avant ou pendant les activités aquatiques ou nautiques.
  • Lors de la baignade, surveiller toujours la profondeur de l’eau et les dénivellations.
  • Porter toujours un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison dans les situations à risque, c’est-à-dire lorsqu’on se baigne sans savoir nager ou lorsqu’on se trouve dans une embarcation nautique quelconque.

 

Des interventions immédiates et bien adaptées

Il est précieux de pouvoir compter sur des gens préparés à intervenir en cas d’urgence. Il est d’ailleurs souhaitable que toute personne pouvant être un témoin potentiel de noyade connaisse les manœuvres de secourisme et de réanimation cardiorespiratoire (RCR).

D’abord, il faut savoir reconnaître les signes qu’une personne est en train de se noyer, ce qui n’est pas toujours évident. En voici quelques exemples :

  • expression de panique dans les yeux et le visage;
  • impression que l’enfant « joue dans l’eau » (mais sans plaisir);
  • mouvements vigoureux des bras sur les côtés et en avant (comme si la personne essaie de s’accrocher);
  • corps en position verticale;
  • regard pointé vers le haut.

Au moindre doute, mieux vaut sortir la personne de l’eau immédiatement. Notons que quelqu’un qui se noie ne crie pas d’habitude, car son instinct de survie l’amène à vouloir respirer.

Voici les prochaines étapes :

  • Après l’avoir sortie de l’eau, vérifiez sa respiration et son état de conscience. Si elle respire et est consciente, aidez-la à dégager ses voies respiratoires en basculant sa tête vers l’arrière. Ne la laissez pas seule jusqu’à ce qu’elle obtienne les soins requis.
  • Si elle respire mais est inconsciente, mettez-la en position latérale de sécurité (sur le côté, en croisant sa jambe supérieure) et ouvrez sa bouche vers le bas (pour éviter les risques de suffocation). Appelez immédiatement les secours (composez le 911).
  • Si elle ne respire pas (vous ne sentez pas son souffle sur votre joue et sa poitrine ne se soulève pas) et est inconsciente, amorcez les manœuvres de réanimation cardiorespiratoire en attendant les secours. Vous trouverez davantage de renseignements à ce sujet sur le site de la Société de sauvetage du Québec.

 

Quelques conseils pour les parents et adultes responsables d’enfants

  • Ne laissez jamais un enfant dont vous avez la charge sans surveillance s’il se baigne ou se trouve à proximité d’une piscine ou d’un plan d’eau. Il suffit de quelques secondes d’inattention pour que survienne l’irréparable. Ne le perdez jamais de vue.
  • Prenez garde aux situations qui peuvent vous distraire ou compromettre votre niveau d’attention et de vigilance, par exemple :
    • appel téléphonique;
    • présence de visiteurs;
    • fête ou rassemblement près d’une pateaugeoire, d’une piscine ou d’un plan d’eau;
    • télétravail;
    • fatigue;
    • etc.
  • Si vous devez vous absenter, même pour une courte période, emmenez l’enfant avec vous.
  • N’entretenez pas la croyance que si un enfant sait nager, il n’est pas à risque de se noyer. Chaque année, des nageurs de tous âges perdent la vie par noyade.
  • Établissez vos règles et faites preuve de discipline : interdisez les plongeons, les bousculades et la course autour de la piscine.
  • Retirez de la piscine tous les objets pouvant inciter un enfant à les atteindre, comme les jouets flottants.

La prise de conscience individuelle et collective et une mobilisation résultant en des actions concrètes sont certainement des clés pouvant permettre d’éviter le pire. Faisons tous preuve de vigilance et ouvrons grands nos yeux pour repérer les risques potentiels et les situations dangereuses. Qui sait si, ce faisant, ne réussirons-nous pas à sauver une vie!

×

Envoyer à un ami

La prévention de la noyade : bien agir et intervenir

Entête
De :
À :

Chargement en cours...