Comment prévenir et traiter la diarrhée du voyageur

Personne ne rêve d’avoir la diarrhée du voyageur lors d’une escapade à l’étranger. Voici comment éviter les désagréments de ce problème plutôt commun.

La diarrhée du voyageur ou la fameuse « tourista »

Comme il est agréable de ramener de précieux souvenirs de voyage à la maison. On peut toutefois se passer de ceux associés à la diarrhée du voyageur! Cette maladie, communément appelée « tourista », peut être particulièrement incommodante, mais elle est rarement très grave. C’est probablement l’une des maladies du voyageur les plus communes.

Bien qu’elle soit plus souvent causée par une bactérie, la diarrhée du voyageur peut être due à une infection par un virus ou un parasite.

Il est possible d’attraper la diarrhée du voyageur dans plusieurs régions du globe, par exemple :

  • l’Asie;
  • l’Afrique;
  • le Mexique;
  • l’Amérique centrale;
  • l’Amérique du Sud;
  • les Caraïbes;
  • certains pays de la Méditerranée ou du Moyen-Orient.

Comment reconnaître la diarrhée du voyageur?

La diarrhée du voyageur se caractérise avant tout par l’évacuation de selles molles ou liquides (diarrhée). Les autres symptômes possibles sont :

  • fièvre;
  • nausées et vomissements;
  • perte d’appétit;
  • crampes abdominales;
  • ballonnements et flatulences;
  • urgences fécales;
  • sensation de malaise général;
  • mucus ou sang dans les selles.

Les symptômes peuvent apparaître à tout moment durant le voyage et jusqu’à 7 à 10 jours après le retour. Sans traitement, ils durent d’habitude entre 1 et 5 jours, mais parfois plus d’une semaine.

Comment prévenir la diarrhée du voyageur?

Les microbes responsables de la diarrhée du voyageur se transmettent le plus souvent par de l’eau ou des aliments contaminés. Plus rarement, la transmission peut se faire par contact de personne à personne. Voici quelques conseils pour éviter la contamination :

  • Ne buvez jamais d’eau du robinet; buvez seulement de l’eau embouteillée ou purifiée.
  • Brossez-vous les dents avec de l’eau embouteillée ou purifiée également.
  • Assurez-vous que les cubes de glaçon mis dans vos breuvages ne sont pas faits à partir d’eau du robinet.
  • Ne consommez rien qui n’a pas été bouilli, cuit ou pelé.  
  • Pelez vous-même les fruits que vous consommez.
  • Ne consommez pas de produits faits de lait non pasteurisé.
  • Prenez garde aux aliments frais laissés à température de la pièce trop longtemps : guacamole, salade de fruits ou de poulet, aliments des buffets ou de kiosques de rue, etc.
  • Abstenez-vous de manger des aliments non suffisamment cuits (ex. : viande, fruits de mer, œufs, etc.).
  • Retenez la règle suivante : il est préférable que les aliments chauds soient mangés chauds et que les aliments froids soient mangés froids.
  • Lavez-vous bien les mains avant de boire ou de manger et après être allé aux toilettes.
  • Ne touchez jamais un animal sauvage ou errant.

Évitez les contacts étroits (comme les baisers) avec une personne infectée.

Comment traiter la diarrhée du voyageur?

Si vous prévoyez voyager dans une zone à risque, vous pouvez vous faire prescrire un traitement antibiotique à débuter en cas de symptômes évoquant la diarrhée du voyageur. Un tel traitement sera efficace seulement si la diarrhée est causée par une bactérie. Il est important que le traitement soit suivi à la lettre, selon les recommandations du prescripteur. À noter qu’une consultation peut être réalisée par un pharmacien en vue d’obtenir une ordonnance et les conseils appropriés.

Un des aspects importants du traitement est la prévention de la déshydratation. La perte de liquides et d’électrolytes causée par la diarrhée du voyageur peut avoir des répercussions graves pour la santé. Il est donc important de boire beaucoup d’eau pour prévenir ce problème.

On peut envisager de prendre des solutions de réhydratation comme celles offertes en pharmacie. Les formules en poudre (à mélanger avec de l’eau) ont pour avantage d’être plus faciles à transporter dans les bagages.

Certains médicaments peuvent atténuer les symptômes comme la diarrhée (lopéramide et salicylate de bismuth) ou les nausées (dimenhydrinate). La plupart de ces médicaments sont offerts en vente libre, mais demandez toujours conseil au pharmacien avant de vous les procurer.

En cas de diarrhée du voyageur, certains se tournent vers la prise de probiotiques. En effet, des données laissent à penser qu’ils aideraient à soutenir la santé intestinale ainsi qu’à prévenir ou soulager la diarrhée dans ce contexte. Parlez de cette question avec votre pharmacien pour plus de renseignements.

Quand consulter un médecin?

Il convient de se tourner vers l’expertise d’un médecin si les symptômes susmentionnés durent plus de 10 jours ou dans les cas suivants :

  • forte fièvre (40 °C);
  • crampes ou douleurs abdominales sévères;
  • vomissements importants;
  • sang dans les selles;
  • réponse inadéquate au traitement antibiotique;
  • tout symptôme inhabituel ou alarmant (confusion, perte de conscience, etc.).

Pour plus de renseignements sur la diarrhée du voyageur et ses traitements, consultez votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Comment prévenir et traiter la diarrhée du voyageur

Personne ne rêve d’avoir la diarrhée du voyageur lors d’une escapade à l’étranger. Voici comment éviter les désagréments de ce problème plutôt commun.
De :
À :

Chargement en cours...