Le don de sang : un geste qui compte vraiment

Vous vous trouvez peut-être des excuses pour ne pas aller donner du sang : peur bleue des aiguilles, manque de temps ou ignorance de la date de la dernière collecte… Voici maintenant des arguments de béton qui devraient vous inciter à surmonter votre peur et à réserver une plage dans votre emploi du temps.

Le sang : un liquide essentiel à la vie

Le sang, ce liquide rouge indispensable au bon fonctionnement du corps humain, peut représenter bien des choses selon l’époque et le contexte. Souvent associé à la douleur ou à la souffrance, il cause la frousse à plusieurs lorsqu’il témoigne de la survenue d’un accident ou d’un problème de santé quelconque. Autrefois, on y avait recours dans le cadre de sacrifices lors de rituels religieux. Aujourd’hui, beaucoup de gens savent que le sang sert aussi à préserver la santé et à assurer la survie lorsqu’on l’utilise, par exemple, lors de transfusions sanguines.

Le sang est un liquide biologique constitué de plusieurs éléments et substances, dont l’eau, les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Sa composition lui permet de remplir plusieurs fonctions cruciales, notamment :

  • transporter l’oxygène jusqu’aux muscles et aux organes pour les maintenir sains;
  • acheminer les nutriments jusqu’aux cellules du corps;
  • débarrasser les organes de leurs déchets;
  • défendre l’organisme contre les microbes et les substances étrangères;
  • maintenir l’hydratation du corps.

Lorsqu’un humain perd une trop grande quantité de sang, de nombreux problèmes graves, voire le décès, peuvent survenir. Malheureusement, les chercheurs n’ont pas encore réussi à créer un sang artificiel qui pourrait totalement remplacer celui qu’on a perdu. Étant donné la grande complexité du sang, la seule option possible pour le moment est le don de sang effectué par des personnes généralement en bonne santé.

Les groupes sanguins

Le sang comporte aussi des spécificités qui compliquent un peu les transfusions sanguines. En effet, il existe quatre groupes sanguins : O, A, B et AB. Le facteur rhésus (Rh), quant à lui, détermine si le groupe sanguin est positif (+) ou négatif (-). Le groupe sanguin O+ est celui de la plus grande proportion de la population (39 %), tandis que le groupe AB- ne se trouve que chez 0,5 % des gens.

On ne peut donc transfuser n’importe quel groupe sanguin à une personne; il faut d’abord s’assurer de la compatibilité entre le sang du donneur et le sang du receveur. Autrement, une réaction immunitaire risquerait de survenir : le sang transfusé serait perçu comme une substance étrangère, ce qui pourrait mener à un phénomène de rejet et à une dégradation de l’état de santé de la personne qui reçoit la transfusion.

La diversité des groupes sanguins fait en sorte qu’il est important de faire appel à des donneurs de tous les groupes afin de faciliter les transfusions sanguines et de disposer de réserves de sang suffisantes pour combler toutes les demandes des hôpitaux.

Le don de sang

Lorsqu’on donne du sang, on est pris en charge par des professionnels de la santé (le plus souvent, des infirmiers[ères]) et des bénévoles tout au long du processus afin de rendre l’expérience des plus positives. Prévoyez environ une heure afin de franchir toutes les étapes d’un don de sang.

Si la quantité de sang qui est prélevée lors d’un don vous semble impressionnante, sachez qu’elle ne représente que le 1/12 de la quantité totale de sang qui circule dans votre corps. De plus, votre organisme n’aura aucun mal à régénérer le sang qui a été donné. En moins de 24 heures, le plasma est reconstitué entièrement; au bout d’environ 8 semaines, tous les constituants sanguins sont renouvelés. Cela signifie que, toutes les 8 semaines, une personne peut donner du sang sans nuire à sa santé. Bref, cela représente six dons possibles par année par personne!

Par ailleurs, en laboratoire, le sang n’est pas conservé sous sa forme originale. En effet, à l’aide de machines sophistiquées, on isole les constituants du sang afin de mieux répondre aux besoins des personnes malades. Ainsi, une personne qui a seulement besoin de globules rouges ne recevra que ceux-ci. Un seul don de sang peut donc permettre de venir en aide à plusieurs personnes!

Les contre-indications du don de sang

Le don de sang, s’il n’est pas effectué dans des conditions optimales, peut comporter quelques risques, dont la transmission de certaines maladies (par ex. : infection par le VIH, hépatite B ou C). Toutefois, l’équipe d’Héma-Québec prend plusieurs précautions afin de s’assurer que le sang prélevé est exempt de toute maladie et sécuritaire pour la transfusion. D’abord, un questionnaire doit être rigoureusement rempli par le donneur potentiel et une infirmière avant tout prélèvement de sang. Si une affection jugée risquée est détectée, le don de sang ne sera pas permis. En outre, plusieurs tests sont réalisés en laboratoire sur chaque poche de sang prélevé afin d’éliminer tout risque de contamination.

Des contre-indications existent et sont l’objet de contrôles visant à protéger tant le donneur que le receveur. Voici quelques situations où donner du sang n’est pas possible :

  • avoir moins de 18 ans;
  • faire usage de drogues intraveineuses;
  • peser moins de 50 kg (110 lb);
  • avoir accouché il y a moins de six mois;
  • prendre certains médicaments;
  • être un homme et avoir eu une relation sexuelle avec un autre homme au cours des cinq dernières années;
  • avoir voyagé dans certaines régions du monde.

D’autres conditions pourraient faire en sorte que vous ne puissiez donner du sang. Les infirmières sur place lors d’une collecte pourront vous informer selon votre situation.

Sauver des vies

Une personne peut avoir besoin d’une transfusion sanguine pour plusieurs raisons, telles que le cancer, un accident de la route ou encore une autre maladie. Au Québec, plus de 1000 transfusions doivent être réalisées chaque jour pour sauver des vies. Cela montre bien que le don de sang est précieux et qu’il est important que des centaines de personnes décident de devenir des donneurs.

Vous voulez plus d’arguments? Voici quelques faits intéressants :

  • Une heure de votre temps peut sauver jusqu’à quatre vies!
  • Les besoins quotidiens de sang sont impressionnants; environ une transfusion doit être faite toutes les 80 secondes – ainsi, trois ou quatre personnes ont probablement été transfusées pendant que vous lisiez ce texte!
  • Vous ou votre famille pourriez avoir un jour besoin d’une transfusion.
  • Quelques centres Globule sont maintenant ouverts tous les jours pour offrir une plus grande accessibilité.

Le don de sang représente le plus beau des cadeaux pour plusieurs, petits et grands. Si vous n’avez jamais donné de sang, informez-vous de la date de la prochaine collecte dans votre ville et emmenez un accompagnateur pour vous rassurer. Vous serez ainsi fier de dire que vous avez contribué à sauver des vies. Si vous cumulez les dons de sang, continuez sur cette voie et encouragez un ami qui n’a jamais donné de sang à faire le grand pas du côté des sauveurs de vies!

Pour plus d’informations sur les dons de sang, consultez le site d’Héma-Québec : http://www.hema-quebec.qc.ca/index.fr.html.

×

Envoyer à un ami

Le don de sang : un geste qui compte vraiment

Vous vous trouvez peut-être des excuses pour ne pas aller donner du sang : peur bleue des aiguilles, manque de temps ou ignorance de la date de la dernière collecte… Voici maintenant des arguments de béton qui devraient vous inciter à surmonter votre peur et à réserver une plage dans votre emploi du temps.
De :
À :

Chargement en cours...