Mythes et réalité à propos de l’acné

Il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux quand il en vient à l’acné. Voici de l’information à propos de quelques fausses croyances fort répandues.

L’acné : une préoccupation normale

Près de 80 % des adolescents sont affectés par l’acné à divers degrés. Si le problème disparaît souvent de lui-même, il peut cependant aussi persister après l’adolescence. En effet, jusqu’à 25 % des adultes se plaignent d’acné occasionnelle ou chronique. Voilà qui défait le mythe très répandu que l’acné est liée à l’âge!

L’acné n’est pas un problème de santé majeur en soi, mais son aggravation peut mener à l’apparition de lésions permanentes et de cicatrices. Il est donc tout à fait normal, et même souhaitable, de prendre les mesures nécessaires pour soigner l’acné lorsqu’elle est présente.

Quelques mythes classiques

1

L’acné est causée par une diète riche en gras et en sucre.

Réponse : BONNE QUESTION!

À ce jour, il n’a pas été déterminé clairement si la qualité de la diète influence réellement la susceptibilité d’une personne à souffrir d’acné. Selon certaines données, il se pourrait que la consommation de certains aliments puisse prévenir ou favoriser l’acné, mais de là à constituer la source du problème… Une chose est sûre, miser sur une alimentation saine et équilibrée constitue toujours un gage de meilleure santé!

2

L’exposition au soleil fait sécher les boutons et améliore l’acné.

Réponse : FAUX

Nombreux sont ceux qui croient que l’exposition au soleil améliore l’apparence d’une peau acnéique. En pratique, ce n’est souvent pas le cas. Le bronzage et encore plus les coups de soleil stimulent la production et la sécrétion de sébum... de quoi favoriser une poussée d’acné. Il est donc préférable de vous protéger des rayons du soleil en choisissant un écran solaire de qualité et destiné au visage, sans huile et non comédogène.

3

L’acné interdit la prise d’un contraceptif hormonal.

Réponse : FAUX

En fait, rien ne pourrait être plus faux! Dans bien des cas, on observe plutôt l’effet inverse. S’il est vrai que des changements hormonaux peuvent parfois entraîner l’apparition de l’acné, les contraceptifs hormonaux disponibles de nos jours présentent l’avantage de souvent réduire l’acné commune. L’acné ne constitue donc jamais une contre-indication à la prise de contraceptifs hormonaux, bien au contraire. Si vous avez l’impression que votre acné s’est aggravée après avoir amorcé un traitement médicamenteux, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

4

L’acné est due le plus souvent à une mauvaise hygiène.

Réponse : FAUX

Une hygiène déficiente n’est jamais à l’origine d’un problème d’acné. Son apparition s’explique plutôt par d’autres facteurs, tels que l’hérédité et des modifications hormonales comme celles observées à la puberté. Personne n’est à l’abri de l’acné. Cependant, il est vrai qu’un manque d’hygiène ou l’absence de démaquillage le soir peuvent contribuer à aggraver une acné préexistante. A l’inverse, des nettoyages trop fréquents ou l’usage de produits abrasifs peuvent aussi agresser la peau et conduire à une augmentation du nombre de lésions. Il est donc nécessaire de trouver un juste milieu et de miser sur les bonnes mesures d’entretien de la peau, telles que :

  • un nettoyage du visage matin et soir avec un produit doux et adapté aux peaux acnéiques;
  • un démaquillage soigneux le soir avant le coucher;
  • une exfoliation douce de la peau pour enlever les saletés et les peaux mortes, qui contribuent aux excès de sébum;
  • une hydratation de la peau avec un produit sans huile et non comédogène.

Pour en savoir plus sur l'acné ou pour choisir le traitement adapté à
votre peau et à vos besoins, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Mythes et réalité à propos de l’acné

Il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux quand il en vient à l’acné. Voici de l’information à propos de quelques fausses croyances fort répandues.
De :
À :

Chargement en cours...