Comment soulager les hémorroïdes?

Publié dans Anus le 24 septembre 2012

Les hémorroïdes peuvent s’avérer très incommodantes, même si elles ne sont généralement pas graves. Vous pouvez cependant remédier facilement à cet inconfort.

Les hémorroïdes sont causées par un déplacement des tissus, veines et artères situés au niveau de l’anus et du rectum. Elles peuvent être douloureuses et incommodantes, mais elles ne sont généralement pas graves. Les hémorroïdes peuvent survenir à tout âge mais sont plus fréquentes avec le vieillissement. Chez les personnes plus jeunes, elles surviennent le plus souvent chez les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher. Plus de 50 % des Nord-Américains en souffrent ou en auraient déjà souffert.

Sont-elles internes ou externes ?

Les hémorroïdes varient en fonction de leur localisation et de l'importance des douleurs ou de l'inconfort qu'elles provoquent.

Les hémorroïdes internes sont situées à l'intérieur du rectum. Elles ne provoquent généralement pas de douleur puisque cette région ne comporte pas de nerfs sensitifs.

Les hémorroïdes externes se forment sous la peau, tout près de l'ouverture de l'anus. Elles peuvent se gonfler, provoquer des démangeaisons et être très douloureuses, surtout pendant le passage des selles. Lorsque les hémorroïdes sont externes et ne peuvent pas être replacées à l’intérieur, une consultation médicale est nécessaire.

Les hémorroïdes mixtes sont une combinaison d’hémorroïdes internes et externes.

Quelle en est la cause ?

La cause exacte n’est pas clairement déterminée, mais plusieurs facteurs contribuent au développement des hémorroïdes.

Vous êtes plus à risque de souffrir des hémorroïdes si :

  • vous êtes constipé ou forcez pendant le passage des selles. La constipation entraîne une compression des tissus internes et favorise les problèmes d’hémorroïdes;
  • vous avez une alimentation faible en fibres. Vous êtes alors plus à risque de souffrir de constipation;
  • vous êtes enceinte ou avez accouché. La pression du fœtus favorise les problèmes d’hémorroïdes internes. De plus, le travail durant l’accouchement exerce une pression supplémentaire prolongeant ainsi fréquemment les symptômes après l’accouchement;
  • vous levez fréquemment des objets lourds. Lever des poids et forcer pour le faire exercent une pression sur les hémorroïdes;
  • vous restez assis longtemps.

Quels sont les symptômes d’un problème d’hémorroïdes ?

Les symptômes causés par les hémorroïdes comprennent :

  • de l’inflammation;
  • de la douleur ou une sensation de brûlure, surtout si les hémorroïdes sont externes;
  • de légers saignements;
  • de l’inconfort;
  • des démangeaisons, surtout si les hémorroïdes sont externes.

Comment pouvez-vous soulager vos symptômes ?

  • Prévenez ou soulagez la constipation. Augmentez votre apport en liquide et en fibres (pruneaux, pommes, poires, maïs, carottes et céréales à grains entiers). Si vos hémorroïdes ne sont pas graves, cette mesure peut s’avérer suffisante. Si l’alimentation ne suffit pas à corriger votre constipation, un supplément de fibres (Metamucil®, etc.) avec un apport suffisant en liquide ou un émollient pour les selles, tel le docusate de sodium (Colace®, etc.), peut alors être utilisé. Consultez aussi la fiche Conseils d’ami PJC sur la constipation pour d’autres renseignements.
  • Évitez de forcer durant la défécation ou de demeurer longtemps assis sur la toilette.
  • Après chaque selle, lavez la région atteinte avec de l’eau et un savon doux ou avec des compresses. Rincez abondamment et asséchez.
  • Si vos hémorroïdes sont sorties à l’extérieur de l’anus, des compresses froides peuvent diminuer l’inflammation.
  • Prenez des bains de siège à l'eau tiède (environ 40°C) d’une durée de 15 à 20 minutes, et ce, trois ou quatre fois par jour pour soulager la douleur associée aux hémorroïdes.
  • Ne restez pas assis trop longtemps. Faites de courtes marches, levez-vous et étirez-vous périodiquement.
  • Utilisez un coussin de type coquille d’œuf lorsque vous êtes assis. Évitez les coussins en forme de beigne car ils augmentent la pression au niveau du rectum et de l’anus et aggravent les hémorroïdes.
  • Évitez les activités qui nécessitent de lever des objets lourds.
  • Évitez les aliments qui favorisent les problèmes d’hémorroïdes comme les aliments épicés, les noix, le café et l’alcool.
  • Faites de l’exercice et perdez du poids, si nécessaire.

Quels sont les médicaments qui peuvent vous soulager et traiter le problème ?

Il existe différents produits efficaces sans ordonnance pour soulager vos symptômes et traiter votre problème d’hémorroïdes :

  • des compresses d’eau d’hamamélis (Tucks®) aident à soulager l’inconfort, la sensation de brûlure et la démangeaison causés par les hémorroïdes;
  • des anesthésiques locaux (Anusol Plus®, Nupercainal® etc.) soulagent la douleur momentanément mais rapidement;
  • des agents astringents (Preparation H® gel, etc.) protègent la région de l’irritation, diminuent l’inflammation et soulagent la sensation de brûlure et de démangeaison;
  • des agents protecteurs (Preparation H® crème, onguent ou suppositoires, etc.) forment une barrière sur la peau et diminuent l’inflammation;
  • des agents anti-inflammatoires (Cortate®, etc.) soulagent la démangeaison et diminuent l’inflammation des hémorroïdes externes;
  • des serviettes humides (serviettes humides Cottonelle®, etc.) peuvent être utilisées après chaque selle afin de bien nettoyer la région et éviter ainsi les infections;
  • si la douleur est trop incommodante, des analgésiques comme l’acétaminophène (Tylenol®, Atasol®, etc.) ou de l’ibuprofène (Motrin®, Advil®, etc.) peuvent vous soulager et compléter l’action des médicaments topiques.

S’il s’agit d’hémorroïdes externes, la formulation onguent ou crème devrait être préférée aux suppositoires, puisque ceux-ci se logent trop profondément à l’intérieur du rectum.

Lorsqu’elles se compliquent, les hémorroïdes peuvent entraîner des problèmes plus graves, comme un saignement important, une infection ou une thrombose. Si de tels problèmes surviennent ou si les hémorroïdes persistent au-delà de sept jours, consultez un médecin.

Si vous avez des questions sur la prévention et le traitement des hémorroïdes, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.