Comment prévenir et traiter les maux de dos

Ces quelques recommandations pourraient vous aider à diminuer l’intensité et la fréquence de vos maux de dos. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir!

Les causes des maux de dos

Avec la vie d’aujourd’hui, le rythme effréné des activités quotidiennes et le stress, il n’est pas étonnant que plusieurs personnes souffrent de maux de dos. La colonne vertébrale est une véritable merveille de la nature, à condition, bien sûr, qu’elle fonctionne correctement. Véritable soutien du corps humain, c’est elle, bien souvent, qui absorbe les chocs; pas étonnant qu’elle soit victime de bien des maux.

Bien souvent, lorsqu’il y a de la douleur, il y a aussi de l’inflammation. Cette dernière est la réponse de l'organisme à une irritation ou à une lésion. Il peut aussi y avoir des spasmes musculaires qui peuvent également contribuer à une limitation des mouvements et à une perte de mobilité.

Pour que la douleur disparaisse, il faut d’abord en trouver l’origine, si cela est possible. On peut alors mettre en place un traitement visant à l’éliminer. Cependant, dans bien des cas, la cause exacte demeure inconnue, ou encore il est difficile d’y remédier. Un examen approfondi s’avère souvent nécessaire pour comprendre l’origine de la douleur dorsale.

Le meilleur remède : la prévention

Pour éviter que votre dos ne vous cause des problèmes, vous devez le ménager. Voici quelques petits conseils en vue de prévenir ou de réduire les maux de dos :

  • Faites de l’exercice régulièrement, en respectant vos capacités et vos limites.
  • Privilégiez une position de sommeil neutre, sur le dos ou sur le côté. Vous pouvez placer un oreiller sous (ou entre) vos genoux pour plus de confort.
  • Adaptez votre poste de travail pour préserver la santé de votre dos. Bénéficiez de l’expertise et des conseils d’un ergothérapeute ou d’un ergonome.
  • Essayez de ne pas rester trop longtemps immobile ou en position statique (soit assis ou debout). Bougez, marchez ou étirez-vous régulièrement.
  • Demandez de l’aide lorsque vous devez faire une activité trop exigeante pour votre dos, comme soulever un objet très lourd.
  • Si vous souffrez d’une douleur au dos, dans certains cas, le repos est recommandé pour quelques jours. Le retour progressif aux activités normales soulage parfois la douleur.
  • Évitez de porter des souliers à talon haut. Choisissez bien vos chaussures.
  • Évitez d’avoir un surplus de poids, cela augmente la charge exercée sur le dos.
  • Faites des étirements régulièrement, surtout avant et après une activité sportive. Demandez à un expert (ex. : médecin, kinésiologue, physiothérapeute, etc.) de vous créer un programme d’étirement spécialement conçu pour vous. 

Le chaud ou le froid

En général, l’application de froid est indiquée dans les situations d’inflammation, c'est-à-dire à la suite d’une blessure, par exemple. Lorsque les symptômes d’inflammation auront disparu, on pourra envisager d’appliquer de la chaleur. Cela contribuera à soulager les douleurs et à guérir.

Dans les cas de douleur chronique comme celle de l’arthrite, on privilégiera davantage la chaleur. Dans certains cas, on vous conseillera d’appliquer du froid et du chaud en alternance. Difficile de s’y retrouver, n’est-ce pas ? L’idéal est de demander conseil à un spécialiste dans chaque situation.

On peut retrouver en pharmacie de nombreux articles permettant l’application de froid ou de chaleur (ex. : compresses, sacs, coussins thermiques, etc.).

Les traitements

Il existe une vaste gamme de médicaments et de modalités de traitement pour soulager la douleur au dos. En voici quelques exemples :

Les analgésiques

Les analgésiques sont des médicaments que l’on prend pour soulager la douleur; c’est pourquoi on les appelle parfois « antidouleurs ». Ils n’ont pas d’action anti-inflammatoire. L’acétaminophène est l’analgésique le plus connu et le plus populaire.

Les anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires, tels que l’aspirine, l’ibuprofène ou le diclofénac, peuvent être utiles. Ils sont parfois pris oralement, parfois appliqués sur la peau. Ils soulagent non seulement la douleur, mais réduisent aussi l’inflammation. Certains sont en vente libre, d’autres nécessitent une ordonnance médicale. Ces médicaments peuvent ne pas vous convenir ou interagir avec d’autres médicaments que vous prenez. Mieux vaut toujours demander conseil à votre pharmacien.

Les relaxants musculaires

Ce sont des médicaments qui réduisent les spasmes et les tensions musculaires. La rapidité de leur effet est souvent appréciée et permet un retour à la mobilité musculaire. Davantage utilisés en cas de douleur aiguë (par exemple, à la suite d’une blessure ou d’un torticolis), ces médicaments sont généralement pris pendant une courte période. Les effets secondaires les plus courants sont la somnolence et les étourdissements.

Les traitements non médicamenteux

Plusieurs moyens peuvent être employés pour soulager un mal de dos, y compris : la physiothérapie, l’ergothérapie, la chiropratique, la massothérapie, le port d’une aide orthopédique (support, ceinture, orthèse, etc.), l’acupuncture, la chirurgie, etc. Le traitement dépend de plusieurs facteurs et doit être adapté à chaque personne. Si votre mal de dos persiste au-delà de quelques jours, consultez un médecin ou un autre professionnel compétent pour une évaluation de votre situation et des options de traitement.

Pour plus de renseignements sur les maux de dos ou pour des conseils sur des moyens de les prévenir ou de les traiter, consultez votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Comment prévenir et traiter les maux de dos

Ces quelques recommandations pourraient vous aider à diminuer l’intensité et la fréquence de vos maux de dos. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir!
De :
À :
×
Ramassage en succursale
Veuillez cliquer sur Recherche pour afficher les résultats.
×
Changement de succursale

Chargement en cours...