Désirez-vous cesser de fumer?

Un investissement sûr! Vous avez passé de nombreuses années en compagnie de la cigarette, mais voilà que vous avez décidé de passer à une autre étape. Fumer est plus qu’une vilaine habitude; c’est une dépendance. La bonne nouvelle : tout le monde est capable de s’en départir, vous y compris!

Les bienfaits que vous retirerez de la cessation tabagique valent largement les efforts que vous y mettrez. Prenez quelques minutes pour songer à quelques-unes des nombreuses récompenses qui vous attendent :

  • Vous reprendrez le contrôle de votre vie et de votre santé.
  • Vous aurez plus de souffle et d’énergie.
  • Vous vous débarrasserez des désavantages cosmétiques du tabagisme (odeur désagréable, dents et doigts jaunis, peau terne, etc.).
  • Votre sens du goût et votre odorat s’aiguiseront.
  • Votre capacité pulmonaire s’améliorera et vous réduirez vos risques de souffrir de maladies pulmonaires telles que l’asthme, la bronchite chronique ou l’emphysème.
  • Vous réduirez vos risques de souffrir de maladies cardiaques.
  • Vous réduirez vos risques de souffrir d’un cancer, et particulièrement celui du poumon, de la vessie, de la bouche, de l’œsophage, du sein, etc.
  • Finalement, cesser de fumer vous permettra de faire des économies importantes.

Les quatre étapes importantes pour cesser de fumer

Pour cesser de fumer, plusieurs étapes doivent être franchies. On ne doit pas s’y engager sur un simple coup de tête. Pour réussir, il est préférable d’être bien préparé et d’avoir un plan pour réduire et surmonter les symptômes de sevrage et les envies de fumer.

1er étape : Déterminez les raisons qui vous motivent à cesser de fumer

Les envies de fumer durant le sevrage à la nicotine peuvent être difficiles à surmonter. Vous devez alors vous rappeler les avantages d’être un non-fumeur et les inconvénients de fumer. Il est donc important de les  identifier dès le début de votre démarche.

2e étape : Comprenez votre dépendance

Fumer est une question de dépendance et d’habitude. Il est important que vous vous posiez les bonnes questions : « Pourquoi je fume? », « Quelles sont mes habitudes en lien avec la cigarette? », « Quelle est ma cigarette la plus importante de la journée? », « Comment pourrais-je remplacer le plaisir et le réconfort que je tire de la cigarette? ». La clairvoyance est un atout majeur pour le succès de votre démarche.

3e étape : Déterminez les outils qui vous permettront de cesser de fumer

Avant de fixer votre date d’arrêt, il faut vous assurer de mettre toutes les chances de votre côté. Vous devez ressentir une forte motivation, tout d’abord, mais vous devez aussi aller chercher des outils qui augmenteront vos chances de succès. Le recours à une aide antitabagique et le soutien de la part d’un professionnel de la santé sont sans contredit des stratégies gagnantes.

Thérapies de remplacement de la nicotine (TRN)

Avec les produits faisant partie de cette classe, vous vous trouvez à continuer de recevoir de la nicotine, mais autrement que par la cigarette. Il existe sur le marché différentes TRN sous forme de timbres, de gommes, de pastilles, d’inhalateur ou de vaporisateur. Ces produits vous aident à réduire les envies de fumer et les symptômes associés à l’abandon de la cigarette, tels que l’insomnie, la nervosité, l’irritabilité, les difficultés de concentration, etc. Les TRN sont considérées les aides antitabagiques de premier recours, étant donné leur profil d’efficacité et de sécurité. Disponibles sans ordonnance, elles sont toutefois remboursées par de nombreux assureurs lorsqu’elles sont prescrites. Informez-vous auprès de votre pharmacien ou de votre médecin à ce sujet. Votre pharmacien pourra en outre vous conseiller sur l’usage optimal de ces produits et vous aider à faire un choix. Il se fera un plaisir de suivre vos progrès et de vous prodiguer encouragements et conseils.  N’oubliez pas de lire attentivement le feuillet d’information du fabricant; vous pouvez aussi consulter son site Internet.

Thérapies sans nicotine

Au Canada, il existe présentement deux médicaments pris par la bouche dont l’usage est officiellement approuvé pour l’arrêt tabagique : la varénicline (Champix®) et le bupropion (Zyban®). Les deux nécessitent une ordonnance pour se les procurer. Votre médecin devra déterminer si vous êtes candidat à recevoir l’un ou l’autre de ces traitements, en tenant compte de votre état de santé, de vos antécédents médicaux et des autres médicaments que vous prenez. Tout comme les TRN, ils agissent en réduisant les symptômes de sevrage et les envies de fumer. Il importe de noter qu’avant de considérer le recours à ces thérapies sans nicotine, il convient d’envisager tout d’abord l’usage d’une TRN.

Peu importe le médicament que vous envisagez de prendre pour vous aider à cesser de fumer, vous devez discuter avec votre professionnel de la santé pour soupeser les avantages et les inconvénients de chacune des options, en tenant compte de votre situation.

L’importance du soutien

Le fait d’être soutenu pendant votre démarche vous la rendra plus facile et, également, favorisera votre réussite. Vos parents, amis et collègues peuvent représenter une source importante de motivation et de soutien. Cependant, il serait bien que vous soyez aussi épaulé par un professionnel de la santé. D’ailleurs, notons que les aides antitabagiques sont toutes indiquées en association avec un programme de soutien par un professionnel, aussi appelé counseling antitabagique. Cesser de fumer n’est pas une mince affaire, c’est pourquoi la volonté à elle seule n’est souvent pas suffisante. Le fait d’avoir un plan d’action et de bénéficier de l’accompagnement et des conseils d’un professionnel peut s’avérer très avantageux. Votre pharmacien peut vous offrir ce genre de soutien. De même, vous pouvez communiquer avec le CLSC le plus près de chez vous pour connaître les ressources disponibles dans votre région. De tels services sont habituellement gratuits.

4e étape : Passez à l’action

Vous avez identifié une date pour cesser de fumer, il est temps de passer à l’action. Débarrassez-vous de vos cigarettes, de vos cendriers et de vos briquets. Prenez une journée à la fois et repensez souvent aux raisons qui vous ont poussé à cesser de fumer.

Conseils pour maîtriser vos rages de fumer

  • Buvez beaucoup d’eau. L’eau permet aussi de rendre plus liquides les sécrétions des bronches et facilite ainsi le nettoyage de vos poumons.
  • Grignotez des fruits ou des crudités.
  • Essayez d’éviter la consommation d’alcool, de café et d’autres boissons que vous aviez l’habitude de boire en fumant.
  • Si la sensation de tenir une cigarette vous manque, gardez vos mains occupées en jouant avec un crayon, un trombone, une bille, etc.
  • Après les repas, au lieu de fumer, brossez-vous les dents ou allez faire une promenade.
  • Faites de l’exercice, étirez-vous et bougez.
  • Respirez profondément, retenez votre souffle en comptant jusqu’à cinq. Répétez l’exercice tant et aussi longtemps que votre envie de fumer persistera.
  • Essayez d’éviter les personnes ou les situations qui pourraient vous inciter à fumer, du moins pour quelque temps.
  • Apprenez de nouvelles façons de vous faire plaisir, de relaxer et de prendre soin de vous.

Si vous êtes motivé et bien préparé, vous pouvez cesser de fumer définitivement. Mettez à profit toutes les ressources qui s’offrent à vous (aides antitabagiques, groupes d’entraide, counseling professionnel, etc.). Pour plus d’information, adressez-vous à votre CLSC ou au centre d’abandon du tabagisme le plus près de chez vous.

N’hésitez pas, renseignez-vous auprès de votre pharmacien pour déterminer quelle est, pour vous, la meilleure méthode pour cesser de fumer.

En collaboration avec
Thrive Habitrol®

×

Envoyer à un ami

Désirez-vous cesser de fumer?

Un investissement sûr! Vous avez passé de nombreuses années en compagnie de la cigarette, mais voilà que vous avez décidé de passer à une autre étape. Fumer est plus qu’une vilaine habitude; c’est une dépendance. La bonne nouvelle : tout le monde est capable de s’en départir, vous y compris!
De :
À :

Chargement en cours...