Photo 101 : Comprendre la vitesse d'obturation

La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel vous laissez passer de la lumière jusqu’au capteur de votre appareil: elle détermine votre temps de pose. La vitesse d’obturation influence l’exposition de votre photo, mais aussi sa netteté. Elle permet en effet de figer le mouvement d’un sujet ou de le flouter pour rendre l’impression de vitesse.

La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel vous laissez passer de la lumière jusqu’au capteur de votre appareil

La vitesse, c’est quoi?

La vitesse s’exprime en fraction de seconde, par exemple 1/500e. La plupart des appareils offrent des vitesses d’obturation allant de 30 secondes à 1/4000e et jusqu’à 1/8000e pour les modèles les plus luxueux. Chaque fois que vous tournez un cran de la molette de votre appareil, le temps est multiplié ou divisé par deux.

La vitesse, c’est quoi?

La vitesse influence l’exposition

Plus votre temps de pose est long, c’est-à-dire votre vitesse lente, plus vos photos seront lumineuses puisque vous laissez plus de temps à la lumière pour rentrer dans votre appareil. Cependant, les risques de flou ou de bruit sur vos photos augmentent aussi proportionnellement. Pour éviter la surexposition, il faut aussi réduire l’ouverture (grand f) si on augmente le temps de pose (vitesse lente).

Figer ou restituer le mouvement?

Jouer sur la vitesse vous permet de figer un sujet en mouvement ou de restituer son mouvement à l’aide d’un léger flou. Par exemple, une pose longue permet de capter le mouvement de l’herbe qui oscille au gré du vent ou de l’eau qui s’écoule tandis qu’une pose rapide permet de figer le mouvement d’un coureur ou le vol d’un oiseau.

Voici quelques références utiles:

  • Pour figer des sujets très rapides comme un oiseau: 1/2000e
  • Pour figer une voiture: 1/1000e
  • Pour figer un coureur: 1/500e
  • Pour figer un marcheur: 1/250e

À 1/250e, vous obtiendrez un flou si vous photographiez une voiture sur la route. Cela s’appelle «un effet filé». Ce léger flou permet de restituer l’impression de la vitesse et du mouvement du sujet plutôt que de le figer. Ce que vous perdez en netteté, vous le gagnez en émotion. Essayez! À 1/60e, vous aurez un beau filé du vélo de votre enfant alors qu’à 1/4e, vous restituerez le mouvement de la famille en promenade.

Figer ou restituer le mouvement?

Changer la vitesse d’obturation

Pour changer la vitesse d’obturation, vous avez deux choix: le mode manuel (M) et le mode priorité à la vitesse (S ou Tv). En mode manuel, il suffit de tourner la molette pour modifier la vitesse d’obturation; cependant, vous devrez ajuster votre ouverture et votre sensibilité ISO en conséquence pour exposer correctement votre photo. Mieux vaut utiliser le mode priorité à la vitesse: vous choisissez votre vitesse et l’appareil s’occupe du reste.

Le trépied, l’allié de la vitesse

Plus votre temps de pose est grand (vitesse lente), plus les risques de bouger pendant le temps de pose sont élevés… Un tremblement ou un faux mouvement risquerait de tout gâcher avec un flou inesthétique. Heureusement, il existe les trépieds pour assurer votre stabilité. Retenez qu’en moyenne les risques de flou dus à vos tremblements augmentent beaucoup en dessous d’une vitesse de 1/60e. Si vous souhaitez réaliser de longs temps de pose, par exemple pour faire de la photographie de nuit, un trépied s’avère indispensable.

Le trépied, l’allié de la vitesse
×

Envoyer à un ami

Photo 101 : Comprendre la vitesse d'obturation

La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel vous laissez passer de la lumière jusqu’au capteur de votre appareil: elle détermine votre temps de pose. La vitesse d’obturation influence l’exposition de votre photo, mais aussi sa netteté. Elle permet en effet de figer le mouvement d’un sujet ou de le flouter pour rendre l’impression de vitesse.
De :
À :

Chargement en cours...