Pas de vacances pour les allergies saisonnières

Les symptômes d’allergies (congestion nasale, larmoiement, éternuements) sont incommodants. Ne laissez pas ces symptômes nuire à vos vacances.

Avec la saison des vacances estivales viennent souvent les allergies saisonnières, ou rhinites allergiques. Celles-ci sont une réponse du corps à une exposition à une substance causant des allergies (que l’on nomme allergène). À partir du printemps et pendant tout l’été jusqu’à l’automne, les arbres, les arbustes et les plantes libèrent du pollen. Et lorsque les végétaux provoquant vos allergies procèdent à cette étape requise pour leur reproduction, vos symptômes apparaissent.  

Les réactions allergiques causées par les différents pollens se manifestent à peu près aux mêmes périodes chaque année, soit :

  • de mars à juin (pollen des arbres et des arbustes comme le bouleau, l’érable, le peuplier et le chêne);
  • de mai à octobre (pollen des graminées, telles que le gazon, le foin, le pâturin et le brome);
  • de juillet à octobre (pollen de l’herbe à poux). 

Les allergies saisonnières affectent de 10 à 30 % de la population. Il y a souvent plus d’un membre d’une même famille qui en est incommodé.

Diminuez les symptômes en limitant l’exposition au pollen

Il est possible d’être moins affecté par les symptômes d’allergie en limitant l’exposition au pollen. Voici quelques conseils qui vous seront utiles :

  • À la maison, gardez les fenêtres fermées et si vous avez un système d’air conditionné, faites-le fonctionner en circulation intérieure afin d’éviter de faire entrer l’allergène dans la maison.
  • Ne faites pas sécher les vêtements et la literie à l’extérieur, puisqu’ils sont alors exposés au pollen, que l’on rentre ensuite dans la maison.
  • Après une journée en plein air, prenez une douche ou un bain et lavez vos cheveux. Changez aussi de vêtements. Cela permet d’éliminer le pollen que l’on a sur le corps et de ne pas y être exposé pendant toute la nuit.
  • En auto, roulez les fenêtres fermées et utilisez plutôt le climatiseur. 
  • Portez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux du pollen dans l’air. 
  • Gardez en tête que les pollens sont plus concentrés lors des journées ensoleillées et de grand vent, et qu’ils seront moins présents après la pluie. Prévoyez vos sorties en conséquence.

Les médicaments contre les allergies

Les antihistaminiques

Les antihistaminiques vous permettront de limiter et de contrôler les symptômes comme les éternuements, les larmoiements et l’écoulement nasal. Il existe une grande variété de produits. Demandez conseil à votre pharmacien pour savoir lequel sera le mieux adapté à votre condition. N’attendez pas que les symptômes soient installés pour commencer à prendre un médicament contre les allergies. Il est plus facile de contrer les symptômes au tout début. Il est même avisé de prendre la médication régulièrement pendant toute la période de la présence de votre allergène. Si vos symptômes ne sont pas maîtrisés malgré la prise régulière d’un antihistaminique, discutez avec votre pharmacien.

Les solutions salines

L’usage de solutions salines peut aider en nettoyant les voies nasales. Ces solutions permettent d’enlever l’allergène présent dans le nez et de diminuer les symptômes de congestion tout en éliminant le mucus. Pour en apprendre davantage sur les solutions salines lisez l’article Allergies saisonnières : l’importance des soins du nez.

Les décongestifs

Ils servent à diminuer la sensation de nez bouché. En général, en utilisant les antihistaminiques, la congestion disparaîtra. Il est important de savoir que les décongestifs sous forme de vaporisateurs ne devraient pas être utilisés plus de 3 à 5 jours consécutifs, car ils peuvent entraîner une congestion lors d’arrêt du médicament (congestion rebond). Ne prenez pas ce type de médicament sans avoir préalablement discuté avec le pharmacien. Chez plusieurs personnes, ils sont inutiles ou contrindiqués en fonction de leur état de santé.

Les gouttes pour les yeux

Si les larmoiements sont votre principal symptôme, il est possible occasionnellement de faire usage de gouttes. Par contre, dans bien des cas, les antihistaminiques en comprimés seront la solution de choix. Aussi, avant d’acheter des gouttes oculaires pour soulager le larmoiement dû aux allergies, demandez au pharmacien.

Les corticostéroïdes nasaux

Lorsque les symptômes d’allergie ne sont pas complètement maîtrisés malgré un traitement approprié avec les antihistaminiques, cette catégorie de produit peut être utile pour obtenir un bon soulagement.

Ne laissez pas les symptômes d’allergies gâcher vos vacances. Prenez le temps de discuter avec votre pharmacien, il saura vous conseiller. Il ne faut pas hésiter à le consulter de nouveau si les symptômes persistent.

×

Envoyer à un ami

Pas de vacances pour les allergies saisonnières

Les symptômes d’allergies (congestion nasale, larmoiement, éternuements) sont incommodants. Ne laissez pas ces symptômes nuire à vos vacances.
De :
À :

Chargement en cours...