Les nausées et les vomissements chez la femme enceinte

Les nausées et les vomissements ne devraient pas ternir la joie d’être enceinte. Le soulagement est à la portée des futures mamans.

La fréquence des nausées de grossesse

La grossesse est une période de la vie qui donne lieu à de nombreuses occasions de célébrer et de se réjouir. Certaines femmes voient toutefois leur joie d’être enceinte quelque peu assombrie par la survenue de nausées, et parfois de vomissements.

Les nausées touchent jusqu’à plus de 80 % des femmes enceintes, surtout en début de grossesse. Elles commencent souvent aux alentours de la 6e semaine de grossesse et disparaissent d’habitude avant la 20e semaine. Elles s’étendent au-delà du premier trimestre dans environ 20 % des cas. Une minorité de femmes (1 à 3 %) présenteront des symptômes très sévères.

Les nausées de grossesse se manifestent normalement au réveil, mais peuvent survenir à différents moments de la journée. Certaines femmes subissent même des nausées continuelles.

Les nausées et vomissements plus sévères

Il est donc normal de ressentir des nausées pouvant s’accompagner de vomissements lorsqu’on est enceinte. Nul besoin de s’inquiéter, sauf si ces symptômes affectent considérablement le fonctionnement ou la qualité de vie, ou s’ils entraînent des difficultés d’alimentation ou des risques de déshydratation.

Il importe de maîtriser ces symptômes s’ils compromettent l’absorption suffisante de nourriture et de liquide. Il en va de la santé de la mère et du fœtus. Une perte de poids n’est pas souhaitable et peut parfois représenter un signal d’alarme. La déshydratation constitue un problème de santé grave qui doit être pris au sérieux, surtout durant la grossesse. Si vous éprouvez des nausées et des vomissements importants, vous devez consulter un médecin rapidement. Rarement, une hospitalisation peut s’avérer nécessaire.

Le soulagement des nausées

Mesures non médicamenteuses

Même si les nausées font souvent partie du cours normal de la grossesse, cela ne veut pas dire qu’on doive les endurer. Heureusement, il existe de nombreux moyens de les atténuer ou de les soulager. Les nausées peuvent être associées à la faim. Parfois, le fait de manger les soulage quasi instantanément. Pour d’autres femmes, les nausées apparaissent n’importe quand et sont difficiles à prévoir. Finalement, elles sont parfois liées à des éléments déclencheurs comme des odeurs, par exemple.

Voici quelques trucs pour soulager les nausées légères :

  • Identifiez les aliments, odeurs ou autres éléments qui déclenchent vos nausées, et évitez-les.
  • Mangez des biscuits soda avant de vous lever le matin (placez-les sur votre table de chevet la veille).
  • Gardez-en à portée de la main durant la journée, au cas où vous auriez mal au cœur.
  • Prenez de plus petits repas qu’à l’habitude et mangez plus souvent, idéalement des collations santé. Par exemple, savourez quelques craquelins avec du beurre d’arachide ou du fromage.
  • Identifiez les autres aliments qui diminuent vos nausées lorsque vous les consommez :
    • bretzels;
    • croustilles salées;
    • pain;
    • pommes;
    • pommes de terre;
    • melon d’eau;
    • riz;
    • céréales;
    • etc.
  • N’attendez pas d’avoir faim. N'hésitez pas à manger quand vous le pouvez, et ne sautez pas de repas inutilement.
  • Mangez lentement, en mastiquant bien vos aliments.
  • Ne vous allongez pas immédiatement après avoir mangé. Lorsque vous passez de la position couchée à debout, relevez-vous doucement.
  • Prenez suffisamment de liquide au cours de la journée pour ne pas vous déshydrater. Buvez de petites quantités à la fois et faites-le fréquemment.
  • Ne buvez pas pendant les repas; buvez plutôt une demi-heure avant ou après.
  • Humez l’odeur du citron ou du gingembre.
  • Évitez les aliments très gras ou très sucrés.
  • Évitez de préparer et de manger des aliments frits, épicés ou dégageant de fortes odeurs.
  • Choisissez des plats froids. Ils dégagent souvent moins d'odeurs que les aliments chauds.
  • Reposez-vous. Faites de petites siestes au cours de la journée. Les nausées augmentent avec la fatigue.

La médication

Dans certains cas, l’intensité des nausées ou vomissements nécessite le recours à la médication. Diclectin® (doxylamine/pyridoxine) est le médicament le plus souvent administré aux femmes enceintes pour soulager ces symptômes. Efficace et sécuritaire pour la mère et son fœtus, il est utilisé depuis plusieurs années.

Il existe également d’autres options de traitement, sur ordonnance ou non. Quel que soit le traitement que vous envisagez, il est primordial d’en discuter avec un professionnel de la santé. Une loi autorise maintenant les pharmaciens à prescrire un médicament antinauséeux à une femme enceinte si elle répond à certains critères. Il doit évaluer la situation dans le cadre d’une consultation pharmaceutique. Ensuite, il peut vous renseigner sur l’usage optimal et sécuritaire de la médication. Il déterminera également si une consultation médicale est nécessaire, ou non.

Si vous avez des nausées et des vomissements, consultez votre pharmacien sans tarder!

×

Envoyer à un ami

Les nausées et les vomissements chez la femme enceinte

Les nausées et les vomissements ne devraient pas ternir la joie d’être enceinte. Le soulagement est à la portée des futures mamans.
De :
À :

Chargement en cours...