Comment prévenir une intoxication alimentaire en été

En été, les occasions de se réunir pour un repas à l’extérieur ne manquent pas. Or, une intoxication alimentaire peut venir gâcher ces moments de plaisir.

L’intoxication alimentaire : un classique en été!

Quand l’été bat son plein, il est si agréable de se réunir autour de la piscine, près du barbecue, ou encore de faire un pique-nique pour profiter pleinement des vacances. Ces moments de joie, parfois baignés d’insouciance, peuvent par contre nous rendre vulnérables aux intoxications alimentaires.

Bien des gens gardent de pénibles souvenirs après avoir été victimes d’une intoxication alimentaire. Souvent sans gravité, une intoxication peut toutefois entraîner des symptômes sévères et dans certains cas, heureusement très rares, la mort. Elle se produit le plus souvent après la consommation d'aliments ou d'eau contaminés par certains microbes ou leurs toxines.

N’importe qui peut être victime d’une intoxication alimentaire. Toutefois, certaines personnes sont plus à risque que d’autres d’en subir les inconvénients ou les complications, par exemple :

  • les jeunes enfants;
  • les personnes âgées;
  • les femmes enceintes;
  • les personnes dont le système immunitaire est affaibli, par exemple par une maladie, un état particulier ou un traitement médicamenteux.

Attention à la salmonelle!

Plusieurs microbes différents peuvent infecter une personne et provoquer une intoxication alimentaire. Cependant, une bactérie appelée la salmonelle figure parmi les causes les plus communes d’intoxication alimentaire au Canada. Une telle infection, appelée la salmonellose, survient plus souvent durant la période estivale.

La salmonelle se retrouve souvent dans les aliments crus ou insuffisamment cuits; c’est pourquoi les barbecues, les buffets froids et les pique-niques constituent autant d’occasions possibles d’être exposé à la salmonelle. La volaille, la viande, les fruits de mer et les œufs sont des exemples d’aliments pouvant en contenir.

Cela dit, tous les aliments, y compris les fruits et légumes, sont susceptibles de véhiculer la salmonelle s’ils ont été lavés avec de l’eau contaminée ou s’ils sont entrés en contact avec d’autres aliments contaminés. À noter que la salmonelle peut se transmettre par contact avec les selles d’une personne ou d’un animal infecté, notamment celles d’un animal domestique.

Les principaux symptômes de la salmonellose comprennent les nausées, les vomissements, les crampes au ventre, la diarrhée et la fièvre. Ils surviennent généralement de 12 à 72 heures après avoir mangé un aliment contaminé, et peuvent durer en moyenne de 4 à 10 jours.

La prévention a bien meilleur goût

Voici quelques conseils pour éviter une infection à la salmonelle ou à d’autres microbes susceptibles de causer une intoxication alimentaire :

  • Avant de manipuler de la nourriture, lavez-vous les mains soigneusement à l’eau savonneuse. Il est recommandé de les laver souvent lors de la préparation, surtout lorsque vous passez d’un aliment à l’autre. Rappelez-vous qu’un bon lavage des mains dure au moins 30 secondes.
  • Assurez-vous que les aliments crus nécessitant une cuisson, comme la viande, n’entrent pas en contact avec d’autres aliments crus pendant la préparation.
  • Nettoyez bien vos ustensiles aussi souvent que nécessaire, par exemple après tout contact avec des aliments non cuits.
  • Nettoyez également vos surfaces de travail, comme le comptoir ou les planches à découper.
  • Lavez bien les fruits et légumes à l’eau courante avant de les consommer.
  • Évitez le lait et les produits laitiers non pasteurisés (par exemple, le fromage de lait cru).
  • Ne mangez pas de volaille, de viande ou d’œufs crus. Assurez-vous de toujours les cuire suffisamment.
  • Maintenez la température de votre réfrigérateur à environ 4,4 °C (40 °F) et celle de votre congélateur en dessous de -18 °C (0 °F).
  • Entreposez les aliments périssables dans une glacière munie d’un thermomètre et maintenez la température à 4,4 °C (40 °F).
  • Gardez les aliments recouverts jusqu’au moment de les préparer ou de les cuire.
  • Si vous (ou votre enfant) avez été en contact avec un animal domestique ou sauvage, ou ses excréments, lavez-vous les mains soigneusement.
  • Jetez les aliments restés trop longtemps à la température ambiante ou à la chaleur. En été, il n’est pas rare que de la nourriture reste plus longtemps dehors qu’elle ne le devrait.
  • Ne faites jamais des « restants » avec des aliments qui n’ont pas été conservés d’une façon optimale.
  • Comme vous pourriez, sans le savoir, être porteur de la salmonelle ou d’un autre microbe transmis par les selles, lavez-vous les mains soigneusement chaque fois que vous allez aux toilettes.
  • Prenez également soin de bien les laver après avoir changé une couche ou manipulé les ordures.
  • Sachez qu’un aliment peut être contaminé même si son apparence, son goût et son odeur ne sont pas altérés. 

Pour plus d’information sur la prévention et le traitement des intoxications alimentaires, consultez votre pharmacien.

×

Envoyer à un ami

Comment prévenir une intoxication alimentaire en été

En été, les occasions de se réunir pour un repas à l’extérieur ne manquent pas. Or, une intoxication alimentaire peut venir gâcher ces moments de plaisir.
De :
À :

Chargement en cours...