Le cancer chez l’enfant : comment faire face à cette réalité?

Une guérison à long terme est possible chez plus des 2/3 des enfants atteints d’un cancer. Voici quelques conseils pour faire face à cette épreuve.

L’annonce du cancer d’un enfant a l’effet d’une bombe dans une famille. Certains parents se sentent tellement impuissants et dépassés par les événements qu’ils se disent paralysés par la situation. Il est fréquent de traverser toute une gamme d’émotions : colère, tristesse, anxiété, culpabilité. Plusieurs ressources pourront vous aider à traverser cette épreuve.

Comment accepter l’inacceptable?

La maladie grave d’un enfant est difficile physiquement et psychologiquement pour l’enfant lui-même, bien sûr, mais aussi pour les autres membres de la famille. Il ne faut donc pas hésiter à aller chercher de l’aide pour traverser cette période le plus sereinement possible. La première chose à faire dans une telle situation, c’est sans doute d’obtenir du réconfort auprès de vos proches. Prenez le temps d’exprimer ce que vous vivez. Vous pouvez aussi consulter des groupes de soutien, pour pouvoir échanger avec d’autres parents vivant la même situation. 

Les psychologues et les travailleurs sociaux pourront aussi être d’un précieux secours. Les deux ont des approches différentes, mais pourront aider l’enfant et les parents à conserver leur énergie et leur motivation tout au long du traitement. Ils peuvent vous fournir du soutien et des outils pour diminuer l’anxiété et la tristesse, et favoriser l’acceptation. Certains d’entre eux travaillent davantage avec les enfants ou avec les personnes atteintes de cancer, et ont développé une expertise spécialisée dans ces domaines. Informez-vous pour connaître les ressources disponibles dans votre milieu (pour l’enfant, pour vous, ou pour les autres membres de la famille).

Se préparer aux rendez-vous avec l’équipe traitante

  • Ne vous rendez pas seuls aux rendez-vous. Beaucoup d’informations vous seront transmises et la charge émotive risque d’être grande. Il sera donc plus facile de tout comprendre et retenir à deux.
  • Prenez des notes lors des rencontres avec le médecin ou avec un autre membre de l’équipe traitante (infirmière, pharmacien).
  • Préparez vos rencontres en notant au préalable tout ce que vous avez remarqué concernant la santé de votre enfant. Notez aussi les questions que vous souhaitez poser à l’équipe traitante.
  • Pendant un rendez-vous, si vous ne comprenez pas tout ce qu’on vous explique, demandez qu’on répète l’information ou qu’on vous la présente de façon différente. Certains éléments sont importants pour la réussite du traitement. Il ne faut pas hésiter à poser toutes les questions que vous avez afin d’en assurer le succès.
  • Parlez de votre peur et de vos inquiétudes avec l’équipe de soin. Ils pourront vous rassurer et vous donner de l’information utile.
  • N’oubliez pas qu’en tant que parents, vous êtes ceux qui connaissent le mieux votre enfant. Signalez tout changement à son état de santé, aussi mineur soit-il.

Médicaments et traitements : le pharmacien peut vous aider

L’enfant aura sans doute des traitements ou des médicaments à prendre. Le pharmacien vous donnera des informations sur la manière de prendre ceux-ci. Il vous indiquera les principaux effets secondaires à surveiller. Si vous avez des questions sur la médication, il faut les demander au pharmacien. Après coup, si vous avez oublié certaines informations ou si vous n’êtes pas en mesure de suivre les indications du pharmacien, il est préférable de vérifier auprès de celui-ci. Assurez-vous d’avoir en main la liste complète des médicaments que votre enfant prend ou doit prendre, ainsi que le poids actuel de celui-ci. Ne donnez aucun médicament (prescrit ou non) ou produit naturel sans d’abord vous informer auprès du pharmacien.

Bien se nourrir pour mieux guérir

Les traitements de chimiothérapie peuvent affecter l’appétit, donner un goût désagréable ou causer des nausées et vomissements. Des conseils nutritionnels peuvent aider à limiter certains de ces désagréments. Une saine alimentation sera nécessaire pour avoir les nutriments et l’énergie nécessaire au processus de guérison.

Il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide pour préparer les repas. Accompagner un enfant à ses traitements est exigeant et le temps peut manquer pour préparer des repas sains et équilibrés. Les conseils d’une nutritionniste peuvent aussi être bénéfiques pour faire le choix des meilleurs aliments.

La pratique d’activité physique pendant les traitements

Faire de l’activité physique, même pendant les traitements, peut être bénéfique pour l’enfant. Demandez à l’oncologue ou au pédiatre de vous guider dans le choix des activités physiques possibles pour votre enfant, en fonction de son état de santé. Il est possible que ce dernier vous recommande un kinésiologue, qui est le spécialiste du mouvement et de l’activité physique.

Il est difficile d’accepter qu’un enfant soit atteint d’un cancer. Cela dit, il est possible de traverser plus sereinement cette épreuve en étant mieux informé et en disposant des ressources disponibles. Il ne faut pas hésiter à accepter de l’aide. Pour toutes questions concernant la médication, demandez au pharmacien. Il pourra vous guider. Il pourra également vous diriger vers les ressources de votre milieu.

×

Envoyer à un ami

Le cancer chez l’enfant : comment faire face à cette réalité?

Une guérison à long terme est possible chez plus des 2/3 des enfants atteints d’un cancer. Voici quelques conseils pour faire face à cette épreuve.
De :
À :

Chargement en cours...