Réussir ses photos lors d’un marathon

L’ennui avec les coureurs, c’est qu’ils n’arrêtent pas de bouger! Sans les bons réglages, vous risquez de vous retrouver avec des photos floues, voire mal cadrées parce que vous vous êtes précipité. Suivez ce guide pour adapter votre vitesse de prise de vue et réussir une photo digne d’être encadrée.

L’ennui avec les coureurs, c’est qu’ils n’arrêtent pas de bouger

Soyez prêt

Ce n’est pas lorsque les coureurs seront en vue que vous aurez le temps d’effectuer vos réglages. Préparez-vous:

  • Votre appareil doit être allumé, prêt au déclenchement;
  • Votre sensibilité ISO et votre équilibrage des blancs doivent être réglés selon la lumière ambiante;
  • Votre trépied doit être installé et votre stabilisateur de mouvement activé, car la photographie d’un sujet en mouvement requiert beaucoup de stabilité.

Un sujet bien net

Pour figer un coureur en plein effort, vous devrez jouer sur la vitesse d’obturation. Plus grande elle sera, plus court sera votre temps de pose, et donc plus votre sujet bougera pendant la prise de photo. Réglez votre appareil en mode priorité à la vitesse (S ou Tv) et sélectionnez celle adaptée à la vitesse de votre sujet.

Un sujet bien net

La bonne vitesse

Pour déterminer la vitesse idéale, vous n’aurez pas d’autre choix que de faire quelques tests.

À titre de référence, retenez qu’une vitesse proche de 1/250 s devrait vous permettre de figer le mouvement d’un coureur. Si c’est flou, augmentez la vitesse.

Restituer l’impression de vitesse

Et si vous faisiez l’inverse des conseils précédents, c’est-à-dire diminuer votre vitesse d’obturation? Tentez avec une vitesse de 1/100 s, voire moins, pour obtenir un arrière-plan et un premier plan bien nets, tandis que votre coureur paraîtra flou avec des trainées sur l’image pour illustrer son déplacement. Attention à rester parfaitement stable, sinon votre photo sera floue sans que cela soit beau.

Restituer l’impression de vitesse

Les meilleures prises de vue

Maximisez vos chances en repérant le parcours avant la course, histoire de trouver les meilleurs spots:

  • Jouez les paparazzis pour voler quelques instants de la préparation, par exemple lorsque le coureur lace ses chaussures.
  • Le départ: tentez de trouver un point de vue surélevé pour restituer l’ambiance de cohue du départ.
  • Dans un virage: les courbes sont généralement intéressantes pour réaliser différents cadrages et jouer avec le décor naturel.
  • Pendant le ravitaillement: figez l’eau qui se déverse sur les visages.
  • À l’arrivée: une photo de plain-pied montre le passage de la ligne.
  • Pendant la récupération: après plus de 40 kilomètres, le visage est creusé. Servez-vous de votre flash pour éviter les ombres disgracieuses sur vos portraits.
Les meilleures prises de vue
×

Envoyer à un ami

Réussir ses photos lors d’un marathon

L’ennui avec les coureurs, c’est qu’ils n’arrêtent pas de bouger! Sans les bons réglages, vous risquez de vous retrouver avec des photos floues, voire mal cadrées parce que vous vous êtes précipité. Suivez ce guide pour adapter votre vitesse de prise de vue et réussir une photo digne d’être encadrée.
De :
À :

Chargement en cours...