5 conseils pour photographier un sujet en mouvement

Nos modèles ne restent pas toujours sagement immobiles. Malheureusement, ça se traduit souvent par des photos floues. Pour éviter que ça se produise, il suffit de suivre ces cinq conseils de pros.

5 conseils pour photographier un sujet en mouvement

Prêt à saisir le mouvement

La première chose à faire pour saisir un sujet en mouvement, c’est de se préparer à déclencher son appareil à tout moment. On se tient donc prêt : le cache objectif retiré, l’appareil photo à portée de main, allumé et réglé pour les conditions de luminosité.

On pense aussi à prévoir notre cadrage. On pense à l’arrière-plan pour se placer au bon endroit. Parce qu’une photo nette, c’est bien. Mais si la composition est réussie, c’est encore mieux!

Prêt à saisir le mouvement

On reste stable

C’est une condition indispensable pour éviter le flou, surtout lorsque le sujet est lui-même en mouvement. Si notre sujet bouge et qu’on bouge aussi, on n’arrivera jamais à avoir une photo nette. C’est d’autant plus difficile qu’on compte sur nos réflexes pour capter le bon moment quand notre sujet bouge rapidement. On peut donc facilement s’emporter et bouger, même juste un peu, au moment de déclencher.

Les stabilisateurs intégrés à notre appareil peuvent nous aider, mais ils ne remplaceront jamais un bon trépied. Rien n’est plus stable. Si on n’en a pas, on peut quand même s’efforcer d’être le plus immobile possible en tenant notre appareil à deux mains (une sur le boîtier, l’autre sur l’objectif) et en serrant les coudes contre le corps.

On règle la vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation, c’est LE réglage à comprendre pour prendre des photos de sujets en mouvement. Il s’agit du temps pendant lequel on laisse la lumière passer jusqu’au capteur de notre appareil.

Pour figer le mouvement de notre sujet, il faut augmenter notre vitesse d’obturation. Plus notre sujet se déplace rapidement, plus il faut l’augmenter. Par exemple, pour photographier une voiture sur l’autoroute, on choisit une vitesse de 1/2000. Pour un enfant qui court, 1/500. Pour une personne qui marche, 1/250.

On règle la vitesse d’obturation

On joue avec les effets

Le flou n’est pas nécessairement mauvais pour une photo, surtout lorsqu’il est voulu. On peut vouloir l’utiliser pour donner une impression de mouvement et de vitesse. On obtient ainsi des photos très vivantes.

Pour y arriver, on règle simplement notre appareil à une vitesse d’obturation basse. En optant pour une vitesse plus faible (disons 1/50), notre photo peut être nette et conserver un léger flou sur certaines zones. Sur les bras d’un enfant jetant de l’eau dans une piscine, par exemple.

On utilise les modes automatiques

Avec un sujet en mouvement, on peut oublier la mise au point manuelle. Le mode de mise au point en continu sera beaucoup plus efficace.

Si on ne veut pas se casser la tête avec tous les réglages, on peut tout simplement sélectionner les modes dédiés à la prise d’images en mouvement ou le mode « Sport ». Ils donneront automatiquement priorité à la vitesse et à la mise au point en continu. On peut aussi essayer le mode « Rafale », si on veut maximiser nos chances d’avoir le bon cliché.

On utilise les modes automatiques
×

Envoyer à un ami

5 conseils pour photographier un sujet en mouvement

Nos modèles ne restent pas toujours sagement immobiles. Malheureusement, ça se traduit souvent par des photos floues. Pour éviter que ça se produise, il suffit de suivre ces cinq conseils de pros.
De :
À :

Chargement en cours...